Passer au contenu

Le F.U.C.K. Club is back !!!

Temps de lecture estimé : 5 minutes et 18 secondes

Yo Sista !!! Tiens, ça faisait longtemps que je l’avais pas faite celle-là…

Après 15 jours de confinement, ce qui devait arriver est arrivé, j’ai pété un plomb…. Pour être honnête, et tu me diras si c’est pareil pour toi ou pas, mais perso, ce n’est pas l’enfermement en lui-même qui va finir par avoir ma peau. Je suis casanière, j’ai l’habitude de rester chez moi. Ce qui me rend ouf, c’est de savoir que je suis OBLIGEE de rester chez moi parce que dehors, ça craint !!! Et ça, mon cerveau d’hypersensible angoissée chronique de base l’a bien intégré. Et c’est pas facile tous les jours. Sauf que je ne suis pas enfermée toute seule. J’ai des enfants et un mari (les avantages et les désavantages évoluent au fil des jours voire des heures) et je me dois de garder un minimum la tête froide. C’est bien simple, à l’extérieur j’ai l’air à peu près normale (autant que mes caractéristiques de base me le permettent), mais à l’intérieur je cours partout les bras en l’air en hurlant qu’on va tous mourir. Je sais pas si tu vois le tableau… Mais c’est moche 🤣

Il me fallait donc vite fait une porte de sortie virtuelle. Tu me diras que j’avais déjà notre défi un Mars et ça repart. Mais force est de constater qu’il était passablement moribond et qu’il avait bien besoin d’un defibrilateur. J’ai donc décidé d’employer les grands moyens, et dans un moment d’égarement total j’ai plongé la tête la première dans le grand n’importe quoi et j’ai ressuscité le F.U.C.K. Club… Pâques étant annulé, il fallait bien ressusciter quelque chose (pardon, je sors). Oui, oui, tu m’as bien lu. On en est là. C’est dire…

 

 

Le F.U.C.K. Club, le retour

Je t’avoue que j’ai pas mal hésité… Depuis toujours je vacille entre mon envie/besoin de me sentir aimée et de plaire à tout le monde (ce qui, comme nul ne devrait l’ignorer, est parfaitement impossible) et mon incapacité à faire preuve de mesure, à fermer ma gueule, à être une gentille fille bien sage et bien polie et à user de diplomatie. A chaque fois que j’essaye de me retenir, mon naturel fini toujours par revenir au galop. Et autant te dire que dans les circonstances actuelles, c’est carrément mission impossible. Ça serait comme essayer de soigner le COVID-19 avec de l’homéopathie…

J’ai donc décidé d’être moi, même si je sais que je risque d’être incomprise. C’est pas grave, j’ai l’habitude (shit, mon syndrome Calimero/victime lui aussi est de retour…). J’ai bien conscience que je ne suis pas politiquement correcte et que je prend le risque de réduire drastiquement le nombre d’adhésions à ce défi mais c’est pas grave. Comme on dit, c’est l’intention qui compte. Mais vu qu’on en est à dire les choses avec le cœur, je suis toujours épatée du nombre de personnes qui rient et soutiennent les gens qui font les cons pour amuser la galerie, et du peu qu’il en reste quand il s’agit de participer…

Bref.

Le F.U.C.K. Club était dead. Vive le F.U.C.K. Club !!!

 

 

Le F.U.C.K. Club, new generation

Pour rédiger cet article, je me suis replongée dans les archives du blog pour voir ce que j’en disais à l’époque, et ça m’a bien fait rigoler. Preuve que j’étais sur la bonne voix en le sortant de son coma. Pour mémoire, le Club est né en 2018, l’année de ma phlébite. Normal qu’il ressuscite pour une petite bronchite (private joke).

A l’époque, j’écrivais, je cite : « J’ai comme une grosse envie de dire FUCK à tous ces trucs qui nous pourrissent la vie : la maladie, les cons, les pizzas Hawaïennes, la voisine du dessus, la pollution atmosphérique, les perturbateurs endocriniens, la pénurie de PQ, Tous ces trucs qui font chier, qui font râler, et qui te pourrissent grave ton groove. » Non mais la pénurie de PQ !!! MDR !!! Nostradamus sort de ce corps !!!

Et j’enchaînais avec ces mots : « Et puis, j’avais aussi un peu envie de jouer le contre-pied de toutes ces initiatives pleines de bons sentiments. Je t’arrête tout de suite, je n’ai rien contre les bons sentiments, au contraire, mais je commence à tout trouver trop lisse, trop consensuel, trop stéréotypé. » Mais ouiiiii !!! Perso, j’en ai marre de toutes ces injonctions. Putain, on est en plein confinement dans une situation ultra tendue et il faudrait continuer à s’habiller, se maquiller, s’épiler, être une bonne mère, une bonne épouse, tout en en profitant pour faire 1000 activités créatives, apprendre 30 langues, cultiver son summer body, rassembler ses chakras et faire le point sur notre vie. Bordel, mais FUCK, quoi. Après la tendance Marie Kondo, la garde-robe raisonnée et le 100% zéro déchet, c’est parti pour le confinement utile. Mais lâchez-nous/vous bordel…

Bon, on fait quoi alors ???

On se rend à l’évidence que Mars is over… Mais comme ce défi était trop cool, pas question de l’abandonner lâchement. On va donc devoir faire avec les moyens du bord, et laisser tomber le thème. Je sais, ça te donne envie de dire FUCK !!! Mais on a pas d’autre choix que de passer en mode confidéfi (merci Cindy pour cette jolie trouvaille) !!!

Le défi un Mars et ça repart devient donc le F.U.C.K. Club, qui lui-même devient la Fédération Universelle des Créatives Konfinées !!! C’est la fin du Monde, je fais ce que je veux et l’orthographe, on s’en balec.

 

 

Les règles

En gros, j’ai extrait la substantifique moelle des règles originelles et viré ce qui me semblait subsidiaire. Voici donc les nouvelles règles spéciales confinement 2020.

    1. The Amazing Iron Woman (moi) est autoproclamée Chef Suprême. Mais tu peux toujours dire FUCK et faire comme tu le sens. Ça je garde, c’est LA BASE !
    2. Inscris toi et dis FUCK 3 fois dans ta glace. Je décline toute responsabilité en cas d’apparition de légende urbaine ou d’un des 4 cavaliers de l’apocalypse. Wait… too late…
    3. Amuse-toi avec ce que tu as sous la main. Tout est permis : couture, tricot, crochet, macramé. Pour toi, ton chien, ta gardienne. Le seul mot d’ordre c’est de laisser libre cours à ta créativité en utilisant le matériel avec lequel tu es confiné et de te faire plaisir en n’oubliant pas d’essayer de coller aux impératifs d’une des 3 différentes catégories qui seront récompensées : humour, mise en scène et originalité. Aucune obligation ici de réaliser la plus jolie photo possible ni de collecter le plus de like. Tout le monde a ses chances. Il suffit d’oser et de faire preuve d’un minimum de créativité, d’autodérision et d’un brun d’irrévérence. Tu peux le faire. Je crois en toi !
    4. Partage autant de créas que tu veux, quand tu le veux : en l’occurrence avant la fin du confinement soit avant le 15 avril (pour l’instant…) Mouah ah ah ah !!! Tu peux donc te laisser jusque début mai comme marge, hein… Et je t’autorise même à antidater tes créas en ajoutant le #fuckclubconfidefi à une réalisation postée avant cet article MAIS pendant la période de confinement (faut pas pousser mémé dans les orties quand même…)
    5. N’hésite surtout pas à dire FUCK à tout ce qui te donne envie de le dire dans ta publi. Tu verras, ça soulage

Et c’est tout !

Où est-ce qu’on joue ?

  • Pour des raisons logistiques ce défi se tiendra principalement sur Instagram. Il te suffit de poster ta photo en me tagguant @theamazingironwoman et en ajoutant le #fuckclubconfidefi. Il faut bien évidemment être abonnée à mon compte.
  • Tu peux éventuellement participer sur Facebook si tu n’as pas d’Instagram.  Même chose, n’oublie pas de me tagguer, voire de m’envoyer ta participation par mail (en tout cas de me notifier de ta participation, j’ai moyennement confiance en FB pour ça)
  • Et si tu n’as ni l’un, ni l’autre, envoie moi un mail 😉

Et partage !!! Plus on sera, plus on se marrera !!!

 

 

Qu’est-ce que tu gagnes ?

La dernière fois, je n’avais pas pris le temps de te présenter mes partenaires. Les voici donc, ainsi que les lots que recevra chacune des 3 gagnantes.

J’espère bien que la promesse de recevoir toutes ces merveilles te donnera envie de participer !!!

 

Et surtout n’oublie pas :

coussin maison - tournicote - the amazing iron woman

 

Alors, qui dit F.U.C.K. Club ?

 

PS : le coussin a été réalisé à partir d’un des tutos du livre Tendre crochet, vol. 1 écrit par Tournicote et édité chez Eyrolles. J’ai retrouvé la maison en pièces détachées il y a quelques jours et je lui ai tout de suite trouvé un énorme potentiel confinement compatible. il ne me restait plus qu’à crocheter la porte, la coudre et assembler les pièces ensemble. Mais avant j’ai brodé ces petits messages au point de chainette. Puis, je l’ai rembourré avec des chutes. Si ça c’est pas 100% #fuckclubconfidefi !!!

Partager cet article sur

16 Commentaires

  1. Ahhh ! Merci pour ce moment !!! Sincèrement ! J’ai bien rigolé, et en ces temps troublés, on s’autorise avec joie quelques débordements verbaux … donc vive le Fuck Club hein ! Bon, comme je suis davantage confinie que confinée actuellement, j’avoue ne pas avoir tout bien saisi à propos du type de créas à proposer pour le défi, mais je vais tenter un effort neuronal intense pour tenter l’aventure malgré tout. A bientôt !!!

    • Merciii !!! J’ai aussi du mal à rassembler mes neurones. J’avais pas vu que c’était pas clair. J’ai apporté des précisions à l’article 😉

  2. Yeaaaah le retour du fuck club! Avant même d’aller devant mon miroir j’ai lâché des fuuucks en voici en voilà parce que fuck quoi! Bon sinon moi je ne suis pas confinée pour de vrai car je sors tous les jours accueillir les enfants des personnels hospitaliers de la commune où je bosse mais n’empêche j’ai quand même une fucking réserve de trucs qui me mettent les nerfs en pelote. Je réfléchis à ta proposition, je ne garantis rien mais je vais essayer de produire quelque chose!
    Bise de loin…

    • Le Fuck club , c’est la vie !!! Je comprends même pas que j’ai pu l’abandonner aussi lâchement. Mais c’était pour mieux le faire revenir. De toute façon, je serai jamais une influenceuse, alors autant me faire plaisir !!!
      Et je dis fuck au fait que tu ne sois pas confinée 😱 Mais surtout bravo pour ton courage et ton engagement ♥
      Allez, j’attends ta réalisation !

  3. Mais comment je ne suis que joie de voir ressusciter le FUCK club!!
    Va falloir que je me creuse les meninges, que je me sorte les doigts du… Q uelle bonne idée

    • Rien que pour toi baby !!! Et un peu pour ma propre santé mentale aussi 🤣🤣🤣
      Allez, go !!!

  4. Je me suis bien retrouvé dans ta description d’état d’esprit… à l’extérieur normale et a l’intérieur… un tsunami… j’aime beaucoup l’idée du fuck fuck fuck fuck club … mais pour l’instant incapable de sortir quoi que se soit de mon cerveau , bises 😘

    • J’espère que ça va mieux. Si tu veux participer, tu as le temps, on n’est pas sortis… Je t’embrasse.

  5. rachel rachel

    Il tombe vachement bien….oui didonc….et sympa cette petite maison….ouiiii

  6. Comme je te disais que Instagram, j’adore cette maison !
    Et fuck Fuck Fuck je rejoins le club (oh my god, j’ai dit un gros mot !!).
    J’ai coupé tout contact avec l’extérieur à part Instagram et ça me stresse bien assez comme ça…le covid c’est tabou, on en viendra tous à bout !!

    • Cool !!! Tu verras les gros mots, ça fait pas mal et ça rend pas con 😉
      Hâte de voir ta/tes participations !

  7. A la fin de cet article je reste totalement sans idée… mais je vais laisser ça fermenter un peu, pour tenter une participation !

    • Il te suffit de pas grand chose. Tu crées déjà régulièrement, pense humour, mise en scène ou originalité. Ça ne va pas plus loin 😉

  8. bon tout est tres clair et je te dis pas ma petite fierté personnelle que tu ais gardé mon idée de nom

    bon j ai sorti le matos pour ma toute 1ere idée, il faut que je m y colle et que je traine pas, pas comme pour ma chemise sinon on sera libéré avant même que j ai attaqué lol

    • Ahhh !!! Ravie que tu trouves ça clair. Des fois, je me fais peur à avoir des idées que je suis seule à comprendre 🤣🤣🤣 Allez, go ! En plus, t’es laaaarge !!!

Un petit mot avant de partir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.