Skip to content

Carnet de lectures #2

Temps de lecture estimé : 2 minutes et 49 secondes

Aujourd’hui, pour une fois, je ne vais pas te retenir très longtemps. Fais gaffe, je t’ai entendu dire ouf. Oui, oui, toi là-bas dans le fond.

Ce mois de Février, comme tous les mois de Février est passé relativement vite… Entre mon retour inespéré derrière ma MAC, des envies et des projets qui se mettent doucement en place mais qui me prennent beaucoup de mon temps de cerveau disponible, et nos vacances en famille qui mine de rien, me laissent pas mal de temps libre mais finalement assez peu de moments de solitude, eh bien la lecture a eut vite fait de devenir la cinquième roue du carrosse…

C’est ce qui explique, entre autres choses, que ce mois-ci je ne te présenterai qu’un seul livre, et un tout petit en plus… En vérité, j’en ai lu un ou deux autres, mais comme ceux-ci s’inscrivent dans une série en 12 volumes, j’attendrais de les avoir tous lu avant de venir t’en parler.

Sur le principe, on va faire comme la dernière fois : je te livre mon petit compte-rendu publié sur mes réseaux sociaux, brut, tel que mes abonné·es (dont tu fais peut-être partie) ont pu le lire. Je reviens juste après ajouter quelques mots. A tout de suite.

Le Phénomène Philomène – Emmanuelle Cosso

Phénomène Philomène - Emmanuelle Cosso

Je ne sais pas si je te l’ai déjà dit, mais je ne lis pas toujours de la littérature pour les grands. Je dirais même que les romans pour ados voire enfants représentent facilement la moitié de mes lectures…

Étant donné que nous sommes en pleine période de vacances ou pré-vacances, je me suis dit que tu aurais peut-être besoin d’une idée pour occuper ton (tes) nains. [ndlr : désolée pour ceux et celles qui ont repris le chemin du quotidien aujourd’hui…] Par contre, je te préviens tout de suite, si tu as du lecteur insatiable comme chez moi, ce livre ne tiendra pas 2 jours, mais c’est toujours ça de gagné, non ?

L’histoire est toute simple, limite simpliste.

Anatole est un élève tête-en-l’air. Ce genre de gosse sans véritable ami, qu’on aime bien utiliser de temps en temps, mais qui ne se plaint pas. Ce genre de gamin qui vit sur une autre planète… Tu vois de qui je parle, non ? Et puis un jour, Anatole fait une rencontre improbable qui va bouleverser sa vie.

Au-delà de la petite histoire, c’est surtout un roman d’amitié et de courage qui valorise la différence. Un roman qui donne envie de reprendre confiance en soi. Le tout sur fond de fantastique.

À mettre entre toutes les petites (et les grandes) mains.

Mais encore

Au moment où j’ai écrit ces lignes, j’étais la seule à la maison à avoir lu le livre. Depuis, il est passé entre les mains de Camille puis celles de Julie. Pour rappel, Camille va sur ses 11 ans et Julie sur ses 13. Il leur a fallu moins d’une journée à chacun pour en venir à bout et leurs avis ont été unanimes : l’histoire leur a beaucoup plut.

Il m’a été demandé sur Instagram à partir de quel âge j’en recommandais la lecture. Mes enfants sont d’excellents lecteurs, depuis toujours et j’ai donc un peu de mal à être catégorique. Mais il me semble que dès 9 ans, voire 8 si bon lecteur. Les chapitres sont courts, l’écriture fluide et le vocabulaire adapté.

Je tiens également à préciser, ce que j’ai oublié de faire dans mon petit compte-rendu, que le fameux fond fantastique réside dans le fait que la rencontre qui va changer la vie d’Anatole n’est autre que celle d’un fantôme. Ce qui tu devines aisément en regardant la couverture. Qui dit fantôme, dit décès d’enfant. Ce « détail » de l’histoire n’a pas du tout perturbé mon fils pourtant hypersensible. Ma grande, quant à elle, a ressenti un peu de tristesse. A prendre peut-être en considération selon les capacités de l’enfant à prendre de la distance avec les récits de fiction.

L’histoire n’en reste pas moins pleine de joie et d’espoir

* * *

Comme je te l’ai dit plus haut, je suis actuellement en train de lire une série relativement longue. J’ai malgré tout prévu des lectures intermédiaires histoire de ne pas me lasser.

Si les lectures pour enfant/ado t’intéressent, j’aurais une autre série, intégralement lue celle-ci, à te présenter le mois prochain. N’hésites pas à me dire si oui ou non en commentaire 😉

C’est tout pour ce mois de Février donc. C’est maigre, mais c’est déjà pas mal, non ? On se retrouve à la fin du mois prochain pour un nouveau carnet de lectures.

Carnet de lectures #2 #phénomènephilomène #emmanuellecosso Cliquez pour tweeter

En attendant, n’oublie pas le défi Un Mars et ça repart – Saison 2 qui débute jeudi. A retrouver sur mon compte instagram et/ou sous le #défiunmarsetçarepart. Et on se retrouve mercredi pour ma participation au défi déstockage.

Tschuss

Articles similaires
Cet article t'a plut ? N'hésite pas à le partager.

7 Comments

  1. rachel rachel

    et bin cela semble etre un livre tout bien..et vive la lecture….;)

  2. bon il faut que j’aille a la biblio pour le demander celui là en espérant arriver à le faire lire aussi aux enfants

    et moi je suis preneuse de lecture pour ado (meme si quand ça ressemble pas a un manga ou une bd ils ralent de prime abord)

  3. Priscilla Fee Bobine Priscilla Fee Bobine

    Jadore et jen veux encore !!

  4. J’aime beaucoup lire tes avis de lectrice, tu m’as convaincue de le lire (et je t’envie un max d’avoir des enfants qui lisent, mon grand ne lit plus du tout, ça me fout grave les boules…)

  5. je note pour ma fille qui travaille sur le thème de la différence en ce moment et c’est tout à fait le genre d’histoire qui peut lui plaire ! merci ( et j’aime ausis bien lire tout ce que mes enfants lisent)

  6. je veux bien faire ma curieuse et savoir ce que tu lis en ce moment et qui est en 12 tomes (moi qui ne lit pas en ce moment)

  7. C’est rigolo je lis beaucoup de romans jeunesse aussi, parfois plus que des romans adultes. La couv de celui-ci me fait penser au vampire de Sfar ! Merci pour le tuyau, je vais me pencher sur ce bouquin d’un peu plus près ! Bises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.