Passer au contenu

Made in China, deuxième du nom

Temps de lecture estimé : 3 minutes et 52 secondes

L’autre jour (comprendre il y a plusieurs semaines…), je me suis amusée à faire un petit sondage sur Instagram pour demander à mes abonnées quel sujet elles souhaitaient que j’aborde en premier sur le blog. Je leur avais laissé le choix entre mes chaussettes ou mes cardigans tricotés, et mon sac à main en jean. Contre toute attente, mes chaussettes sont arrivées en premier… Je me suis donc mise in extremis derrière mon clavier et j’ai passé quasi une journée entière à rédiger mon billet. Et puis, comme d’hab’, le temps a passé. et je n’ai pas réussi à me dégager de moment pour faire de jolies photos afin d’illustrer mes propos.

Comme un fait exprès, à la seconde (ou presque) où j’ai retrouvé le temps et la motivation de publier, c’est là qu’il a commencé à faire chaud. Du coup, je me voyais mal te parler de chaussettes au tricot par 30 degrés. J’ai donc préféré changer de sujet, ce qui impliquait évidemment de faire des photos ET de rédiger un nouveau billet… #callmesimplicity

Bref, aujourd’hui, malgré un brutal retour aux normales saisonnières, point de chaussettes tricotées, mais un joli sac à main. C’est pas mal aussi, hein ???!!! Par contre, je te préviens tout de suite, la confection de ce sac étant, à peu de choses près, aussi ancienne que ma poupée au crochet, mes souvenirs sont un peu flous. Mais je te promets de faire de mon mieux pour ne pas être trop évasive. Mouah ah ah 😁

 

Mon sac à main est mort. Vite, un nouveau sac, en jean !

Bon, « vite » faut le dire vite 🤪 Quand tu vois l’état dans lequel a fini son prédécesseur (âme sensible, s’abstenir), tu t’imagines bien que j’ai un peu fait trainer avant de m’y mettre. Oups… Mais on ne se refait pas 🤷‍♀️ Il te suffit de cliquer ici (lien vers le billet d’avril 2016 consacré à ce premier sac) pour te rendre compte que j’aime bien user mes petites affaires jusqu’à la corde avant de leur trouver un remplaçant 🤣

C’est mieux comme ça, non ??? 🙊

Note : je te propose un autre avant/après sous forme de réel un peu fun à visionner ici sur Instagram.

Sac à main en jean made in China 2 - The Amazing Iron Woman

Le sac à main Made in China 2, le retour

Sac à main en jean made in China 2 - The Amazing Iron Woman

PatronMade in China, Les Chiffonneries du Chat

Tissus : jean souple de mon stock et cotons donnés par ma voisine.

Pas besoin que je te précise que j’ai repris le même patron que la dernière fois, à savoir le Made in China de Virginie 💖 – encore une fois en version simplifiée. Quand on aime, et qu’on sait faire, pourquoi prendre des risques inutiles ? Si tu ne connais pas encore ce patron, je te jure que tu rates quelque chose ! Parce que j’ai rarement eu accès à un patron gratuit aussi bien abouti…

Le rabat

Forte de mon expérience avec mon précédent sac, je me suis dit que ça ne serait pas du luxe de mettre un rabat imperméable sur le nouveau. Pour ce faire, j’ai donc préalablement enduit ma pièce de tissu avec de l’Odicoat de chez Odif. Pour l’avoir déjà testé plusieurs fois, je te confirme que c’est très efficace et plutôt facile à utiliser. Sur ce dernier point, YouTube est ton ami.

Le petit hic, c’est que ça demande pas mal de patience. Une qualité que je ne possède pas… Et le gros hic, c’est qu’une fois doublé avec de la vlieseline, le tissu cloque, gondole et fait bien plus de plis que quand il n’a pas été traité. Et c’est moche.

Si tu as une astuce pour éviter ça, je suis preneuse. Merci d’avance. Bisous.

En contrepartie, je suis quasi certaine que cette fois-ci, le rabat ne finira pas en charpie. Voire que le fond du sac s’usera bien avant que le rabat ne montre des signes de fatigue. À choisir…

Sac à main en jean made in China 2 - The Amazing Iron Woman

La bandoulière

Histoire de me faciliter la vie, j’ai préféré la faire en tissu. En même temps, pourquoi la faire en simili quand mon tissu principal est en jean ??? On se demande… Pour le comment, rien de plus simple : j’ai coupé une bande d’environ 1,10 m de long par 10 cm de large. Je l’ai pliée en deux. Puis j’ai replié les côtés encore en deux. J’ai fait un rentré à chaque extrémités. Et j’ai fini en surpiquant sur tout le contour.

Pour l’accrocher au sac, j’ai gardé l’idée des pression kams que j’avais eu en réalisant mon premier sac. Je trouve ça super pratique pour changer la bandoulière en cas d’envie/besoin. Même si l’occasion ne s’est jamais présentée. Je préfère prévenir que guérir.

Sac à main en jean made in China 2 - The Amazing Iron Woman

La poche intérieure

Étant donné que je n’avais pas fait ça depuis longtemps, je comptais sur le lien inclus dans le pas à pas pour m’aider. Malheureusement, si le texte est encore en ligne, les photos, elles, ont disparu. J’ai donc cherché un autre tuto sur le net, dont je n’ai bêtement pas noté l’adresse. Je me souviens juste qu’il utilisait une technique que je n’avais jamais vue. Mais tout aussi efficace. C’est tout ce qui compte.

Sac à main en jean made in China 2 - The Amazing Iron Woman

Petite vue sur l’intérieur de la poche et donc sur les trois tissus utilisés pour réaliser ce sac : des chutes de jean souple de mon stock, et deux cotons donnés par ma voisine du premier étage pendant le confinement.

Sac à main en jean made in China 2 - The Amazing Iron Woman

Et évidemment, le passepoil est fait maison. C’est plus long, mais bien plus joli.

Sac à main en jean made in China 2 - The Amazing Iron Woman

Voilà voilà… Je crois que tu sais tout.

 

J’aime vraiment énormément ce sac, même si je regrette un peu le côté rigide du simili cuir de l’ancien.. Il a fallu un temps d’adaptation, mais j’ai fini par m’y habituer. Pour répondre à d’éventuelles remarques sur pourquoi je ne l’ai pas refait en simili : d’une, je souhaitais un sac léger et printanier, et de deux, je n’avais pas le courage de coudre du simili. Bref, je me suis grandement simplifié la vie en faisant quelques sacrifices.

En tout cas, une chose est sûre c’est que quand celui-là claquera, je reprendrai certainement encore une fois le même patron. Ses proportions sont vraiment idéales et j’aurais vraiment du mal à passer à autre chose. Non non, je ne suis pas toquée 🤪

D’ailleurs, pour la petite histoire, une de mes élèves ayant eu un coup de foudre pour lui, je l’accompagne actuellement dans la confection du sien. Et je peux te dire que lui aussi, il va être canon !!!

Je te laisse avec ces quelques photos prises sur mon parking par mon Émilie, 10 ans 1/2. L’occasion de te rendre compte que ce sac n’est ni trop grand, ni trop petit.

Sac à main en jean made in China 2 - The Amazing Iron Woman
Sac à main en jean made in China 2 - The Amazing Iron Woman

Et toi tu as un patron de sac fétiche ?

Je reviens te parler de la jupe des photos très bientôt 😉

Tschuss !!!

Partager cet article sur

20 Commentaires

  1. il est très chouette ! avec ses fleurs surannées ! j’aime beaucoup
    (punaise la photo de l’assassinat du précédent est violente !! 🙂 )

  2. rachel rachel

    Il est tout tout beau ce nouveau sac….belle reussite…ouiiiii

  3. Marielle Marielle

    Très joli ton sac !
    Pour donner de la tenue, je te conseille la mousse resille, posée sur la doublure ou sur l’envers du sac, c’est comme on veut.
    Ce qui t’évitera la viseline, et les cloques…
    La mousse resille, c’est pratique, ça donne une belle tenue et c’est hyper facile à coudre. Pas de crainte sur les épaisseurs, vraiment 🙂
    Si tu veux ajouter un peu plus de rigidité sur le fond, tu peux ajouter une plaque de molleton rigide sur la mousse resille. Ça évitera au sac d’être déformé par tout le bazar que tu trimballes (parce que oui, vu la taille du sac…. Y’a du bazar dedans !)

    • Alors là, je ne connaissais pas du tout ! Je vais aller regarder ça. En tout cas, je note précieusement tes conseils ! Merci.

  4. Marivero Marivero

    Joli sac! Tout a fait fan de ses proportions, j’en avais fait un aussi, qui a été usé jusqu’à l’os (si on peut dire!). Pour ma part, j’utilise du Décovil light qui a un pouvoir rigidifiant suffisant (le Decovil tout court est TRES TRES épais) et Vlieseline 250 pour la doublure, y compris les poches. Et du Jeffytex pour le fond. Ca fait un ensemble bien rigide, enfin à mon goût.
    Le « problème », quand on commence à se coudre son sac, c’est qu’on ne peut plus s’arrêter! Les poches à la bonne dimension, l’attache -clefs, l’élastique, bref tout plein de petits détails utiles qu’on ne trouve bien évidemment pas dans le sac du commerce, font que c’est mieux fait main!

    • Merci beaucoup pour tous ces conseils et ces précisions !!! Je note précieusement pour mon prochain sac ou accessoire !
      Et tu as tout à fait raison, c’est souvent aves les sacs que je me dis que le fait-main prend tout son sens.

  5. Ton sac pourrait servir d’illustration à « usé jusqu’à la corde » en effet hihi. Et ce deuxième sac est bien joli ! Je n’ai encore jamais utilisé de produit Odif, mais quand je pense à mon coupon de wax et sa grosse étiquette bien collée, je me laisserais bien tenter…

    • Merci !
      C’est clair qu’il aura donné sa vie pour moi celui-là 🙊🤣
      Et rien à voir, mais oui, ils ont des trucs pas mal chez Odif… 😉

  6. J’adore et ça me donne envie de me le coudre illico non presto !

  7. Je crois qu on peut dire en effet qu il etait temps de penser au remplaçant!!!!
    et ta réalisation est parfaite, bravo bravo!!!!

    ici pour l été j aime bien le mini sam, mais clairement il porte bien son nom, des fois faudrait un chouille plus grand
    la besace j en avais fait une super belle, le simili a pas tenu et le truc que j avais mis sur mon petit pan pour imperméabilisé a fait un truc tout cracra, j avais bien le seum….

    • C’est clair qu’il était au bout du bout de sa vie l’autre 🤣
      J’avais vu ton mini sam. J’aime bien ce modèle. Perso, j’ai craqué l’an dernier pour une banane… et je ne peux plus m’en passer 🙊

  8. Très jolie, j’aime beaucoup le résultat !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.