Skip to content

Le bonnet Bord Côtes d’Émilie Luis

Temps de lecture estimé : 4 minutes et 39 secondes

Dans le cadre de mon défi créatif « Like a Virgin » lancé le 1er mars dernier, je me propose de venir partager avec toi à partir d’aujourd’hui, et ce chaque semaine, mes propres découvertes en matière de nouvelles techniques ainsi que quelques astuces créatives, en espérant que ça t’inspirera et que ça te motivera à participer. Si ça te tente, tu peux retrouver toutes les infos concernant ce défi juste ici. Par ailleurs, vues les circonstances exceptionnelles dans lesquelles nous nous trouvons actuellement, je réfléchis à repousser la date limite de participation au défi au 30 avril. N’hésite pas à me dire ce que tu en penses dans les commentaires.

 

Incroyable mais vrai, aujourd’hui, je suis venue te parler de… tricot !!! Et plus précisément du bonnet Bord Côtes d’Émilie Luis que j’ai tricoté pour ma petite sœur.

Au rythme d’une pièce et donc d’un article par an, mes aiguilles sont bien à l’abri du burn out. J’irai même jusqu’à dire qu’elles s’emmerdent ferme, les pauvres. Et pourtant, qu’est-ce que j’aime tricoter !!! Mais c’est comme pour tout, j’ai du mal à m’y mettre. Et puis je me pose toujours tellement de questions existentielles avant et pendant que ça me gâche souvent le plaisir. Je te jure, l’intellectualisation permanente, c’est vraiment un fléau. Fort heureusement, je peux compter sur mon entourage pour m’aider à sortir de temps en temps de ma zone de confort. Cette fois-ci, c’est donc ma sœur qui m’a forcé à me bouger les fesses en me commandant un nouveau bonnet pour son anniversaire.

 

 

Bord Côtes d’Émilie Luis

N’ayant pas d’idée préétablie sur le type de modèle qu’elle souhaitait porter, elle m’a laissé carte blanche, avec pour seule consigne d’utiliser un coloris neutre qui s’assortisse facilement avec la doudoune kaki qu’elle avait prévu de s’offrir.

Je t’avoue que l’absence de contrainte, c’est un peu la jumelle de l’abondance de choix qui tue le choix. Étant donné que je tricote rarement finalement, je ne m’y connais pas tellement en modèles, et en chercher un sans indications plus précises m’est apparu comme chercher une aiguille dans une botte de foin.

Mais comme le hasard fait souvent bien les choses, au même moment, ou presque, Émilie Luis @atelieremilie sur Instagram a sorti un joli bonnet tout simple, le bonnet Bord Côtes. Un bonnet avec de jolies côtes réversibles, au look moderne, un brin hipster. Après quelques recherches sur Ravelry, pour la forme, j’ai donc jeté mon dévolu sur ce modèle. Et j’ai bien fait ♥

Bonnet bord côtes atelier Émilie The Amazing Iron Woman

 

 

Les points techniques

Ce que j’aime dans le tricot, comme dans le DIY en général, c’est tenter de nouvelles techniques, apprendre de nouvelles choses. Sur ce point, ce bonnet aura largement fait sa part 😉

L’échantillon

Tout d’abord, en commençant par le commencement, c’est-à-dire l’échantillon. Parce que oui, même pour un simple bonnet, j’ai fait un échantillon ! Je me suis cassé les dents tellement de fois en me retrouvant avec des tricots pas portables parce que j’avais préféré faire ma feignasse, que je ne néglige plus cette étape. D’autant que cette fois-ci, c’était pour offrir. Un cadeau qui ne convient pas, ça la fout mal.

Par ailleurs, la laine que j’avais prévu d’utiliser n’avait aucune étiquette. Pas moyen de savoir avec quelle taille d’aiguilles il fallait la tricoter, ni quel nombre de mailles et de rangs j’étais sensé obtenir… Je me suis donc fiée à mon instinct, et après m’être armée de patience,  j’ai fait un premier échantillon.

Manque de chance, la première tentative ne fut pas la bonne. J’en ai donc refait un avec des aiguilles un peu plus petites. Banco !!!

Et c’est là que les choses se sont passablement compliquées. Dans le patron, se trouvaient plusieurs informations concernant l’échantillon et les tailles d’aiguilles à utiliser pour réaliser le bonnet, mais étant très très loin d’être une experte, je n’ai pas su les décoder… J’ai donc fait appel à Instagram et je remercie toutes celles qui ont pris le temps de répondre à mes interrogations ♥

Je te fais donc part de ce que j’ai appris :

L’échantillon mentionné dans un patron de tricot correspond toujours à la plus grosse taille d’aiguilles, qui elle-même doit correspondre à la partie principale, au corps de l’ouvrage.

A la lumière de cette information, j’ai pris peur. Mon dernier échantillon, qui matchait parfaitement, ou presque, avec celui du patron ayant été réalisé avec de petites aiguilles, mon tricot n’était pas très « aéré » bien qu’encore assez élastique. J’ai craint qu’utiliser des aiguilles encore plus petites pour réaliser toute la partie côtes ne le rende définitivement rigide.

J’ai décidé de tenter le coup. Et c’est passé. Ouf…

Le montage tubulaire

L’utilité de ce montage est de donner plus d’élasticité à une bordure en côtes 1/1. Il a également l’avantage d’être très esthétique puisqu’il donne l’impression que les mailles sont continues de l’endroit vers l’envers du tricot, rendant ainsi les côtes parfaitement réversibles.

Avant de me lancer dans ce bonnet, j’avais déjà croisé cette notion technique, sur internet ou ailleurs, mais je n’avais aucune idée de comment on devait s’y prendre. Évidemment, Émilie nous propose une méthode dans son patron. Je te laisse aller regarder pour te faire un idée. Au premier visionnage, ça a l’air effrayant, mais il ne m’aura fallu que 2 tentatives pour y arriver. C’est donc beaucoup moins compliqué que ça y paraît. Il suffit juste d’un peu/beaucoup de patience et de concentration.

En tout cas, je me suis beaucoup amusée à réaliser ce montage, et j’ai vraiment adoré découvrir cette nouvelle technique ♥

Bonnet bord côtes atelier Émilie The Amazing Iron Woman

Les côtes torses

Dernier point technique, les côtes 1/1 sont réalisées en côtes torses. Mais qu’est-ce que c’est encore que ce truc ? Et bien c’est tout simple, au lieu de tricoter les mailles, endroits comme envers, par le brin avant, on les tricote par le brin arrière. L’utilité de cette méthode étant de rendre les mailles plus serrées.

Pour des explications plus visuelles, je te laisse aller faire un tour sur YouTube, les tutos ne manquent pas 😉

Bonnet bord côtes atelier Émilie The Amazing Iron Woman

Et c’est tout pour les points techniques. C’est déjà pas mal. Comme je te le disais, j’ai beaucoup appris rien qu’en tricotant ce bonnet  Bord Côtes et ça, c’est super cool ♥

 

 

La laine

Avant de te laisser avec les photos de la bête portée par la belle – oui, j’aime ma petite sœur – je voulais te glisser un petit mot sur ma laine sans étiquette. En fouillant dans mon stock pour voir si j’avais de quoi répondre aux exigences de ma sœur, je suis tombée sur 4 pelotes de 100% alpaga du Chili qu’elle m’avait elle-même rapporté d’un de ses nombreux voyages. C’était l’occasion ou jamais de m’en servir. J’adore tellement avoir l’impression de boucler des boucles ♥

Cette laine est une pure merveille. le 100% naturel, c’est vraiment incroyable. Par contre, elle était 100% brute à tous les niveaux !!! J’ai dû me laver soigneusement les mains après chaque séance de tricotage. Et je te raconte pas les particules de foin que je retrouvais systématiquement sur moi et dans mon canapé.

Ce qui fait que, tout comme je n’ai pas zappé l’étape de l’échantillon, je me suis soumise également à celle du blocage. Moins pour permettre au bonnet de prendre sa forme définitive que pour lui donner un bon bain bien mérité. Il m’a fallu au moins 5 lavages main pour venir à bout de la saleté et enfin révéler la beauté naturelle de la laine ♥ C’est dire…

Bonnet bord côtes atelier Émilie The Amazing Iron Woman

Comme promis, voici quelques photos du bonnet Bord Côtes sur la tête de sa propriétaire. J’aime tout autant la version slouch que la version avec rebord.

Bonnet bord côtes atelier Émilie The Amazing Iron Woman Bonnet bord côtes atelier Émilie The Amazing Iron Woman Bonnet bord côtes atelier Émilie The Amazing Iron Woman Bonnet bord côtes atelier Émilie The Amazing Iron Woman Bonnet bord côtes atelier Émilie The Amazing Iron Woman

Il paraît qu’il gratte un peu… Shit. Mais je crois bien que j’ai trouvé LE bonnet parfait à décliner à l’infini.

Bonnet bord côtes atelier Émilie The Amazing Iron Woman

J’espère que cet article t’aura donné envie de te mettre au tricot, et pourquoi pas, de tenter le montage tubulaire et les mailles torses !!!

Chiche ???

Bisous roses.

Partager cet article sur

14 Comments

  1. oh j’adore ce point….il rend si bien et tient mieux que la cote 1/1….ouiii merci pour ce chouette cours…;)

    • Je l’ai découvert et effectivement c’est bien mieux que des côtes 1/1 normales !!! Merci 😉

  2. Il est superbe ce bonnet.. Et s’il gratte un peu tu peux toujours le doubler avec de la polaire ou un tissu doux.

    • Merci 😉 Bah moi, je ferai rien du tout ! Il est à Londres, chez ma sœur, ce bonnet. Elle se débrouille 😁 Mais merci du conseil.

  3. Il est super ce bonnet. Mais ce qui suinte de la laine quand elle n’est pas traitée est la lanoline : c’est très bon pour ta peau ! Bon, par contre on n’aime pas toujours l’odeur…
    Tu crois que le montage tubulaire peut se faire sur des côtes 2/2, par exemple ? Ou ça ne marche que sur des côtes 1/1?
    Marie

  4. Il est sympa ce patron . Pour l’échantillon j’avoue que je zappe souvent si c’est un bonnet et puis maintenant je sais qu’il faut que je descende d’une taille d’aiguille car je tricote lâche.
    J’avoue je n’ai pas jamais testé le montage tubulaire mais les côtes torses oui car Along Avec Anna aime beaucoup les utiliser.
    Là j’ai découvert le Turkish cast on pour les chaussettes et c’est pas mal aussi (mais c’est pour un montage de chaussette par la pointe)

    • Je me rends compte que je suis une grosse novice en tricot… Mais j’aime apprendre. Prochain challenge, chaussettes !!!

  5. Trop canon ce bonnet ! J’avais vu le modèle qui me semblait sympa à sa sortie, tu confirmes mon impression 😉

  6. il est super sympa
    et tu sais quoi, il me reste un peu de la laine préconisée pour le faire, reste de mon dernier pull, si c est pas un appel ….

  7. Ah mais il est parfait ce bonnet ! Et mon Homme aussi a souvent plein de paille dans les cheveux… tu penses que je pourrais tricoter ses cheveux ? Au cas où je manquerai de matière première ?… Oups je m’égare… Bisous roses à toi aussi !

Un petit mot avant de partir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.