Skip to content

Les pyjamas de Noël – Couture de Noël #1

Temps de lecture estimé : 8 minutes et 6 secondes

Cette année, j’ai décidé de bouder les tenues de fêtes qui se portent rarement plus d’une fois (cf. la tenue de Nouvel an de Julie… no comment*), en leur préférant un quatuor de pyjamas de Noël assortis cousus dans un superbe jersey bio imprimé à la demande de chez Sam’oz (code promo à retrouver au pied de cet article).

(ndlr *tenue de nouvel an : la jupe n’a JAMAIS été reportée (et je te raconte pas comment j’en avais bavé). Le haut, lui, a resservi plusieurs fois – mais je suis pas certaine que ça compense.)

 

 

Quand le hasard fait bien les choses

 

Mais avant de parler chiffon, j’aimerai qu’on parle karma deux minutes. Je t’ai déjà expliqué ce truc que j’ai avec les coïncidences. De manière générale, je suis relativement attentive aux signes que m’envoie la Vie. Et je peux te dire que ces derniers mois, dans le processus difficile de matérialisation de ma liberté à travers la création de mon entreprise, ils ont été plus que nombreux. Pour la fille qui doute en permanence de ses capacités et de la place qu’elle occupe en ce Monde que je suis, je les ai accueillis avec plaisir et soulagement, mais également avec un grand étonnement. Parce que mis bout à bout, ça me semblait bien trop surréaliste. Je ne m’attarderai pas sur toutes, je te demande de me croire sur parole. Croix de bois, croix de fer, si je mens je meurs jusqu’à qu’je sois morte.

Forcément, si je t’en parle, c’est qu’il y en a une qui a un rapport direct avec ce qui nous occupe aujourd’hui. A la fin du mois d’Août, afin de me confronter à la réalité de l’entreprenariat et valider ma motivation, j’ai participé à une journée organisée par un réseau de femmes entrepreneuses locales. J’ai littéralement adoré cette journée. J’avoue n’en être pas ressortie aussi forte et convaincue que je l’aurai voulu, mais l’envie était là, et toutes ces femmes actrices de leurs projets, ça m’a… envoyé du rêve. Et c’est tout ce dont j’avais besoin. Mais également de sororité – oui j’affirme mon féminisme ! 2019, année de la meuf – d’entraide, et d’émulation. Et c’est ce que j’ai finalement trouvé en participant le mois suivant à une réunion test afin de décider si oui ou non j’allais intégrer le réseau. Je t’évite un suspens de ouf : oui, j’ai adhéré, et je ne le regrette pas !

Parmi les nombreuses raisons qui m’ont incité à intégrer ce réseau, il y a eu le nombre incroyable de femmes que je connaissais déjà mais dont j’ignorais totalement les activités indépendantes (ou pas) ! Parmi elles : deux amies rencontrées à THE fête d’anniversaire costumée annuelle dont je te reparlerai bientôt, la formatrice avec qui je venais tout juste de terminer le Stage de Préparation à l’Installation obligatoire à toute création d’entreprise artisanale, et… la cerise sur le gâteau… une des mamans de l’école de mes enfants. Mais pas n’importe laquelle, hein, parce que des mamans il y en a plein. Une de mes collègues de la FCPE avec laquelle j’avais passé deux heures le matin même à mettre sous plis pour les élections de parents d’élèves. Je te raconte pas ma tronche quand je l’ai vu entrer dans la pièce où se tenait la réunion. Tu me diras, c’était rien par rapport à celle que j’ai fait quand au cours du tour de salle de présentation elle a expliqué son activité. Roulement de tambour !!! La Dame imprime des motifs sur des étoffes 100% naturelles. J’ai failli en tomber de ma chaise. Si c’était pas un signe ça !

Nom de l’entreprise Sam’oz. La graine était plantée.

 

 

Sam’oz, c’est quoi ?

 

Sam’oz, c’est donc une entreprise Val d’Oisienne d’impression textile à la demande sur des tissus 100% fibres naturelles certifiés Oeko-tex ou GOTS et ce grâce à un processus d’impression numérique respectueux de l’environnement utilisant des encres pigmentaires à base d’eau.

La boutique dispose d’une bibliothèque de motifs déposés par des designers de tous horizons. Libre au client de les utiliser ou de charger son propre motif. Aucun minimum de commande n’étant exigé, il est tout à fait possible de faire tout simplement imprimer un dessin d’enfant pour en faire un cadeau aux grands-parents, ou toute autre idée qui passerai par la tête.

Le tout sur pas moins de sept supports différents : popeline, viscose, jersey bio français, voile de coton, lin lavé, satin de coton bio et sergé de coton. De quoi satisfaire tous les besoins et toutes les envies !

Alors oui, ça a un coût, mais je souligne que c’est imprimé à la demande, en France, par une petite entreprise artisanale ne possédant qu’une imprimante, sur des tissus 100% naturels et respectueuse de l’environnement. Il y a certaines choses qui n’ont pas de prix.

Je te laisse voir comment ça fonctionne. Si c’est pas magique…

 

 

De LA rencontre aux pyjamas

 

Je ne dirai pas qu’il n’y a eu qu’un pas, mais presque. Dans cet esprit d’entraide et de sororité qui anime notre réseau, nous avons donc imaginé ce partenariat : un test d’une de ses deux nouvelles matières, le jersey bio, contre un article.

Alors je précise tout de suite, afin que les choses soient bien claires que cet article est rédigé, comme à mon habitude avec toute l’honnêteté possible. Pour preuve, tu peux constater que sur la photo suivante il y a deux coupons de jersey. Le premier, de deux mètres, m’a été offert, le second, de trois mètres, a été acheté par moi-même. Je te laisse faire le calcul. Je n’ai donc aucun intérêt à émettre un avis positif non valide.

Pour être encore plus précise, Samantha m’a d’abord offert les deux premiers mètres afin de coller à mon idée de faire des pyjamas aux deux petits. Puis j’ai vite réalisé que finalement, ceux qui en avaient le plus besoin, c’étaient les deux grands, et que jamais de la vie je faisais rentrer deux pyjamas pour ados dans mes deux mètres. Et puis, finalement, étant donné que je n’avais ni le temps ni l’envie de coudre des tenues de fêtes, des pyjamas assortis pour les quatre, ça serait juste le top. J’ai donc commandé les trois autres mètres, remis en mains propres devant l’école dans un délai défiant toute concurrence.

Yavaipluka… 

Pyjamas de Noël et d'hiver tissus impression Sam'oz

Avant de te parler patrons et réalisation, je voulais juste souligner la grande qualité de l’impression. J’ai cherché sur le site un motif spécial Noël et je suis tombée amoureuse de ces petits animaux et de ces couleurs ♥ Comme dit précédemment, ces deux coupons ont été imprimés à plusieurs jours d’intervalle et on ne voit strictement aucune différence entre les deux. Fait très rassurant. Si tu ne fais pas imprimer assez de tissu, sache donc que tu peux en recommander en toute confiance. Et ça, je trouve ça magique.

Pyjamas de Noël et d'hiver tissus impression Sam'oz

 

 

Mon marathon couture de pyjamas

 

Fidèle à moi-même, à moins de deux semaines de Noël, je n’avais même pas commencé à chercher mes patrons… Et c’est là que la fièvre m’est tombée dessus. Je me suis reposée quelques jours. La fièvre ne lâchait pas le morceau. Et j’avais toujours ces pyjamas à coudre. J’avais beau être malade, je ne voulais ni décevoir Samantha, ni me décevoir moi-même et laisser passer cette formidable occasion de les voir tous assortis le matin de Noël. Je m’y suis donc mise au prix d’un gros effort. Je peux t’assurer que couper du jersey à quatre pattes dans ton salon avec 39 de fièvre et 10 de tension, c’est vraiment, mais vraiment pas cool.

Fort heureusement, mon chéri m’a énormément aidé dans cette opération ♥

 

La préparation

J’ai donc préalablement fouillé tous mes patrons pour retrouver, dans un de mes vieux Ottobre (6/2015), une page spéciale pyjamas qui a l’époque de sa parution m’avait fortement tapée dans l’œil. La page proposait un pyjama en deux parties, une grenouillère, et une chemise de nuit. Après sondage auprès des nains, j’ai donc décalqué trois hauts et trois bas pour les deux grands et le petit et… une chemise de nuit pour la Princesse, of course.

L’étape du décalquage a été assez rapide finalement. Tout sur une même page ou presque. Un peu fastidieux mais une partie de plaisir à côté de celle du découpage.

Avec mon chéri, nous avons ensuite minutieusement étalé les cinq mètres de tissu au sol afin de voir comment agencer les pièces au mieux pour toutes les faire rentrer. Malheureusement, on s’est vite rendu à l’évidence qu’un sacrifice allait être nécessaire. Snif. Et après réflexion, Julie a été désignée ! Enfin, pas Julie, hein, mais les manches de son pyjama. L’ironie c’est qu’au préalable, j’avais allongé les manches de la chemise de nuit de sa sœur pour qu’elle ait des manches longues. Prendre à Paul pour rhabiller Jacques. Merde, je me transformerai presque en Macroniste.

La coupe s’est passée sans encombre, jusqu’à la toute dernière pièce qui devait être le dos du haut de Camille. J’avais tout bien prévu pour ne pas être obligée de le couper en deux parties. EPIC FAIL ! Pour la peine, je l’ai pas pris en photo, j’ai un peu honte… Et puis j’ai oublié aussi. M’enfin, c’est finalement pas très choquant. D’autant plus que le nain a reçu un Kigurumi pour Noël, qu’il ne quitte plus que pour aller au Collège. Je ne vois donc son dos que très rarement. Et ce qu’on ne voit pas, n’existe pas, c’est bien connu =D (humour)

 

L’assemblage

Il ne me restait plus qu’à faire fumer la surjetteuse. Et c’est là que je me suis rendue compte que je n’avais plus que deux cônes de blanc. La méga loose. Forcément, un dimanche matin, même à trois jours de Noël, c’était pas gagné d’en trouver. Mais mon chéri a fait un miracle. Franchement, sans lui, des fois, ma vie serait dure.

Cette frayeur passée, j’ai enfin pu m’y mettre. Il ne me restait plus beaucoup de temps pour finir, mais encore une fois, mon chéri a géré la logistique, me laissant le champ libre pour avancer tranquillement. Je travaille rarement à la chaîne mais là, j’avoue que répéter les étapes les unes après les autres m’a permis d’aller très très vite. Je crois n’avoir jamais cousu autant et aussi vite de toute ma vie. Et miracle, tout s’est passé presque sans problème.

Je me suis beaucoup facilité la vie en cousant les bandes d’encolures avant de coudre la seconde épaule. Il y a eu des ratés de correspondances de couture. Mais c’était la première fois que je procédais ainsi, et la dernière encolure a été sans conteste la plus réussie. On apprend de ses erreurs. 

Tu constateras que Julie, non contente d’avoir sacrifié ses manches, a refusé que j’y mette des bracelets de manches… trop gênants… Soit.

Et dernier point, j’ai cousu les ceintures au plus simple également, en faisant un cercle avec un élastique à caleçon (MA découverte de l’an dernier) cousu bord à bord au point zigzag sur le pourtour de l’envers, puis rabattu comme un ourlet simple et recousu au bord. Rapide, simple et efficace. Seul hic, je n’avais plus de fil blanc, et j’ai donc suivi une astuce vue sur Instagram consistant à utiliser le fil d’un cône pour surjetteuse….

Attention avis ! Il s’avère que le fil pour la surjetteuse est plus fin qu’un fil de bobine Gutermann et je peux te dire que j’en ai chié à réenfiler mon aiguille tous les 20 cm parce que le fil cassait. Après, il faut noter que de passer à travers de l’élastique, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux pour la solidité du fil, mais merde. 

C’est enfin tout ce que j’avais à dire sur le sujet. Je t’ai entendu dire OUF. Méchante. Je te laisse avec les photos. ENFIN. Je t’entends encore ! Et souviens toi, un code promo de 5% sur le site de Sam’oz t’attend au pied de cet article).

Pyjamas de Noël et d'hiver tissus impression Sam'oz Pyjamas de Noël et d'hiver tissus impression Sam'oz Pyjamas de Noël et d'hiver tissus impression Sam'oz Pyjamas de Noël et d'hiver tissus impression Sam'oz Pyjamas de Noël et d'hiver tissus impression Sam'oz Pyjamas de Noël et d'hiver tissus impression Sam'oz Pyjamas de Noël et d'hiver tissus impression Sam'oz

Pyjamas de Noël et d'hiver tissus impression Sam'oz
Patrons : Ottobre 6/2015 – Pour les hauts : modèle 33, North Pole en 104, et modèle 34, Cousin Jim’s en 146 et 164 – Pour les bas : modèle 35, Fall Asleep en 104, et modèle 36, Jim’s en 146 et 164 – Et pour la chemise de nuit : modèle 31, Penguin en 128 – Tissus : jersey bio imprimé sur commande par Sam’oz et bords côtes de mon stock.

Pyjamas de Noël et d'hiver tissus impression Sam'oz

 

 

La très grosse flippe

 

Ah ah ah. Tu as vraiment cru que j’en avais fini. Allez, presque, je te rassure, mais cette info est très importante, vraiment.

J’ai oublié de te dire qu’au matin de Noël, les pyjamas étaient prêts à être portés. Je n’avais cependant pas fait les ourlets, arrivée au bout de mes forces. Ce n’est que trois ou quatre jours plus tard, en vacances, que je m’y suis mise, et c’est là également que j’ai découvert que des trous s’étaient formés sous presque toutes les aisselles et le long de certaines manches. J’ai d’abord pensé à un défaut du tissu, puis j’ai repensé aux aiguilles que j’avais mise dans ma surjetteuse…. Et il m’a semblé en avoir mis des 90. OUPS. Je les ai donc remplacées par des aiguilles 75  et je suis repassée à tous les endroits abîmés. Depuis, je scrute comme une psychopathe les aisselles et les entrejambes des pyjamas de mes nains. RAS. Comme quoi, du bon usage de son matériel dépend toute la réussite de son ouvrage.

Pyjamas de Noël et d'hiver tissus impression Sam'oz

Je te remercie d’avoir lu cet article en entier, et pour te récompenser, si ça t’intéresse Sam’oz t’offre 5% pour tout achat sur sa boutique avec le code THEAMAZINGIRONWOMAN5. Ce code est valable une fois pour toute commande, même un échantillon, et ce pendant six mois.

Surtout n’hésite pas !

Et si ces pyjamas te plaisent, n’hésite pas à partager cet article et/ou à épingler cette image sur Pinterest 😉

Pyjamas de Noël et d'hiver tissus impression Sam'oz Pinterest
Pour ma part, je suis plus que fière d’être venue à bout de ce challenge, un peu au péril de ma vie quand même =D Mais qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour voir des étoiles dans les yeux de ses enfants ? 

Allez, tschuss !!!

 

Sur le même thème
Partager cet article sur

35 Comments

  1. Priscilla Priscilla

    Alors‘ loin d’en moi l’idee de faire’ ma chieuse m’enfin en rabotant légèrement les bas de la chemise de nuit de l’an peincesse tu avais trop es manches pour Julie… enfin j’en dis ca…. 😂 trop jolis c’est pyjamas en tous cas. J’aime bien l’idee qu’ils soient assortis et le motif’ du tissu est trop canon !!
    Je suis ravi en que tu aies trouvé ta place dans un groupe d’entrepreneuses on y fait de belles rencontres (la’ preuve) mais aussî d’être moins isolée et ca c’est ultra important.
    Je sais plus si je te l’ai souhaité mais comme on est encore en Janvier j’en profite : je te souhaite une belle année 2019 et la concrétisation de tes projets, envies, délires. Je vous souhaite à tous les 6 plein d’amour de bonheur et la santé 😘😘

    • Eh bien même pas ! J’avais pensé à raccourcir la chemise de nuit, mais non, ça ne changeait rien. Et le but c’était que le tout soit encore portable l’an prochain, au moins pour les deux derniers.
      Le réseau, franchement, ça motive. On s’entraide, on se parle, on partage, et ça fait du bien.
      Belle année à vous 4 aussi !!! Merci :-*

  2. Trop génial ces pyjamas assortis, cela fera e chouettes souvenirs, et cette entreprise d’impression à la demande, c top, à tester à l’occasion

    • Oh que oui !!! Je les garderai pour qu’ils n’oublient pas. ET j’ai de super photos d’eux 4 maintenant 😉

  3. une très jolie collection de pyjama. Cette possibilité de faire imprimé des tissus de différentes qualités est vraiment une très bonne idée. J’ai partagé sur FB,
    Bonne continuation et longue vie à ta petite entreprise (non je ne te chanterai pas « ma petite entreprise ne connait pas…….  » de Bashung, je chante trop faux)

    • Je trouve ça génial aussi ! Moi j’ai choisi un motif de la bibliothèque, mais on peut vraiment laisser libre cours à son imagination 😉
      Et merci 😉 On va y croire !

  4. Bravo d’avoir tenue le choc! Le sourire de tes enfants est la plus belle récompense!

  5. rachel rachel

    et bin te voila dans une assosse qui a l’air du tonnerre didonc..ouii et que dire de ce quatuor….j’adore…les pyjamas sont geniaux…et chacun son style…parfait !

    • Merci ! Oui, c’était vraiment super. Mais c’est pas encore complètement fini 😉

  6. joli marathon dis donc ! J’aime bien les manches 3/4 sans bracelet de Julie moi 🙂
    ET chouette de voir comme les choses se goupillent bien…

  7. Ils sont super ces pyjamas !!!! Et je vais aller voir cette histoire de tissu, en grosse junkie de la couture que je suis ça me tente forcément 😁
    Par contre pour le fils de surjeteuse j’avoue n’avoir jamais eu aucun problème et pourtant j’ai déjà cousu tout et n’importe quoi avec ! y compris de l’élastique à caleçon… comme pour les bobines, il y a probablement différentes qualités de fils… 😘

    • Ah ah ah !
      Pour mes cônes, c’est standard je pense… Ce sont ceux qu’on trouve chez MT. A retester peut-être.

  8. Le réseau…y a que ça de vrai, et si tu savais comme j’y crois depuis que j’utilise Instagram…Et comme il n’y a PAS de hasard (et ça je le sais depuis que j’ai rencontrée mes soeurettes, mes âmes soeurs qui m’accompagnaient au CSF si tu te rappelles !), je pense qu’il faut qu’on cause sérieusement toutes les deux parce que ta copine pourrait bien devenir la mienne !

  9. Balez !!! Cette production à la chaine est top ! Et tes Daltons sont adorables ! Ce post tombe à pic pour moi qui ai pour projet de faire imprimer du tissu avec un motif fait maison ! Merci pour le code ! Longue vie à ton entreprise ! SI j’avais le courage, je t’imiterai bien … Bises.

    • Ah bah voilà !!! Cours, elle est top . Et merci 😉 PS: le code est valable 6 mois (une seule fois)

  10. Purée, trop de trucs à dire … Alors 1- j’adore le pijama assorti. Toute la fatrie en pij comme ça, je kiffe. En 2-, j’adore le concept de la maman de l’école. Je vais même commander. D’ailleurs, en 3- on peut avoir du jersey TAIW ? le même ? Ou y a un copyright ? Bref, j’adore, j’adhère et je file voir son site !

  11. cindy buzzoletto cindy buzzoletto

    j adore ton quatuor
    dis tu en as de la chance d avoir un nid de super nanas vers chez toi

    pour les pyj c est le seul truc que mon grand ne veut pas que je lui couse, mais j ai pas dit mon dernier mot, non mais

    • Le relou. T’as qu’à pas lui dire 😉 Et oui, au péril de ma vie, carrément !

  12. j adore ton quatuor
    au péril de ta vie, tu as toujours le sens du sacrifice à ce que je vois hihihi

  13. J’adore ce quatuor de pyj’ chemise de nuit et merci pour le tuyau Sam’oz. Je vais aller faire un tour!!
    Je confirme que la couture du jersey à la machine pose souvent problème à cause du fil et notamment des fils de surjeteuse (mais pas que.. on pourrait écrire un roman la dessus!) Bon courage pour tes projets professionnels!! J’espère que tout va marcher comme tu le veux!

    • N’hésite surtout pas. C’est top ce qu’elle fait.
      Pour la surj… moi c’est clairement la taille des aiguilles qui me pose des problèmes quand je n’y fais pas attention.

  14. T’es une maman qui déchire ! J’adore l’idée du quatuor et ton choix de tissu est top !

  15. Tu es une vraie kylleuse, ils sont canons tes nains ! et le tissu à tomber <3

  16. Mais qu’est-ce qu’ils sont beaux tous les 4 avec leurs jolis pyjamas !! Tu as assuré ! (et oui l’aiguille 90 n’a pas dû pardonner…)

    • Merciiiii !!!
      Yep. Heureusement que j’ai pensé que l »aiguille pouvait être fautive. Tout est rentré dans l’ordre. Ouf 😉

  17. Trouzemilleans (oui en un mot) après la bataille je viens voir ces beaux pyjamas. J’admire la production à la chaine et le résolvage des trous sous les manches (comment tu as du flipper). Tout cela est très beaux et très noëlien (si si ça existe). Et le mieux pour moi dans ton article c’est cette découverte de sam’oz, car j’ai passé un temps fou à chercher à fiare imprimer des photos sur tissus il y a peu sans réussir à trouver un site qui me plait. Donc là je vais y aller ! (et j’adore la beauté de cette rencontre)

    • Merci beaucoup. Ah oui, je confirme que j’ai eu un gros moment de flottement.
      N’hésite surtout pas à aller faire un tour sur son site.

  18. Ah ! Quel heureux zazar ! Je viens d’acheter deux jerseys assortis pour coudre un/des pyjamas à miss Augustine ! Les tiens sont super chouettes ! Et je te remercie de nous avoir présenté le site de Sam’oz.

Un petit mot avant de partir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.