Skip to content
  • Shawl skull The Amazing Iron Woman
    Le Shawl Skull de tes rêves – Concours de Noël

Des rayures et du Liberty

Waouh… Il y a pas à dire, les pètages de câble, ça te parle 😉 Merci à celles qui ont pris le temps de commenter, de partager leurs expériences, de compatir, de me soutenir, etc… Ça fait du bien de ne pas se sentir seule, même si je m’en doutais déjà 😉 D’ailleurs, j’ai répondu individuellement à chacune, en profondeur, ou pas.

Pour être parfaitement honnête, et aller au fond des choses, j’avais pas vraiment besoin de me sentir soutenue. Je n’ai pas écrit tout ça pour te faire pitié. J’ai juste eu un sursaut de conscience après une semaine ultra difficile pendant laquelle j’ai recommencé à me foutre la barre plus haute que j’étais capable de sauter. Je me suis lâchée en mode écriture automatique en tapant simplement ce que j’avais dans la tête. Et ça m’a fait un bien fou. Si ça t’as fait du bien aussi, tu m’en vois ravie.

Le propos n’était pas de fustiger ce pauvre Bullet, j’imagine qu’il doit apporter beaucoup à certain(e)s. A l’évidence, pas à moi. Tout ce qui en est résulté, c’est une accentuation malsaine de mon besoin permanent de perfection. Celui qui m’oblige à passer des heures sur une couture pour que tout soit nickel. Ou à arpenter mon appart à l’affût du moindre truc pas rangé (de ce côté-là, je me suis pas mal soignée…). Une case pas cochée me rendait ouf… Et plus ça allait, plus j’en mettais. Je te laisse imaginer le tableau. J’ai déjà tendance à être ultra exigeante avec moi-même, mais là, ça confinait à l’auto mutilation psychologique.

Beaucoup d’entre vous m’ont conseillé de lâcher du leste, d’arrêter de me foutre la pression. Amen ! J’en rêve… Mais c’est pas si facile à faire. Pour moi en tout cas.

On m’a également rappelé que la vie sur les réseaux sociaux, c’était pas la vraie vie, qu’on ne voyait que ce que les autres veulent bien montrer. Alléluia. Je sais que ça partait d’un bon sentiment 😉 Mais je te rassure, il m’arrive souvent d’être naïve, mais je suis loin d’être crédule. Malgré tout, je reste humaine. Et ce que je déplore, c’est le manque d’honnêteté, de spontanéité… Dans cette société de la compet, t’as vite fait d’avoir l’impression d’être à chier…

Alors moi, là, tout de suite, je vais t’en donner de l’honnêteté. En même temps, t’as l’habitude, la langue de bois, c’est pas mon truc. On va y aller à fond… Ce Bullet (encore lui) m’a également permis, un temps, de me donner l’illusion d’un sentiment d’appartenance à un groupe. Parce que pire que mon besoin de perfection, il y a mon besoin de reconnaissance. Celui qui me pousse à demander mille fois à mon chéri et mes gosses, si ce que je fais c’est bien ou pas. Celui qui me pousse à angoisser sur ce que tu vas penser de mes réalisations. Attention, je dis pas ça pour me faire caresser dans le sens du poil. Les caresses de chat ça donne des puces 😉 Celui qui me pousse à me sentir mal quand je ne me sens pas aimée. Ce putain de besoin de reconnaissance qui domine mes émotions. Ces saletés d’émotions qui dominent ma vie…

Et puis, il y a cette impression permanente d’être en décalage total avec les autres. La plupart du temps. Dès que tu me dis noir, je pense blanc. Dès que tu me dis blanc, je pense noir. Une véritable emmerdeuse. Je ne suis en phase qu’avec très peu de personnes au fond. Je suis une bête sauvage, en vrai, mais ça ne se voit pas, parce que je me cache super bien. Tu me diras, ça dépend avec qui…

Et ça, tu vois, ça a un nom… Attention gros mots… Adulte surdoué, haut potentiel, zèbre, bête à rayures, etc. Il y a plein de qualificatifs, mais je m’arrête là. T’as compris le principe. Ou peut-être pas.

Encore une fois, je ne te raconte pas ça pour me faire plaindre, et encore moins pour me la péter. Surtout pas pour me la péter. Ceux qui savent, et j’en connais, comprennent parfaitement la problématique. En ce qui me concerne, c’est une source récurrente de souffrance.

Je ne vais pas te faire de cours sur le sujet, il y a déjà plein de sites pour ça. Et puis, même si j’aime bien raconter ma vie ici, ça reste avant tout un blog dédié à mes loisirs créatifs. Alors pourquoi je te le dis ? D’abord, parce que j’ai envie. Ça me semble une raison suffisante. Et puis, je suis plus à ça près dans le déballage… Et peut-être que ça fera résonnance chez l’une d’entre vous. On sait jamais. C’est pas un truc anodin qu’il faut ignorer. Vraiment. Parce que ça permet souvent de comprendre pourquoi on se pourri la vie, pour rien, tout le temps.

J’ai coutume de dire que c’est la faute de mon cerveau, de ce truc qui fonctionne en permanence même quand je dors. Mais au fond, c’est vrai. C’est pas juste une excuse de merde pour ne pas prendre mes responsabilités. Si je suis incapable de faire un choix c’est parce qu’avant j’analyse toutes les possibilités et leurs conséquences, souvent multiples, et devant la multitude, mon cerveau m’envoie un bon vieux message d’erreur. Game Over.

Malheureusement, ce truc des rayures et moi, on se connait depuis toujours  (de loin) mais depuis pas longtemps, Mai je crois (de près). Alors j’oublie. Je pète des plombs. Et je me rappelle. Bref.

Tout ça pour te dire que ça va. Je vais m’en remettre. Quand je te dis que cette société me rend dingue et qu’elle marche sur la tête, c’est normal au fond. On ne se comprend pas elle et moi. Ça ne m’empêche pas de vivre. Ça renforce juste mon horrible sentiment de solitude. Alors qu’au fond, je ne suis jamais seule.

Et ça exacerbe à un point difficilement imaginable mon besoin d’Exister. Celui qui s’exprime généralement par la rébellion. Celles qui me connaissent vraiment savent que je parle fort, que je m’exprime parfois à tort et à travers, et que je donne souvent l’impression de vivre dans une colère permanente. C’est tout moi.

En vrai, si je n’ai pas encore trouvé quoi faire de ma vie c’est parce que je me rêve tour à tour Présidente de la République, tenancière de bar, écrivain, exploratrice, inventeur, psy, créatrice, flic, etc…

Ce qui m’a fait craquer, c’est pas la pile de repassage, ça je fais pas. C’est pas le ménage, j’ai bien lâché là-dessus aussi… No comment. C’est cette liste à rallonge de trucs que je voudrais Faire, ces milles vies que je rêve de vivre… alors que je n’en ai qu’une… C’est con.

Je vais m’arrêter là même si je me rends compte que je pourrais écrire des heures. Si tu as des questions, besoin de partager, d’échanger, n’hésite pas. Un commentaire ou, si tu es pudique, ce qu’à l’évidence je ne suis pas, via le formulaire de contact. Je répondrais en toute transparence.

Je voulais pas te faire deux fois de suite le coup du bla bla sans image. Alors, pour rester dans le thème, je te présente le joli protège cahier que j’ai offert à mon carnet de listes et de tout ce qui me passe par la tête 😉

Je me suis basée sur le tuto simplissime de Mavada dans son premier livre, en réduisant légèrement les marges de couture afin d’avoir des bordures un peu moins larges. Ce qui m’a d’ailleurs valu de me planter en beauté et de gâcher un bon gros rectangle de Lib. Sacrilège ! Brûlons-là ! J’ai mis précieusement de côté. Je lui trouverai sans aucun doute une autre utilité. Et comme je voulais mettre une inscription mais pas en plein milieu, pour ne pas gâcher (trop tard…), j’ai improvisé une tranche colorée. Sur la version ratée, cette tranche était rose.. Mais finalement, c’est un mal pour un bien. Je la préfère largement en moutarde.

Protège cahier de listes et de Vie

Pour le texte, ça s’est imposé tout seul. J’ai même pas eu à réfléchir. Comment ça fait du bien.

Protège cahier de listes et de Vie

Protège cahier de listes et de Vie

Je ne vais pas m’attarder plus sur la réalisation de ce machin, même si, comme d’habitude, j’aurais plein de trucs à dire… Hyper intéressants les trucs en plus…

Je vais juste te remercier d’être arrivé(e) jusque-là. D’avance, je m’excuse si tout ce déballage t’as mis(e) mal à l’aise, mais il arrive un moment où le besoin de dire est plus fort que celui de ménager les autres.

Tschuss 😉

Articles similaires
Tu veux partager ?

23 Comments

  1. T’inquiètes pas chez nous c’est pareil au niveau des rayures et de la vie parallèle mais tu le sais déjà. Hier je me suis pris la tête avec une mère qui se la ramenait avec ses idées toutes faites sur les « surdoués »… J’ai mis la journée a m’en remettre ! T’as raison faut pas toujours le cacher mais les gens croient que haut potentiel rime forcément avec bon partout… Et ça me rend folle 😜 Bises

  2. J’adore ton cahier!!!!
    …jt’e jure que j’ai aussi lu tout ce qu’il y avait au-dessus de la photo!!!

  3. Tel le chat qui retombe sur ses pattes, agile bien que fragile, tu as tout pigé! Pas étonnant. En même temps, ces fichues rayures dans tous les sens peuvent bien servir à ça aussi non?
    Quant au carnet, le voilà joliment enrobé pour contenir toutes tes spirales d’un cerveau fumant (ou tout du moins le fruit extrêmement filtré au prix d’une violence sans nom pour pouvoir tout y caser?)
    En tout cas, ce phare pour moi c’est toi aussi! Merci pour tes partages hauts en couleur

  4. ahhh les hauts potentiels… Je connais bien, j’en ai deux à la maison. Et qu’il est difficile d’expliquer à chaque rentrée à la maîtresse ou au maître, pourquoi mes filles sont comme ça etc… Et à toutes ces mamans qui te regarde de travers quand tu dis que ce n’est pas un cadeau! Mais je les aime, mes deux p’tits zèbres!!!
    D’ailleurs la psy qui a évaluer mes filles, voulait que je fasse les tests également, j’ai refusé, je me doute du résultat… Et c’est sûrement, un peu de la peur, on viendrait soudainement placer un mot sur ce besoin de perfection que j’ai, quand je réalise quelque chose, de vouloir placer toujours la barre plus haute… De n’arriver à me faire des amis et finalement de me sentir bien seule (et putain, à 18000 km c’est super pesant, même si je suis parait il au paradis).
    Et au final, ce fichu sentiment que ce que je fais c’est pourri! Ouais
    Et puis, la bloggosphère magique et cruelle en même temps cette tentatrice qui m’a fait déconnecter quelques mois (entre autre pour cette raison aussi), on y voit tant de jolis projets, tant d’envie et au final tu te dis que c’est pas possible, ça rentre pas dans ton fichu planning et là tu te dis que franchement tu es de la merde, car tu n’arrives pas à t’organiser, comme il se doit. (certaines y arrive bien!!!)
    Bon du coup, je me lâche un peu dans mon commentaire aujourd’hui (j’ose!). Mais, je me reconnais si bien dans ce que tu décris. J’aurais pu écrire ces mots, mais ce que les gens pourraient penser de moi, m’empêche souvent de m’exprimer et d’écrire ce que j’ai envie…
    Bon ton protège cahier est super beau… J’aime beaucoup ce liberty, il fait aussi partis de mes préférés. Bises de Tahiti.

  5. J’adore ton protège cahier ! & les rayures …. comment te dire, c’est vrai que ça empêche de dormir la nuit, c’est vrai que tu te rends bien compte que des fois, les gens sont impolis, inconscients, irrespectueux … pas forcément parce qu’ils le veulent, juste parce qu’ils sont bêtes, qu’ils ne mesurent pas la portée de leurs actes ou paroles. Maintenant que je me suis rendue compte que c’est pas moi le problème, quand je peux, j’explique aux gens que ce qu’ils font est débile (et pas qu’ils sont débiles hein, sauf s’ils ne m’écoutent pas lol) et si je ne peux pas, je lâche le sac en me disant c’est normal, ils ne se rendent pas compte : ils sont bêtes. Je sais aussi que ce n’est ni sympa ni charitable (pour les gens) mais il en va de ma santé mentale ! Donc mettre un nom sur le problème, c’est bien. Mais faut quand même vivre avec. & tu vas y arriver !

  6. J adore la tranche! Pour le reste ca va souvent mieux en le disant….

  7. toilesdesneiges toilesdesneiges

    Je ne vois qu’une , non 2 choses pour te sauver :
    1) le yoga, qui permet de te recentrer sur ton toi-même (oui-oui je sais, ça paraît culcul mais ça marche pour se recentrer)
    2) le bouddhisme, puisque c’est la religion de la réincarnation !
    Oui voilà où la Crise de la Quarantaine m’a menée !!!
    Courage et Om Shanti !

  8. Foutues rayures… Ah ces milliards d’envies, d’envie de savoir, d’impression de pouvoir… Cet agacement quand les autres ne comprennent pas aussi vite que toi, cette solitude, ce besoin d’appartenance, de reconnaissance… J’te parle même pas des grosses, hein, toi tu sais, mère de bêtes rayées aussi… Moi je sais depuis que je suis gosse, les tests je les ai passés toute petite, quand j’ai commencé à danser sur ma table en CP parce que je m’ennuyais sévère, ben je peux te dire que ça ne m’a pas aidée une seule minute avant l’âge adulte 😊 Aujourd’hui à m’aide, l’approche de la quarantaine peut-être… Mais c’est pas fantoche tous les jours, surtout quand on bosse avec des gens qui utilisent le moins possible leur cerveau ! Pu**** on se voir quand ?

  9. Coucou ma belle, j’ai lu le post précédent sur mon tél donc pas de com, mais je te soutiens! je suis une grosse daube niveau organisation : genre tu comprends que tu dois faire tes impôts parce que tu vois des messages des autres sur les réseaux sociaux qui sont à la bourre le jour J et que toi t’y pensais même pas encore!! Hier on a posté l’assurance de la bagnole de l’homme qui devait être fait depuis un mois… bref on est nul à ch ou alors on a une phobie administrative!
    Bref c’est dur de ne pas se mettre la pression sans cesse. On ne cesse de nous montrer la perfection partout… Sur les réseaux sociaux j’avoue ne pas montrer l’envers du décor car j’essaie de ne garder que le beau mais ce n’est pas le vrai! Mes filles se battent régulièrement (20 fois par jours) comme des chiffonnières (je ne garde que les instants magiques de câlins le reste me déprime.) pis y a plein de truc pourri mais ça j’ai pas envie d’en parler…
    bref je t’embrasse bien fort et j’espère que tu vas trouver un équilibre, te sentir bien et be happy !
    Bisettes enneigée du trou du cul des Vosges où ça pèle sa mère

  10. Pour aujourd’hui ce sera juste des bisous, et un grand sourire ! Pour Toi !

  11. Aaah ben voilà ! Je comprends mieux avec l’explication via le zèbre Le noeud du problème est donc de mettre des objectifs trop nombreux-trop difficiles ou un peu de tout ça ou tout ça en même temps. Je comprends mieux également avec l’explication du stress de ne pas cocher toutes les cases… Moi ça fait un bail que j’ai largué l’idée de tout cocher Par contre, ça m’agace si je reporte cette ligne non cochée d’un jour à l’autre pendant un paquet de jours (alors je triche, je ne la reporte plus, elle repart sous la pile mouarf…). En fait, toi ton souci, c’est d’arriver à accepter de ne rien faire… Pas toute la journée hein, mais quelques minutes. Tu voudrais pas essayer la méditation ou des exercices tout simples de respiration ?
    Promis, ça fait du bien :* Et je réitère, c’est pas du brossage de poils dans le sens du vent, moi tu m’épates.
    PS : il est fort sympathique ce « protège-cahier », dirais-je amazing ? Smouaks !

  12. Moi j’ai lu avec grand intérêt tes explications…C’est vrai…je t’ai dis de lâcher prise…c’est vrai, je t’ai dit que chacun ne montrait que ce qu’il avait envie et que ça cachait parfois bien des choses….loin de moi l’idée de penser que tu étais naïve…juste que parfois on a besoin que quelqu’un nous remette sur les rails, juste que ça fait du bien d’avoir des mots gentils…et que malgré tout, sans se connaître en « vrai » c’est pas facile de trouver les mots justes…La première fois que je t’ai vu, c’était au CSF ….pour être franche j’étais passée sur ton blog une ou deux fois mais je n’avais pas vraiment « creusée la question »…pour être franche aussi, j’ai ressenti en toi une duplicité : dans ton regard de la réserve, presque une crainte (enfin c’est ce que j’ai vu hein et c’est mon interprétation) et à la fois un grain de folie ! Tu étais enceinte de Simon chouchou et tu arborais fièrement ce masque d’Iron Woman…Ca m’ a interpelé…je ne sais pas si tu te souviens mais on ne s’est pas vraiment parlé ce jour-là….C’est en rentrant que je me suis plongée dans la lecture de ton blog…à l’époque je me suis dit « elle est dingue ! »… mais dingue positivement…ton franc-parler doublé d’humour caustique… mais aussi parfois cette sensibilité à fleur de peau…la zébritude, c’est toi qui m’appris ce mot…je ne connaissais pas (enfin les surdoués et tout et tout je connaissais…je ne suis pas naïve non plus….enfin je crois….ça dépend ! lol!)
    Et cette duplicité dont je parlais plus haut…cette ambigüité pourrait-on dire est apparue logique finalement…pour être franche, je crois que dans la « vraie vie », j’aurais pris peur de ton caractère…car tes emportements et tes envies de rebellions, je les perçois d’ici… je suis à peu près persuadée que quand la soupape saute, c’est une véritable tornade autour de toi…et moi j’ai très peur des tempéraments forts mais je les admire aussi car j’aimerais savoir en faire autant !…Je pourrais te dire « fais de ta zébritude une force » mais tu vas me dire que ce n’est pas ce que tu veux entendre, que tu le sais et que tu n’y arrives pas…je ne connais pas la solution, donc je ne vais pas te l’inventer….tout simplement te dire que le besoin de reconnaissance, j’en ai aussi besoin souvent (et le blog m’a apporté une partie de ce qui me manquait), le besoin de trouver la confiance en moi aussi (et le blog y contribue)…l’organisation, pfffiouuu….si tu savais…je te l’ai déjà dit, plus une routine qu’autre chose…..le manque de temps…l’image à retransmettre….la perfection à atteindre….les travers de notre société quoi… bref….je pense qu’il est très difficile d’imaginer ce que tu ressens (à moins d’être soi même un zèbre !) mais c’est bien de tenter de l’expliquer ! Si ça peut t’aider et en aider d’autres ! …oui, je sais…. tu vas bien et je suis rassurée ! ^^ … Rock’n rollement vôtre Madame ! je t’embrasse ! ^^

  13. Moi je sais pas quoi te dire. J’ai l’impression de connaitre une partie du problème mais sans certitude. Et puis je peux me tromper et ca n
    engage que moi mais pour moi l’important c’est pas de mettre des définitions dessus les problèmes. L’important c’est de se connaître et de se comprendre, quelques soient les rayures ou les fleurs. Parce qu’au delà des images, on a tous et toutes nos névroses et quelque soient leur nom, on vit tous avec. Je dis pas que t’es comme tout le monde hein, entendons nous bien (sinon je vais fruster ton besoin de reconnaissance !), je dis que chacun est unique au contraire…
    A mes yeux chacun a son chemin vers la sérénité à parcourir. Il y en a qui ne le feront jamais, d’autre qui évoluent vite, certains à qui ca ne manque pas. Visiblement tu as bien engagé le tien et ca -de ma fenêtre de celle qui a aussi écrit de lâcher du lest et que les réseaux sociaux ne sont pas la vraie vie- ca me réjouit…. Voilà voilà…

  14. Je trouve ça vraiment très courageux de ta part de te livrer comme ça. De ne pas avoir peur de dévoiler les aspects moins positifs et moins évidents. Mais en même temps, ça permet d’avoir des échanges honnêtes et donc constructifs !
    Plus ça va, et plus j’apprécie de lire ton blog.

  15. Keep or under to Keep or under to

    Etbien je t avoir n avoir toujours pas lu ton précédent mais celui la d article raisonné en moi de manière éclatante : comment te dire que dans la tête ca fait comme un feu d artifice d idées d envie de chose à faire a changer
    … je m étale pas car j ai l impression que tu parles a ma place 😉

  16. BobinesdElo BobinesdElo

    Les rayures ici on connait (trop) bien! Quand je te disais qu’on est pareille !! mon aînée aussi et ma petite dernière dernière je la soupçonne d’en être.
    Je me reconnais dans tout ce que tu as écrit. La colère, l’incompréhension, les multiples vies, le multipotentiel (il parait que ce mot est moderne!), devoir être rassurée absolument tout le temps,… bref tout tout tout ce que tu as mis. Pas de diagnostic posé pour moi, je n’en ai jamais passé un, même si les psys m’en parlent depuis que ma fille a été testée. Difficile de gérer ces sentiments trop débordants qui m’envahissent et ce Pu…. de cerveau qui n’arrête pas de bouillonner, les mots de ma fille quand je lui demande de souffler: » j’y arrive pas, c’est mon cerveau  » et oui ce cerveau rayé qui nous dicte absolument tout!! Bref vraiment et je suis vraiment sincère, si tu veux qu’on échange ensemble ce sera avec plaisir, plaisir pour moi de parler avec qqun qui me comprenne enfin car je me sens bien seule dans cette tête finalement.

  17. bon alors comment te dire….En bonne mère de famille de 4 enfants au foyer je n’ai pris le temps que maintenant (et oui en plein mercredi) de lire tes deux supers articles plein de bon sens Je ne sais quoi te dire car je me reconnais dans pas mal de chose à part le côté Zèbre (car j’y suis pas du tout mais j’ai une amie dans le même cas ). Surtout dans le ras le bol de la société de sur-CON-sommation
    Les seuls trucs qui me vienne à l’esprit c’est : Alexandre du mouvement Zèbre, Pierre Rabhi, Cyril Dion, le film Demain ….
    Bref, voilà
    Très joli ce Liberty j’adore

  18. carotte carotte

    Contrairement à toi qui t’en doutais, je pensais pour ma part être plutôt Asperger… Être testée a été très dure tellement j’étais persuadée que tout le monde se trompait et qu’on allait découvrir que j’étais juste bête. Mais alors vraiment très bête, très très très très bête. Et à l' »annonce », j’ai eu une réaction de rejet très violente. Je commence à peine à envisager que peut-être j’ai tort (ça date d’il y a 7 mois, mais il me faut du temps). Alors accepter que ma fille soit HP aussi, c’est dur (d’ailleurs, je préfère neuro droitière, ça implique moins de sens). Bref, on a un long chemin à faire, hein Et je te souhaite bien du courage Et ton protège-cahier a des finitions parfaites (c’est le truc qui me donne envie de tout balancer dès que je fais quelque chose, les finitions. Jamais assez belles, toujours perfectibles, rhaaaa !!!)

  19. Il est beau ton protège cahier, et t’es une belle personne, sinon, ton cerveau ne t’en ferai pas voir autant bisettes ma belle et prends bien soin de toi

  20. cinvava cinvava

    wahooooo j’ai réussi à tout lire, et meme pas juste pour voir les photos à la fin, hihihih
    je ne sais pas si je fais partie des zèbres personnellement, et je crois que j’ai meme pas envie de savoir, je ne sais pas si ça changerait grand chose à ma vie
    mais je sais une chose que je me sens bien différente de beaucoup de mon entourage
    que bien souvent j’ai l’impression de ne pas fonctionner comme les autres
    je n’ai jamais su quoi faire de ma vie (moi franchement etre présidente, ça me branche pas du tout, sont pas super honnete ces gens là lol)
    en tout cas oui ça fait du bien de lire tes mots, parce qu’on se sent un peu moins seul

  21. C’est le genre de protège agenda que je voulais faire en 2015 puis 2016 … et que je n’ai toujours pas fait en 2017 😁 Trop d’idées, trop de projets et l’impossibilité de vivre 100 vies qui paralyse parfois. Bises et bonne continuation

  22. et bin oui vive les rayures…le blog est aussi la pour parler…non…lol…en tout cas on ne pourra pas s’arranger…mdr….et vive ton liberty, ton protege cahier est genial….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *