Skip to content

Carnet de lectures #3 Encore de la lecture pour ados

Temps de lecture estimé : 5 minutes et 52 secondes

Tu la connais l’histoire de la fille qui commence un truc et qui ne finit pas ? Mais si, je suis sûre que ça te parle… Cherche bien. C’est la même que celle de la meuf qui se lève un matin avec de nouvelles résolutions bétons qui finissent par disparaître sans laisser d’adresse pour avoir été trop souvent négligées. Sans aller jusqu’à dire que c’est toute l’histoire de ma vie, ce qui serait un peu mélodramatique, avouons que j’ai quand même une fâcheuse tendance à me laisser déborder par le temps. Et, soyons honnête, à me disperser anarchiquement. C’est comme ça que mes petits « Carnets de lecture » que je comptais te présenter mensuellement n’ont survécu que deux mois. Oups. Et limite je me féliciterai d’avoir tenu si longtemps…

Il faut dire aussi que je n’ai pas pris le temps de lire entre mars et juin. Il m’est difficile de me poser avec un livre dans la journée. C’est con, mais je ressens un immense sentiment de culpabilité à ne pas être active, entendre productive, pendant les heures ouvrables. Et le soir, je suis souvent trop épuisée pour tenir plus de 10 pages.

 

 

Les Chevaliers d’émeraude – Anne Robillard

Pour en rajouter une couche, dans mon dernier Carnet, je t’annonçais avoir une série longue en cours de lecture. Série que j’ai fini par abandonner à la fin du deuxième tome… qui m’aura pris une éternité à lire. J’ai beaucoup lu de témoignages d’autres lectrices qui avouaient ne plus se forcer quand la lecture était trop pénible. Je rejoins le Club. Fut une époque, j’aurais laissé un peu plus sa chance au produit. Mais très franchement, j’ai bien assez d’occupations quotidiennes pour ne pas me sentir obligée de m’infliger une lecture rébarbative. On a qu’une vie. Autant en tirer le maximum de plaisir.

Pour info, la série en question n’était autre que « Les Chevaliers d’émeraude«  d’Anne Robillard (je ne t’ai volontairement pas mis la couverture pour ne pas faire d’amalgame avec ceux que j’ai lu dans leur intégralité). Série de Fantasy Québécoise encensée à son heure par la critique et désignée comme la digne concurrente d’Harry Potter. Et là, je t’arrête tout de suite… De la Fantasy, j’en ai bouffé des milliers de pages et même si, en toute mauvaise foi, l’irréductible fan d’Harry Potter que je suis ne peut se résoudre à lui opposer un challenger, très franchement, si j’avais à choisir… JAMAIS je ne penserais aux Chevaliers d’émeraude. JA-MAIS.

Après, la littérature est un Art et de ce fait, son appréciation est subjective. Il en faut pour tous les goûts. A quelques exceptions près. Mais c’est un autre débat.

 

 

14-14 – Silène Edgar et Paul Beorn

Souvent quand un livre m’a déçu, je mets du temps à m’en trouver un autre. Et j’ai beau noter des titres et enregistrer les avis lus sur Instagram dans ma Collection « Lecture », généralement, je fini systématiquement par lire ce qui me tombe sous la main : c’est-à-dire ce que je trouve sur la table de chevet des deux grands. Parce que « Popi et Léo » ou « Oui oui a perdu sa voiture jaune« , très franchement… Après, tu fais ce que tu veux, hein ?!

Ce premier livre ne fait donc pas exception. J’irai même plus loin en précisant que ce n’est même pas un choix fait par un de mes enfants, mais par la BFF de Julie qui le lui a offert pour son anniversaire. Voilà, j’avoue, je cherche des conseils lectures auprès d’ados de 13 ans… Je suis au bout de ma vie je crois.

Trêve de conneries. De quoi s’agit-il ? Attention. Pitch. Quatrième de Couv’ quoi.

« Adrien et Hadrien ont treize ans et habitent tous les deux en Picardie. Ils ont les mêmes préoccupations : l’école, la famille, les filles… Une seule chose les sépare : Adrien vit en 2014 et Hadrien en 1914. Grâce à une boîte aux lettres mystérieuse, les deux adolescents vont s’échanger du courrier et devenir amis. Mais la Grande Guerre est sur le point d’éclater pour Hadrien et leur correspondance pourrait bien s’interrompre de façon dramatique… « 

Je n’ai pas trouvé mieux pour te résumer cette petite merveille. Un parfait mélange de magie, d’histoire, d’adolescence et donc d’Amour et d’amitié. Les différents thèmes y sont abordés avec beaucoup de justesse. On se rend vite compte que les problèmes ne peuvent se résoudre de la même manière selon le contexte temporel, et que les principales préoccupations de ces deux garçons ont beau se situer dans les mêmes domaines, les enjeux sont eux bien différents.

De manière générale, je suis relativement bonne cliente de récits croisés. Et j’ai trouvé très original le parti pris des auteurs d’écrire ce livre à deux voix en se répartissant les deux principaux protagonistes. Une très jolie manière d’apporter encore un peu plus de réalisme émotionnel à ce roman.

En bref, un petit livre qui se lit avec avidité. A partir de 9 ans.

Testé et approuvé par : Camille, Julie, sa BFF et moi. Si c’est pas un gage de qualitay ça !

 

 

La série « Uglies » – Scott Westerfeld

Même punition pour cette série, empruntée en premier lieu par Julie à la Bibliothèque. Après lecture du résumé, je me suis laissé tenter. De toute façon, je ne résiste jamais très longtemps aux sirènes de la littérature fantastique pour ados (ou pas).

C’est une série en 4 volumes. Mais attention, si les trois premiers forment une même intrigue, le quatrième change de lieu et de protagonistes principaux. Pour ma part, j’ai trouvé ce parti pris de l’auteur totalement justifié même si légèrement déroutant dans les premiers chapitres. Julie, quant à elle, a eu du mal à rentrer dedans, attachée qu’elle était à l’héroïne des trois premiers volumes. Ce qui ne l’a pas empêché de le lire en entier et d’en apprécier la lecture.

De quoi s’agit-il ?

 

Uglies, Pretties, Specials : Étre Beaux pour être Heureux

uglies série scott westerfeld

L’intrigue se situe environ 3 siècles dans notre futur. La civilisation telle qu’on la connait a entièrement disparu suite à l’introduction volontaire d’un virus ayant fait cramer tout le pétrole de la Planète. Ce qui reste de l’Humanité est désormais regroupé dans des Cités isolées, autonomes et écologiques n’utilisant plus que l’énergie magnétique. De jolis Paradis où les gens vivent dans le Meilleur des Mondes. Sauf que… comme dans toute bonne civilisation reconstruite sur ses propres cendres, il a fallu faire évoluer les règles pour ne pas reproduire les mêmes erreurs. Désormais, l’argent a été remplacé par la Beauté. Mais à quel prix ? C’est dans ce contexte qu’on suit l’évolution de Tally Yougblound, sur le point de fêter ses 16 ans. Événement majeur qui doit lui permettre d’enfin pouvoir bénéficier de l’Opération et de passer de son état d’Ugly (normale quoi) à Pretty. L’achèvement d’une vie. Mais quelques jours avant la date, le destin lui fait rencontrer Shay, jeune Ugly qui se prépare, elle, à s’enfuir pour rejoindre un groupe de résistants refusant le diktat de l’extrême beauté. Le point de départ d’une série d’aventures, de transformations et de réflexions qui atteindront leur apogée dans les dernières pages du Tome 3.

J’ai littéralement dévoré ces livres, même si j’avoue avoir eu un peu de mal avec la lenteur des premières pages du deuxième Tome. J’ai trouvé la réflexion de l’auteur particulièrement intéressante. Pour aller plus loin, j’avais emprunté également le Tome 5, qui n’est en fait qu’un guide permettant d’approfondir les détails de la série. Dans le premier chapitre, l’auteur expliquait avoir eu l’idée d’écrire ces livres suite au déménagement d’un de ses amis de New York à Los Angeles. Ami qui lui avait rapporté la réflexion surréaliste d’un dentiste qu’il avait consulté et qui lui avait demandé comment il voyait ses dents dans 5 ans… Et si dans notre plan de vie nous ne misions pas tout sur notre carrière finalement, mais plutôt sur notre physique ?

Le prétexte parfait pour évoquer l’uniformisation de la pensée et le contrôle des masses. Mais pas que.

 

Extras : Et si on misait tout sur la Célébrité finalement ?

Impossible de te résumer ce livre sans spoiler les trois précédents. Je me contenterai donc juste de te rappeler que le lieu change et les protagonistes également (même si Tally fait son Come Back vers la moitié de l’histoire). Le propos de l’auteur change ici pour explorer les travers de la course à la Célébrité.

J’y ai vu une critique très intéressante et très constructive d’internet et des réseaux sociaux. Un vrai point de départ à une introspection sur les dérives de cette recherche de plus en plus prégnante de reconnaissance numérique qui nous habite. Moi la première.

Si je n’avais qu’une critique a émettre sur ce dernier opus, se serait que j’ai trouvé la fin un poil bâclée. Mais il faut parfois savoir mettre un point final à une histoire. J’avoue que je ne sais pas trop comment j’aurais moi-même conclu. La critique est donc facile et gratuite.

Extras scott westerfeld

Au final, j’ai trouvé cette série très intéressante dans son ensemble. Un vrai point de départ à une réflexion sur notre Monde et nos modes de vie.

Je me permettrais juste une dernière critique concernant l’acharnement de l’auteur à employer certains mots. Je ne sais pas si ça se retrouve dans le texte original ou si c’est un choix de traduction, mais chaque Tome possède son propre champs lexical et certaines expressions se retrouvent martelées tout au long de l’ouvrage. Pour ma part, j’ai trouvé ça très lourd et agaçant. Heureusement que le Fond l’emportait largement sur la Forme…

A lire à partir de 11 ans, minimum je pense. Pour bons lecteurs.

Testé et approuvé par : Julie et moi.

 

Sur le même thème
Partager cet article sur

9 Comments

  1. Priscilla FeeBobine Priscilla FeeBobine

    Hummmm alors clairement jaibtres envie débile lire 14-14 et pas du tout les autres. Bon faut dire que je ne suis pas très fantastiques en livre ou en film d’ailleurs. Harry Potter faisant vraiment figure d’exception.
    Tu m’avais déjà dit donné bien envie d’en de lire 14-14 quand tu en avais parlé sur IG mais la encore plus et d’un coup je note. Moi je viens d’en trouver une bd pour enfants sur la 2nde guerre (y’en a une aussi sur la 1ere mais ca tentait pas Noah). Elle s’appelle les enfants de la résistance de Benoît Ers et Vincent Dugomier il y a pour le moment 4 tomes. On l’a acheté hier donc je peux pas encore dire mais la 4ème de couv donne envie. Pourtant je suis pas bd non plus (ouais je suis difficile) mais ca me tente vraiment beaucoup et les gamins (héros de l’histoire) ont 13 ans. Ma libraire me les a fortement conseillé 😊 bises

  2. merci pour cette revue qui me donne envie de lire. je vais reboucler avec mes ados, si ca se peut ils connaissenet déjà (j’ai perdu la main depuis longtemps sur leurs lectures !)

  3. J’ai lu Uglies ! Il y a longtemps, certes, mais je me souviens que j’avais tout dévoré sans demander mon reste. L’autre me fait super envie, je note ! Merci pour cette petite revue de lecture ado, c’est sympa 🙂 Bisous <3

  4. rachel rachel

    et bin cela peut etre de chouettes livres…mais j’avouerais pas dans mon style…en tout cas, trop cool de lire…;)

  5. Moi aussi, je lis des livres pour ado … En plus des livres de grands 🙂 !!! Mais il ne faut pas se mentir, un livre pour ado c’est plus simple et plus court qu’une biographie de la grande Catherine … & c’est moins rébarbatif !!! & ça fait réfléchir tout pareil 🙂 ! Dans ses podcasts, Cécile (QueFontMesMains) donne plein d’idées de bouquins ado et j’ai noté plusieurs livres que je me ferai bien !
    Bises et surtout, c’est vendredi youh ouh !!!

  6. La nana anarchique dans ses décisions et tout ça ? Mais c’est moi ça ????

    Il y a des très bons livres en littérature dite pour ado, mais je pense que ça m’intéresserait davantage que mon 10 ans tout neuf (encore un peu tôt pour ma presque 8 😉 ).
    Le 14-14 est d’actualité en tous cas, nous en sommes au 18-18…

  7. Même si tu n’as pas respecté la fréquence de ces carnets de lecture, au moins tu n’as pas abandonné!! J’avais aussi envisagé de faire ce genre de posts mais je n’ai pas encore réussi à m’y mettre et ce n’est pas faute de lire!! Bon alors honnètement tes bouquins ne sont pas ceux qui trainent sur ma table de nuit, mais à la limite pourquoi pas… Je me note les Uglies..

    Et je suis bien d’accord, quand un bouquin ne passe pas, faut laisser tomber. Notre temps est précieux!!

  8. le train train a repris ici et la lecture………….. s en est allée
    mise à part l histoire du soir je lis plus grand chose, va encore me falloir 1 an pour finir le dernier bouquin entamé (vive les salles d attente mdr)

  9. Je n’ai rien lu de tout ça ^^ mais j’aime lire les ressentis de lecture, je trouve toujours cela intéressant. Le 1er me fait drôlement envie, je le lirai surement.
    Je t’avoue que quand j’ai du mal à accrocher à un bouquin, je ne me force plus moi non plus, non pas que je n’ai pas le temps, mais lire doit être avant tout un plaisir et nous permettre de voyager, de nous évader…
    Je viens de finir « La tresse » de Laetitia Colombani, qui m’a beaucoup plu, et mes coups de coeurs récents sont également « avant toi » et « après toi » de Jojo Moyes… Je m’arrête là, car je me suis sérieusement remise à la lecture, et même si tout comme toi, je ne lis pas la journée, le soir, je ne regarde plus du tout la télé et je m’empresse de lire, tout comme pendant ma pause déjeuner, et ça me fait vraiment un bien fou <3

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.