Skip to content
Slider

Mon débardeur Gabriel et autres coutures d’été Feat. Le confortable d'MLM et le short Explorer d'Ottobre

Temps de lecture estimé : 4 minutes et 36 secondes

Il est désormais acquis que je dégaine rarement mes machines pour autre chose que de la couture utile. Une véritable rabat joie. J’ai une telle hantise du gaspillage et du temps perdu, que je suis totalement incapable de coudre pour la beauté du geste. Ce qui explique pourquoi il est rare que je publie sur le dernier patron à la mode. Le pauvre. Il peut se passer des mois avant que celui-ci ne devienne un réel besoin. Si tant est qu’il le devienne un jour… Tout comme je ne serai certainement jamais riche, j’ai abandonné tout espoir de voir se réaliser ma destinée d’influenceuse couture. Tant pis. Chacun·e son karma. Tu ne m’en voudras donc pas de venir te parler de mon unique réalisation (à ce jour) issue du livre Coudre le stretch de Marie Poisson, paru il y a 2 ans et 3 mois (j’enfonce le clou) : j’ai nommé Gabriel, le débardeur.

Coudre le Gabriel

Après mon inspection saisonnière des étagères et tiroirs des uns et des autres, il m’est apparu que seules Julie et moi manquions de basiques. Presque rien en fait. Juste de quoi traverser l’été tranquillement. Et vu les températures subies en juillet/août, j’ai bien fait de ne pas m’exciter sur ma machine à coudre. Je ne sais pas comment c’était chez toi, mais nous, pour survivre, il a fallu qu’on se désape. Finalement, pas besoin de fringues quand tu as un grand jardin et que tu peux passer tes journées (presque) à poil. Tu remarqueras l’emploi de vocabulaire volontairement négatif – rapport aux causes qui ont de l’effet et à cette Fin du Monde annoncée, plus si Hollywoodienne que ça…

Pour une fois, j’ai parfaitement joué mon rôle de mère exemplaire. Julie a eu ses tishs. Et moi, j’ai eu… une toile. Vas-y, je te laisse 30 secondes pour applaudir mon sens du sacrifice.

Coudre le stretch

Alors, pour toi qui vis, comme moi, tout au fond d’une grotte, Coudre le stretch c’est quoi ? Eh bien, c’est ce qu’on appelle communément de nos jours une bonne Bible de basiques. 8 modèles et un nombre conséquent de variations (encolures, manches, longueurs). Le tout précédé d’une cinquantaine de pages d’histoire de la maille et de fiches techniques. De quoi tout savoir sur le sujet et se mettre à l’ouvrage sans trop d’appréhension.

De toi à moi, je trouve ce livre assez formidable, mais la phobique du choix que je suis se trouve littéralement paralysée par l’étendue de ses possibilités. Pas sûr que j’arrive un jour à l’exploiter comme il le mérite.

Coudre le stretch Marie Poisson
Coudre le stretch, de Marie Poisson, La Plage éditions.

sommaire coudre le stretch marie poisson

Ma toile de Gabriel

Pour l’heure, mon premier choix s’est porté sur Gabriel, le débardeur. Il devenait urgent de remplacer les trois moribonds qui squattaient mon tiroir (juste à côté de ces trois jolis-là). Vestiges du temps où je m’achetais encore des fringues… Ceux-ci datant, si je ne m’abuse, de la naissance de Julie. C’est dire s’ils avaient vécu. D’ailleurs, j’avoue ne pas les avoir jeté mais transféré dans le tiroir des pyjamas et des fringues pour traîner à la maison #jefaismapart Faut pas gâcher.

Je me suis donc coupé un Gabriel en 42 en modifiant l’encolure et les emmanchures afin de réduire les bretelles que je trouvais beaucoup trop larges. Pour ce faire, je n’ai pas touché aux marges de couture, mais au lieu d’utiliser la technique de l’encolure relevée, j’ai préféré employer celle de l’encolure rabattue. Pas très proprement d’ailleurs… Mais comme tu ne vas pas venir mettre ton nez sous mes aisselles (à tes risques et périls), ça ne me pose pas plus de problème que ça.

Débardeur coudre le gabriel atelier Marie Poisson - Confortable MLM
Patron : Débardeur Gabriel (Coudre le Stretch de Marie Poisson), taille 42 / Fourniture : jersey de mon marché acheté il y a des lustres / bretelles modifiées

Débardeur coudre le gabriel atelier Marie Poisson

Niveau longueur, je ne me souviens plus si j’ai raccourci ou si j’ai utilisé la plus haute du livre. Quoiqu’il en soit, il aurait mérité d’être un peu plus long. Tu dois voir d’ici que quand je lève les bras, ça donne envie de me demander de faire le bouffi bouffon… Tu peux essayer d’ailleurs, je m’exécute toujours de bonne grâce. Ou de bonne graisse, c’est selon. Tu remarqueras au passage que par rapport à l’an dernier, j’ai l’air d’être sur le point de péter les coutures de mon jean (au sens propre). Il semblerait que l’extension de mon postérieur soit intimement connectée à celle de la fonte des glaces… Je décline néanmoins toute responsabilité (enfin presque).

Débardeur coudre le gabriel atelier Marie Poisson - Confortable MLM

Malgré ce léger défaut, je l’aime bien. La preuve, il a été porté très régulièrement cet été. Et encore la semaine dernière… Soupir. Je trouve l’encolure assez dégagée tout en restant décente, de face comme de dos.

Débardeur coudre le gabriel atelier Marie Poisson

Débardeur coudre le gabriel atelier Marie Poisson - Confortable MLM (1)

Débardeur coudre le gabriel atelier Marie Poisson

Débardeur coudre le gabriel atelier Marie Poisson

Conclusion

Gabriel, c’est un petit débardeur simple et sympa qui se coud tout seul. A tester, si tu ne l’as pas déjà fait 😉

Petite note à moi-même, mais en public, comme ça je m’auto fous la honte : surtout arrête d’hésiter à mixer les tailles ! Espèce de feignasse. Ça t’évitera peut-être de ressembler à une chipolata dans un 42 qui aurait largement mérité d’être un bon 44. Voilà, c’est dit.

Petite note à moi-même 2, on est plus à ça près : faire une toile, c’est bien… mais si c’est pour pas faire de vrai après… Je dis ça je dis rien…

Coudre le gabriel marie poisson coudre le stretch

Le confortable d’MLM

Tu l’as forcément remarqué sur les photos précédentes, en mode Bon Chic, Bon Genre, le petit pull jeté sur mes épaules et noué autour du cou. Un petit caprice de mai pour affronter les premières chaleurs sans me peler de froid à la nuit tombée. Et comme on ne change pas une équipe qui gagne, j’ai ressorti mon patron du Confortable déjà cousu ici. Ce qui m’a permis de goûter (presque pour la première fois) au plaisir intense de passer directement à la phase coupe/couture sans s’embarrasser de la phase décalquage. Le grand Luxe.

le confortable MLM

Mon jersey étant très fin et ne s’effilochant absolument pas, j’ai totalement zappé les finitions. A mort les ourlets ! Le truc qui ne m’arrive quasiment jamais. On va pas épiloguer d’ailleurs, sinon je sens que je vais devoir aller le chercher. Naaaan, je déconne.

Je me suis donc contentée de faire un mini ourlet à la one again à l’encolure. Ni vu ni connu je t’embrouille. En 1h c’était plié. Le truc de ouf.

Et tout comme son petit copain d’avant – ah ah ah – il a été porté, reporté et rereporté. Cœur sur lui. Le Confortable, c’est la Vie, tout simplement.

Confortable MLM
Patron : Confortable d’MLM, XXL sans marges / Fourniture : jersey très fin de provenance oubliée / Degré zéro de la finition

Confortable MLM (1)

Le petit short de Chouchou

Alors celui-là, c’était un peu de la gourmandise. Je me suis affolée un matin en me disant que le microbe n’aurait jamais assez de shorts pour passer l’été – faisant fi de cette phase d’apprentissage de la propreté durant laquelle les microbes vivent les fesses à l’air… pfff… – et ignorant totalement les trois autres shorts qui peuplaient déjà son tiroir. Je ne sais pas. J’ai comme traversé une phase de déni, assez violente pour m’urger de lui en coudre un le plus rapidement possible…

Finalement, pas de regret. Le rouge lui va comme un gant à ce gosse, et la couture était facile et plaisante. Pourquoi se priver?

Je noterai juste que le tissu utilisé, un jean acheté lors d’un destash il y a quelques années, étant très rigide, j’ai pas mal galéré pour la ceinture (autant pour la couture facile, hum hum… non, je n’ai pas inventé la contradiction). Le même tissu, qui, après lavage en machine se retrouve tout fripé, comme moi après plus d’une heure à tremper dans un bain.

Short Explorer Ottobre

Short Explorer Ottobre
Patron : Explorer, Ottobre 3/2015, modèle numéro 18, 92 cm / Fourniture : jean acheté lors d’un destash

Short Explorer Ottobre

Comme la gourmandise attire la gourmandise, je t’ai volontairement sélectionné ces deux photos sur lesquelles j’ai associé le petit short rouge avec le tish (trop court) cousu l’an dernier, et brodé avec amour. Souviens-toi.

Putain, mais qu’il est beau ce gosse.

Short Explorer Ottobre

Si je devais faire le bilan « utile » de ces trois pièces, je leur mettrais direct un 20/20. Trois patrons tout aussi faciles et rapides à coudre, qu’évidents à porter. D’excellents basiques en somme.

Et toi, tes basiques d’été, c’est quoi ?

Le débardeur Gabriel et autres petites coutures estivales #handmadeclothes #slowfashion Cliquez pour tweeter

Sur le même thème
Partager cet article sur

16 Comments

  1. et bien voilà deux chouettes basics et un bien joli short pour un beau ptit gars

  2. Très bien ces basiques dis moi. Le confortable c’est la base, je crois que j’en ai 6. ET mon dernier a eu un explorer tous les étés.
    Briac tombe bien aussi si tu veux retenter ta chance.
    Bon et sinon moi l’été c’est Chataigne (oui je sais pour toi … !) et Basic one !

  3. Ben tout est beau quoi! Moi, je propose que plutôt que de nous préoccuper de nos bourrelets, on milite pour le retour de la mode des dodues. Beaucoup moins fatigant.

  4. rachel rachel

    punaise tu degaines la machine….et tu ne t’arretes pas didonc….lol…et j’aime beaucoup l’idee de ce livre…et a la fin de bien belles cousettes pour toi et le loustic…j’aime beaucoup…(mais euh cachez moi ses epaules et genoux….c’est l’automne chez vous !)…;)

  5. Priscilla Fee Bobine Priscilla Fee Bobine

    Ils sont très chouettes ces petits basiques et si ça peut te rassurer j’ai moi aussi acquis le livre de Marie à sa sortie et je n’ai toujours pas essayé un patron je pense que tout comme toi je suis phobique du choix ! Trop de choix tue l’envie choix lol. Et trop d’explications tue l’explication je trouve ça génial et en même temps ca m’en fzit flipper du coup Ca m’en petrifie. T’as qu’a Voir j’ai toujours pas réussi à coudre un patron d’Ivanne que se soit un Top ou une jupe à ma fille alors que je les trouve trop beaux mais j’en panique ! J’aime beaucoup ton « pull » aussi…. je vais m’y pencher ! Sinon moi avant de partir en vacances j’ai cousu en 2-2, 2 tops keep cool d’ivanne S. Mais bon l’elastique Je suis pas fan j’arrete Ps de tirer sur le’ top où remonte tout le temps je trouve sous les aisselles et ça me gêne. M’enfin vu les chaleurs cetait quand même bien pratique. Je les ai réalisé en plumetis et ils étaient parfaitement assortis à mes 2 shorts réalises cet été. Moi aussi je fais de la couture pratique et je suis toujours à contre courant de la mode. Mais ça ne me traumatise pas plus que ça 😉 bisous

  6. Ouah tu ne fais pas les choses à moitié quand tu t’y mets. Bravo d’avoir relevé tes défis personnels.

  7. Jolies coutures , bravo , et Simon chouchou toujours aussi mignon !
    Merci pour l’info sur ce livre, je n’ose pas coudre ce genre de tissus…
    J’ai passé l’été avec mes deux robes myosotis de Deer and Doe, très sympas avec cette chaleur !
    Bises

  8. Moi aussi j’aime coudre utile, des choses dont j’ai besoin ou que je sais que je vais porter.. Rien à fiche de la nouveauté, si on coud c’est bien pour faire ce qu’on veut, non?! Très chouette ton Gabriel pour une toile!! A quand les « vrais de vrais »? Je suis aussi une fan de ce bouquin et cet été j’ai cousu plusieurs Gabriel, pour les mêmes raisons que toi: la canicule et pas de débardeur dans l’armoire! Bravo pour ces réalisations et je confirme il est trop chou ce mouflet..

  9. Alors … Déjà, je cherchais un patron facile pour un tiche, je pensais au Trop Top qui a été une cata donc j’hésitais et c’est en voyant ta photo que je me suis souvenu d’Erell ! MERCI !!!
    Ensuite, y a tellement de possibilité dans ce bouquin que je n’ai cousu QUE des BRIAC. Encolure ronde, manches longues. Voilà. Je me sens moins seule.
    Ensuite, t’as une très jolie paire de fesse dans ton jean, fallait que je le dise !
    Sinon, ta toile est pas mal du tout ! La couleur est sympa, ok, un poil plus long mais ça va hein …
    Pour le Confortable, noir, une valeur sûre et les ourlets, c’est pour les faibles. & tout en transparence #JeTeVoisJeTeVoisPas j’adore !!!
    Et gardons le meilleur pour la fin, hiiiii ton fiston ! Il est beaaauuuu ton fils madame !
    Bon, je vais voir si j’ai de quoi me faire des débardeurs pour porter SOUS mes fringues #WinterIsComingJAiFroid à défaut d’en porter l’été …

    • Zut. FesseS. & avant c’était bien noyé dans le truc … mais là, on verra que ça !

  10. Punaise ton blog est carrément canon ! des lustres que j’étais pas venue ici, t’es carrément passée pro en la matière !!!
    bravo pour le stretch moi j’ai lâché l’affaire…et bravo pour le chouchou, je confirme, vraiment trop beau ce gosse !!!!

  11. Bon, tu veux savoir, ce bouquin moi ça fait des lustres qu’il est sur ma liste et je ne l’ai même pas encore acheté! Alors, imagine coudre un truc !!! Mais maintenant je me dis qu’il faut vraiment que je l’achète 😁
    Ces petites cousettes sont bien sympas et Chouchou 😍 j’en aurais pas en stock ça me donnerais (presque) envie d’en refaire un !
    Et pour la question de la mode, je part du principe que c’est un éternel recommencement alors je couds ce qui me fait envie et je me dis qu’ à un moment où à un autre je serais au top de la mode (oui, je garde mes fringues jusqu’à usure totale et même que je les rafistole plus que de raison quand je les aime trop 😂)

  12. Bravo! Et – comme d’hab – j’ai bien rigolé.
    Oui il est beau ton chouchou et oui toi aussi tu l’es en débardeur ou en tish ML: tout te va ma bonne dame!!

  13. Comme toi, j’ai redécouvert cette bible cet été !! Et je suis encore bien loin d’avoir fait le tour de ce bouquin. Bravo à toi pour ces cousettes très sympas . Et oui ton p’tit bonhomme a une bouille qui fait fondre 🙂

  14. Cilou Cilou

    De toute façon pour être influenceuse couture il faut 1) Avoir le portefeuille bien garni parce que vu le nombre hallucinant de patrons et livres qui sortent t’as intérêt à être pote avec ton banquier 2) faut pas avoir des velléités de décroissance parce que tu te retrouves forcément avec un dressing pire que Kardashian !!!
    BREF, laissons ça aux autres, on est bien au-dessus de ça 😂
    Sinon ces cousettes sont bien sympatoches !

  15. Hi hi j’ai mis longtemps avant d’accepter de mixer les tailles sur un patron (enfin avant d’accepter de coudre la taille 44 ok j’avoue ^^). Mais, car il y a bien un mais, maintenant que je le fais, j’en suis ravie car le résultat est quand même bien plus confortable.
    Tout comme toi, je rentabilise mes cousettes et je priorise selon les besoins. Le bouquin de Marie est une vraie bible (à condition de choisir la bonne taille hu hu ). la preuve, je viens de coudre 4 Lucette, 2 Briac et 1 Jeannette <3
    Et Simon chouchou est à bouffer !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.