Skip to content

Trésor, la maxi dress de Princesse

Au début de l’été, lors du premier épisode caniculaire, j’ai grandement déploré l’absence de robes estivales dans mon dressing. En vrai, j’en ai une ou deux, que je possède depuis au minimum une dizaine d’années. Elles accusent donc toutes une certaine usure du temps… Et bien que ma silhouette se soit légèrement affinée ces derniers mois, je suis loin d’avoir la même ligne qu’il y a dix ans. L’effet saucisson, très peu pour moi. Je me suis donc mise dans l’idée de me coudre quelques robes cet été. Je t’ai présenté la première il y a quelques jours. Voici, la seconde : Trésor de My Super Bison version longue. Une merveille à porter, mais un petit casse-tête à coudre. Pas merci les explications.

 

 

🌸 Je râle, donc je suis.

Oui, je râle. C’est même comme qui dirait ma marque de fabrique et le truc qui horripile le plus mon mec. Le pauvre. Je râle parfois pour tout et pour rien, j’avoue. Je le sais. Alors j’essaie de faire des efforts (pas toujours concluants…). Je me force à voir les aspects positifs des choses. C’est pas mal. Mais je ne peux m’empêcher de me dire qu’à ne voir QUE les côtés positifs sans jamais souligner les erreurs, on n’avance pas. Sans échec, pas de progrès et donc pas de réussite. Ce qui me fait m’interroger sur le besoin qu’ont certaines instagrammeuses et blogueuses de toujours n’écrire QUE du bien de tout ce qu’elles cousent. On se croirait au States… Everything is AMAZING. Aucun recul. Et ça commence un peu à me fatiguer.

Tu as pu le constater dans ma revue du patron Sirocco, je préfère te dire MA vérité – parce que ça n’engage évidemment que moi – en toute honnêteté plutôt que de te laisser foncer tête baissée au risque d’être déçue. Je précise tout de même que mon but n’est en aucun cas de faire un procès d’intention aux marques et aux créatrices. Je ne veux pas te pousser à boycotter les patrons dont je parle. C’est tout le contraire même ! J’espère t’apporter les clés qui te permettront d’en tirer le meilleur parti en t’évitant les galères que j’aurais moi-même traversé.

Robe Trésor My Super Bison

 

🌸 Trésor avant Trésor

Dans ma recherche de la robe d’été parfaite, j’avais fait une petite liste de jolis patrons qui me faisaient de l’œil. Parmi eux : Eowyn de Mimoï pattern (marque que je ne connaissais pas) et Trésor de My Super Bison. Au jeu du « ce sera toi qui seras la Princesse », Trésor est sortie grande gagnante.

Avant de me lancer, j’ai d’abord mené ma petite enquête sur la toile et les réseaux. J’ai lu assez régulièrement que la robe taillait un peu grand, et qu’il était même recommandé de faire une taille en-dessous. Rien de plus. OK.

Ne sachant donc pas trop à quoi m’en tenir, j’ai fait ce que je ne fais absolument JAMAIS ! J’ai fait une toile… Je m’en serais tellement voulu, si tu savais, de ne pas avoir mis toutes les chances de mon côté pour réussir cette robe qui me faisait tant envie et de gâcher par la même occasion mes 2,70m de tissu chéri. Coupon qui attendait sagement son heure depuis bientôt 2 ans et que j’avais d’abord imaginé en La Bohême de Vanessa Pouzet avant de me rendre compte qu’il était bien trop petit pour y faire rentrer les pièces de la jupe. Qu’à cela ne tienne. J’ai fait la gueule quelques heures, déçue de ne pas pouvoir faire ce que je voulais. Je déteste qu’on me mette des bâtons dans les roues. La déception évaporée j’ai commencé à l’imaginer en robe. Trésor était née. Dans ma tête.

Je m’arrête juste 2 secondes sur le métrage de mon coupon. C’était le dernier d’une commande de 3 coupons de 3 mètres achetés il y a 2 ans lors d’une promotion estivale chez Les Coupons de Saint-Pierre. Si ça t’intéresse, tu peux revoir ce que j’ai fait des deux autres ici, ici, ici, ici et ici. Des coupons de 3 mètres donc, et si tu as bien lu ce que j’ai écrit un peu plus haut, mon coupon faisait 2,70m… soit 30 cm en moins que ce que j’étais sensée avoir acheté… Et non, je n’avais jamais utilisé ce coupon avant. Je m’en suis rendue compte en essayant de faire rentrer les pièces de La Bohême (qui nécessitait 3,30m) dedans. J’avais conscience que 30 cm en moins, c’était un peu comme essayer d’enfiler la pantoufle de Cendrillon à Dumbo, mais j’avais la foi. Qui ne tente rien n’a rien non ? Et souvent les créatrices voient grand. Par contre, 60 cm, c’était foupoudav…

Je ne vérifie jamais les métrages que je reçois et je n’ai jamais eu à me plaindre, mais j’ai déjà eu des retours de cet ordre sur ce magasin. Je serai plus vigilante à l’avenir. L’erreur est humaine, mais quitte à me faire plaisir en achetant des étoffes, j’aime autant en avoir pour mon argent.

Robe Trésor My Super Bison

 

🌸 Déchiffrer les instructions

Je te disais donc que j’avais cousu une toile. Je me suis un peu égarée entre-temps… Oups. Comme j’avais lu qu’elle taillait grand, j’ai donc testé le 40 et c’était beaucoup trop juste ! Le dos était très étriqué, ce qui limitait mes mouvements. C’était pas très agréable… J’ai donc refait une toile en 42 – taille que j’aurais choisi à la base, étant celle qui me correspondait le plus dans le tableau de mesures – et c’était parfait. Je regrette juste de ne pas m’être rendue compte que les pinces poitrine étaient beaucoup trop hautes, ce qui finalement est souvent le cas pour moi. Je penserai à les modifier pour ma prochaine version.

Mon tissu étant très fluide, j’avais acheté, pour la première fois, une bombe de Fabulon. Je sais, j’aurais pu fabriquer mon amidon moi-même, mais bon… Et puis au moment de couper, mon moi feignasse a réussi à convaincre mon moi sceptique que ça passerait crème… J’ai donc coupé le dos et les deux devants en toute décontraction. Et puis mon moi sceptique a crié un peu plus fort, et j’ai été assaillie d’un doute. Ça puait l’erreur fatale. J’ai donc bombé mes morceaux coupés et forcément, vu la fluidité du tissu, ils ne correspondaient plus du tout aux pièces du patron… J’ai tout de même réussi à « sauver » le dos en recoupant ce qui dépassait. Pour les devants, il n’y avait plus rien à faire (je leur ai quand même trouvé une utilité dont je te reparle à la fin de cet article). J’ai donc empesé tout ce qu’il restait de mon coupon, soit un sacré métrage, et j’ai serré les fesses pour réussir à y caser les 4 panneaux de jupes, deux autres devants et les mancherons. Spoiler : j’ai réussi. Par contre, les mancherons ont été coupés perpendiculairement au droit-fil… Je sais. Hérésie. Mais je ne pouvais vraiment pas faire autrement.

Le corsage étant entièrement doublé, j’ai utilisé un voile de coton que j’avais acheté lors de mon craquage chez Mondial Tissu en début d’été.

Ne restait plus qu’à assembler.

Quand je m’apprête à coudre un vêtement, j’aime lire les instructions pour me donner une idée de ce qui m’attend. Et quand il m’arrive de ne pas tout comprendre à la première lecture, je les relis plusieurs fois jusqu’à ce que j’arrive à imaginer à peu près toutes les étapes. Je sais que ce n’est pas toujours évident, et que faire, souvent, débloque pas mal de choses. J’ai donc mis de côté ce qui me semblait trop nébuleux, en me disant que ça prendrait certainement tout son sens quand j’en arriverai là. Sauf qu’à trop essayer de comprendre, j’avais déjà presque l’impression d’avoir cousu ma robe. Et entre trouille et overdose, j’ai un peu reculé.

Mais finalement, la promesse de porter une jolie robe longue a fini par me mettre un coup de pied au cul. Et j’ai fini par m’y mettre.

Robe Trésor My Super Bison

 

🌸 Les mauvais points

Plutôt que de te faire le récit de ma couture, je vais distribuer des bons et des mauvais points. On commence par les mauvais. On gardera le meilleur pour la fin 😉

 

  • Les fronces à l’aide de laminette et le tableau de mesures : je ne remets pas en cause cette méthode, qui peut certainement s’avérer très pratique dans certains cas. Sauf que là, oui mais non, Dans le tableau de mesures qui indique les dimensions à couper pour les panneaux de jupe selon la version choisie, on nous dit de « froncer les panneaux pour arriver à une largeur de x » (valeur égale pour le devant et le dos). Mais, un peu plus loin, en suivant les instructions de la gamme de montage, on nous dit « épingler le corsage […]. Faites coïncider les crans entre eux. » En ce qui me concerne, il n’y a pas 36 manières de comprendre cette phrase : le demi-devant comporte deux crans, on les superpose deux par deux. Point barre. Sauf qu’on voit bien sur la photo ci-dessous que si j’applique les instructions à la lettre mon devant ainsi formé sera moins large que mon dos, le milieu du devant correspondant au milieu des deux crans. L’instruction selon laquelle il faut réduire la taille des panneaux devant et dos à la même largeur est donc de fait erronée. Et dans le cas où tu aies déjà préparé tes panneaux avec de la laminette, ton panneau de devant ne correspondra pas au devant du corsage – les mesures x du tableau correspondant aux mesures dos. Dommage. Heureusement pour moi, j’avais décidé de froncer mes panneaux à la main à l’aide de fils de fronces.

Robe Trésor My Super Bison

J’ai quand même un peu réfléchi à la question, et on constate (toujours sur la photo ci-dessus) que si on superpose les devants en ne faisant correspondre que les crans proches de l’encolure, le devant et le dos du corsage ont maintenant la même largeur… Mais ça soulève plusieurs autres problèmes : à quoi sert l’autre cran ? L’encolure ne va-t-elle pas trop bailler ? Surtout que sur le patron, il y a un troisième et dernier cran qui correspond à la croisure des deux diagonales d’encolure. La seule manière de les faire correspondre parfaitement est de faire correspondre les deux autres crans entre eux, comme je l’ai fait…

Attention donc à bien vérifier sur les pièces de corsage devant ET dos les mesures selon lesquelles il te faudra réduire les panneaux de jupe.

 

  • L’assemblage du bas du corsage aux panneaux de jupe : le haut étant doublé et déjà préparé selon les instructions précédentes, la doublure est donc obligatoirement cousue en même temps que l’extérieur. Jusqu’ici, tout va bien.  Sauf qu’on te dit également de « laisser libre sur 15 cm environ la doublure […] pour que l’on puisse y insérer facilement le zip invisible. » Soit. Puis « épingler le bas du corsage sur le haut du panneau […]. Piquer le devant et le dos à 1 cm du bord. » Et c’est là que mon cerveau s’est mis à faire des nœuds… Je ne comprenais pas du tout comment coudre sans prendre toutes les épaisseurs partout. Et j’avais beau regarder la photo, c’était toujours aussi nébuleux. J’ai déjà dit ici que je préférais mille fois les pas à pas avec photos à ceux illustrés de dessins, mais ça vaut quand les photos sont claires. La doublure étant dans le même tissu que l’extérieur, j’ai mis 15 minutes à distinguer les deux… Et puis j’ai eu l’illumination !!! ⚡ Il fallait coudre en trois étapes !!! Tout d’abord du bord jusqu’à la fin des 15 premiers centimètres laissés libres, puis, toutes les épaisseurs ensemble, et enfin rebelotte comme au début. Limpide tu me diras. Oui, sauf que ce n’est écrit nulle part, et la photo ne sert à rien. J’estime que les instructions de montage sont là pour faciliter la couture, pas pour la transformer en casse-tête Chinois. Je t’avoue que cette étape m’a beaucoup beaucoup énervée…

Robe Trésor My Super Bison

 

  • Les finitions d’assemblage du corsage et de la jupe : nous voilà enfin arrivés au dernier mauvais point de ce patron. Rien à dire sur la couture de la doublure le long du zip. Par contre, je m’étonne qu’on nous conseille de « replier la valeur de couture du bas de la doublure avant de piquer. » Surtout dans un encadré…, en mode TOP ASTUCE. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce que si tu suis cette instruction, la marge se retrouvera repliée vers l’intérieur une fois le corsage retourné sur l’endroit. Ce qui est valable quand TOUTE ta doublure se retrouve dans la même position ! Ce qui n’est évidemment pas le cas ici vu qu’on coud l’extérieur et la doublure ensemble. Je te conseille donc de NE PAS REPLIER ta marge et de coudre tout droit. Il ne te reste plus qu’à retourner et à finir d’assembler la doublure en repassant sur la couture d’assemblage de la jupe et de l’extérieur tout en comblant le petit « trou » non cousu dû à la couture en 3 étapes.

⚡ Dernier conseil « propreté ». Tu le sais, j’aime les jolies finitions, et là encore, sur ce point, les instructions de montage ne m’ont pas du tout satisfaite. On te dit de surfiler après avoir tout assemblé. Sauf que tu te rends vite compte qu’il sera impossible de surfiler toute la longueur… Je te conseille donc de surfiler les 15 premiers centimètres de chaque côté – extérieur et doublure – avant d’assembler, puis de surfiler. Ça sera beaucoup plus joli comme ça.

Robe Trésor My Super Bison

Robe Trésor My Super Bison

Je sais que dit comme ça, ça a l’air de faire beaucoup mais en fait, ce ne sont que des détails techniques, mais qui peuvent effectivement vite devenir pénibles. J’espère que mon expérience te servira et te permettra de réaliser cette robe en toute sérénité.

 

🌸 Les bons points

Parce qu’il en faut ET qu’il y en a !

A part cette histoire de crans… toutes les pièces du corsage s’assemblent parfaitement. Les mancherons volantés se placent pile au bon endroit. Parfait. Sur ce point, j’ai d’ailleurs enfin réussi à paramétrer ma surjetteuse pour un joli roulotté 3 fils.

⚡ Si tu as, comme moi, une Pfaff element 1230OL, voici les réglages : avec l’aiguille placée à droite, le doigt mailleur sur R, et les tensions sur 5, 3, et 4. Mon roulotté est juste parfait.

je m’en suis d’ailleurs également servi pour terminer le bas de ma robe. J’avoue que l’idée de me taper un ourlet de 2,80m ne m’enchantait pas trop… J’ai donc recoupé l’excédent du bas du dernier panneau, soit 7 cm quand même et j’ai roulotté le tout. J’aime beaucoup cette finition rapide et qui permet de conserver la légèreté et la fluidité de la robe.

Malgré toutes ces péripéties, je suis ravie de cette robe qui a un très joli tombé et qui fait véritablement une silhouette de rêve. Je la trouve vraiment superbe. J’ai déjà décidé de m’en coudre une seconde, moins longue, et avec les pinces rabaissées tant qu’à faire 😉

Par contre, mon tissu a beau ne pas être transparent, moi qui ne porte que des sous-vêtements noirs – et non, pas de petite culottes roses, désolée de casser le mythe – je vais devoir aller m’en acheter des rouges. J’avais lu qu’on ne les voyait pas sous les étoffes un peu légères, et c’est vrai ! Sur les photos, je porte une culotte de mon ado, enfilée au chausse pied, mais qui m’a permis de poser avec un minimum de décence. Je la remercie donc de m’avoir laissé la lui emprunter et je la remercie également pour toutes les photos. Son père étant retourné travailler, le pauvre, elle m’a servi de photographe. Et elle se débrouille plutôt pas mal je trouve. Non ?

Robe Trésor My Super Bison Robe Trésor My Super Bison Robe Trésor My Super Bison Robe Trésor My Super Bison Robe Trésor My Super Bison

Ouiii ! Je saiiiiiis ! La robe touche le sol… Mais tu as dû remarquer que je ne porte pas de chaussures 😉 Rien qu’avec une paire de tong, elle ne fait plus que le raser. Testé, et approuvé !

Robe Trésor My Super Bison
Patron : Trésor de My Super Bison version maxi, taille 42 – Tissus : extérieur Les Coupons de Saint-Pierre, doublure Mondial Tissus.

Robe Trésor My Super Bison

Où on voit que les pinces sont trop hautes et forment un pic… tant pis…

Robe Trésor My Super Bison Robe Trésor My Super Bison

Et où je prouve encore une fois ma parfaite maîtrise de la pose de la fermeture éclair invisible. Ah ah ah.

Robe Trésor My Super Bison

Et la petite touche finale qui fait tout ! Tu te souviens de mes demi-devant ratés ? Julie ayant souhaité apprendre à coudre des chouchous, je les lui ai donné et elle a fait le reste. Il ne manquait vraiment que ça pour avoir la classe intégrale 😉

Robe Trésor My Super Bison

 

Donc, si on compte bien, je me retrouve maintenant avec deux nouvelles robes estivales dans mon dressing. Et crois-moi, je ne compte pas encore m’arrêter là 😉

J’espère que cet article fleuve t’a plu. Si c’est le cas, n’hésite pas à le partager sur tes réseaux et à un épingler cette image sur Pinterest.

Merci de ta fidélité et à très bientôt.

Tschuss.

Robe Trésor My Super Bison

Sur le même thème
Partager cet article sur

14 Comments

  1. Bon à froid je n’ai pas tout compris aux explications/modifications, mais je pensais coudre ce patron la semaine prochaine, donc je viendrai relire ton article à ce moment-là. Il devrait m’être bien utile. D’autant plus que j’aime aussi les finitions bien soignées. En tout cas ta robe me donne envie de coudre la mienne ! 😉

    • J’espère qu’à la seconde lecture, ça sera plus digeste ! Si tu peux attendre la semaine prochaine, je suis en train de faire un tuto vidéo que je mettrais en story Instagram 😉

  2. Je l’aime beaucoup! elle est très belle 🙂

  3. Elisabeth Elisabeth

    Cette robe te sied parfaitement, bravo pour sa réalisation !
    J’ai acheté le patron quand il est sorti, fait une toile du corsage pour ma fille, sans grand succès…et laissé tomber, j’étais déçue d’avoir acheté ce patron.
    Par contre j’adore leur sac qui était paru dans modes et travaux, et j’en ai cousu au moins cinq exemplaires déjà !
    Bises et bravo pour tes articles toujours très intéressants 😉

    • Ah zut… C’est quoi qui clochait ?
      Merci pour tes encouragement. Je fais de mon mieux pour écrire des choses intéressantes… Je ne suis pas toujours certaine d’y réussir.

  4. Je trouve que cela te va superbement mais j’ai du mal avec cette mode des robes à étages froufroutés. 😜
    J’aime beaucoup ce dos.

  5. Béa Béa

    J awore ta robe et tu la portes a la perfection
    Je suis decue decue que t aies pas de culotte rose 😜
    Sinon j ai une question ca veut dire quoi foupoudav ?

    • Ah ah ah !!! Je vais m’en coudre, pour te faire plaisir 😉 En tout cas merci !
      Et pour re répondre à ta question : ça veut dire foutu pourri d’avance et c’est une citation du film Il faut sauver le soldat Ryan avec Tom Hanks ♥

  6. rachel rachel

    Elle est tout simplement superbe….ouiiii longue et croisee…et parfaite…j’adore…;)

  7. anna anna

    Punaise, en un mot comme en 100 : Bravo !!!

  8. Quelle aventure cette robe mais quel beau résultat !
    Et bravo à ta fille pour les photos eu le chouchou 😉

Un petit mot avant de partir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.