Skip to content

Jacob + jean = amour pour toujours

Temps de lecture estimé : 3 minutes et 40 secondes

Dans une garde-robe minimaliste comme celle que je pense pour moi et chacun des quatre nains, le jean est LA pièce obligatoire, voire la pièce centrale autour de laquelle tout s’articule. Je me demande d’ailleurs comment les gens pouvaient bien vivre avant l’invention du jean… Les pauvres. Et en bonne quarantenaire née dans les 70’s, si tu me dis jean et pattes d’eph, je te réponds BANCO. Pour la rentrée de septembre, la tornade avait besoin de renouveler ses pantalons. Un coupon de jean, le patron Jacob et quelques heures plus tard, ça faisait des Chocapics.

 

Avant d’aller plus loin, je voulais te dire que j’avais initialement prévu de venir te parler de féminisme aujourd’hui. Et plus particulièrement de lecture féministe, dans une édition spéciale de mes « Carnets de lecture ». Mais il se trouve que pendant ces deux derniers mois de silence, d’autres abonnées nous ont rejoints et je les imagine assez avides de couture. En hôtesse attentionnée, j’ai eu à cœur de ne pas les décevoir – ni de les faire fuir… Mais t’inquiète, ce n’est que partie remise !

 

 

* Le pantalon Jacob en jean

 

J’aurais bien envie d’éprouver ta mémoire en te demandant si tu te souviens de mes derniers articles de l’an passé, mais j’ai le sentiment que ça pousserait peut-être un peu trop loin le bouchon Maurice. Bouge pas, je te rafraîchis.

La petite ayant passé tout l’été presque à oilpé, se trouva fort dépourvue quand à l’école le temps fut venu de se rendre toute vêtue. Sans mentir, son tiroir criait famine. Pas un fute ni un legging… Il était donc temps de lui coudre un jean !!!

Ouais, sauf que rappelle toi (ah ah ah), mon unique coupon était abîmé en plein milieu. Aucun moyen de faire rentrer les pièces de ce Jacob auquel je tenais tant, ni aucun autre patron de pantalon à sa taille d’ailleurs… J’ai donc dû recommander un coupon et histoire de ronger mon frein et de m’occuper en attendant, je me suis fait le plaisir de lui coudre une « toile » laaaargement portable dans une espèce de sergé rose, qui après tant d’années dans mes tiroirs, accomplissait enfin son destin. Je t’avoue qu’aujourd’hui, entre les deux, mon cœur balance…

Jacob jean zonen

Jacob jean zonen
Patron : Jacob de Zonen 09 en 122 cm / Fournitures : jean Les Coupons de Saint-Pierre, biais dans une chute de voile de coton.

 

-> Mon avis

Pour celles qui n’étaient pas là, et/ou qui ont la flemme d’aller relire ce que j’en disais il y a quelques mois : Jacob, c’est de la bombe ♥ Alors, oui, il est so 2012, mais putain ce qu’il est beau. Je suis inconditionnellement fan de ce bas évasé et de ces plis surpiqués le long des jambes devant et derrière. C’est même mon détail préféré. Ils donnent un charme dingue à ce pantalon. Sans, je ne suis pas certaine que je l’aimerais autant. Et puis il me fait tellement penser aux pantalons de ma grand-mère #nostalgie

Cerise sur le gâteau, il est facile à coudre. Tu me diras, j’ai fait la version feignasse : poches plaquées et zéro braguette. La plupart du temps mes gosses ne s’emmerdent même pas à les défaire pour retirer leurs pantalons. Je vois pas pourquoi je me ferais du mal pour rien, je ne suis pas totalement maso. Je me suis juste offert une petite fantaisie : du biais sur l’ouverture des poches. Biais fait maison dans une chute de sa Mini Marthe (que je t’ai présenté avec l’autre version de Jacob, remember), afin que les deux pièces se coordonnent.

La chipie le porte encore très régulièrement aujourd’hui. A noter d’ailleurs, que les genoux ont miraculeusement survécu à l’année scolaire ! Pour une enfant de CE1, c’est balèze je trouve. Par contre, elle le remplit désormais plus que bien… Il faudra sans aucune hésitation le remplacer à la rentrée prochaine. Trop dur.

Jacob jean zonen Jacob jean zonen

Jacob jean zonen

Jacob jean zonen Jacob jean zonen

Jacob jean zonen

Faire des photos c’est chiant…

 

 

* Le simili gilet Cannelle qui va bien

 

Alors là, comment te dire…? Si ma mémoire est bonne, ce gilet date carrément de la fin de la dernière année scolaire, un peu avant le début de l’été, de mai plus précisément (un an quoi). Son gilet Monceau étant devenu trop petit, j’ai voulu changer en lui cousant un gilet long. N’ayant pas le fameux Cannelle dans sa taille, j’ai fouillé mes Ottobre et bingo! Je suis tombée sur ce gilet qui faisait parfaitement le job. Côté matière, je savais qu’il me restait un coupon de maille noire quelque part (déjà utilisée ici pour l’un de mes Confortables). Il ne me restait plus qu’à faire matcher les deux.

Patron : Super Sweat Cardigan (numéro 11), Ottobre 4/2015, 116 cm / Fournitures : maille de mon stock acheté au marché il y a fort fort longtemps

Au total, toutes étapes comprises, il ne m’aura même pas pris 2h à coudre. Je confesse tout de même une légère boulette… Je ne sais plus si j’ai oublié de recouper les marges de couture sur tout le tour de « l’encolure » avant de surpiquer, ou si je me suis trompée de marges de couture justement. Toujours est-il que ces marges « baillent » (voir photo ci-dessus) alors qu’elles auraient dû être totalement plaquées par la surpiqûre. Il y a pas mort d’homme, c’est certain. Mais moi ça me pique un peu dans mon ego de couturière.

Super Sweet cardigan ottobre Super Sweet cardigan ottobre

 

-> De la couture simple et rapide

Ce qui est fascinant dans la couture, c’est qu’il n’est pas forcément nécessaire de réaliser des prouesses techniques pour être satisfait·e. J’aime vraiment beaucoup ce petit gilet tout simple à coudre. Tout particulièrement cette jolie courbe en bas.  Et je trouve qu’il va vraiment bien à ma chipie, même s’il fait un peu grand sur les photos. Tu ne seras donc pas étonnée que je te dise qu’elle puisse le mettre encore aujourd’hui 😉 De son côté, la Princesse le porte de bonne grâce, même si elle a cherché des semaines le bouton ou la ceinture qui lui permettrait de le fermer…

 

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. J’espère revenir très vite, étant donnée la masse de choses que j’ai encore à te dire ou à te montrer.

Tschuss !!!

 

Si tu as aimé cet article, n’hésite pas à le partager sur tes réseaux et à épingler cette image sur Pinterest. Et si tu n’es pas encore abonné·e au blog, il est toujours temps de le faire en utilisant le formulaire au bas de cette page. A très bientôt.

Jacob jean zonen

Sur le même thème
Partager cet article sur

20 Comments

  1. rachel rachel

    et bin je reve d’un tel jean…ouiiii ici c’est en Lycra…j’aime pas…ouiiin…la chanceuse ta fille…et ce gilet est superbe…ouiiii

  2. Elle a du style ta jeune!!
    Je trouve qu’elle porte Jacob à merveille.
    Bravo pour tes cousettes ma belle.

    • Merci beaucoup !!! Faut que je lui en refasse. Ils sont devenus trop petits. Snif…

  3. Ya des classiques qu’il ne faut PAS changer ! Jacob ET le jean !! 😘

    • Mais tellement !!! Je dois lui refaire des pantalons. Elle reveut les mêmes. Étonnant non ?

  4. très sympa ce jean. Ton mannequin le porte super bien et sait prendre la pose : une professionnelle ! le gilet long est vraiment très chouette et peut aussi bien se porter avec un pantalon qu’avec une robe ou jupe (tenue de fille, comme disait mes petites filles).

    • Merci !!! C’est la tenue de base ici. Le truc facile à porter sans prise de tête.

  5. hé hé hé, elle a cherché pendant des semaines le bouton pour le fermer … héhé hé ah ahaha !!!
    /* Bon, à la base, je voulais rire sur la bonne hôtesse mais non … */
    & la couture, ma poule, c’est AUSSI du féminisme ! Oui madame ! Créer, c’est affirmer sa personnalité /* de fille */, c’est s’affranchir de la mode /* et de ses diktats */, c’est avoir des fringues à ta taille /* et ce, quelque soit cette fameuse taille !!! */, c’est dire stop à la différence de paie entre mâle et femelle /* comme si le simple fait d’avoir une paire de baloches entre les pattes justifiait le fait d’être payé deux fois plus pour le même poste */, c’est choisir d’êêêêêtreeee une femmmeeeeeeeee !!!
    C’est s’assumer, c’est porter des couleurs qu’on veut /* ou pas de couleur !!! Black Forever !!!*/, c’est porter la longueur qu’on veut, c’est se cacher ou se dévoiler mais comme on veut, c’est ….
    Ok. J’arrête là mais je pense que tlm a saisi l’idée générale 🙂 !
    Donc, soyons féministes. Cousons en cœur, mes sœurs !!!!
    /* Oui, j’ai mangé un clown à midi. Il était pas très bon. */

  6. Cilou Cilou

    J’ai beau être un pur produit des seventies je n’adhère pas aux pattes d’éph Mais la tenue est chouette !
    J’attends avec impatience tes lectures !

  7. Ah mais oui il est trop beau en jeans ! 😍

  8. anna anna

    Alors moi les lectures féministes c’est quand tu veux, j’aime et je te suis et ça fait pas longtemps que je suis abonnée, donc voilà mon opinion que je partage, c’est pour ça aussi que je te suis.

Un petit mot avant de partir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.