Skip to content
  • Shawl skull The Amazing Iron Woman
    Le Shawl Skull de tes rêves – Concours de Noël

Comment mon Bullet m’a tueR

5 ans… et demi (important, le « et demi »).

5 ans ET DEMI que je suis Mère au Foyer. Eh ouais… 5 ans ET DEMI que je me prends la tête pour trouver L’ORGANISATION. Tu sais, celle qui me permettrait de coudre/tricoter/bloguer/lire/vivre MA vie à MOI quoi , tout en élevant/éduquant (torchant) les mômes, en éradiquant la poussière, en vidant le lave-vaisselle, en pliant le linge, en faisant de bons petits plats sains mijotés avec amour (dans mes rêves) et en faisant les allers-retours aux activités… etc… etc… etc… jusqu’à ce que j’en crève ou que je finisse alcoolique ou sous Prozac.

5 ans ET DEMI que je me fous une pression de dingue pour être une mère parfaite, qu’à l’évidence je ne suis pas au regard des réflexions assassines qu’il m’arrive de prendre dans la tronche. Une mère parfaite que je ne serai finalement jamais. Mais à quoi bon en fait ?

5 ans ET DEMI que j’en fais de plus en plus tout en m’auto-flagellant d’en faire de moins en moins, ou en tout cas de ne pas arriver à faire TOUT ce que je voudrais. Non mais parce que tu comprends, LES AUTRES, elles y arrivent bien ELLES !!! Si, si, je te jure ! T’as qu’à regarder mon fil Instagram. Le Monde est peuplé de mères parfaites qui font deux millions de trucs par jour et qui en plus arrivent à rester coiffées jusqu’à l’heure du coucher. A l’évidence, je ne suis pas la seule mère de famille nombreuse au foyer sur cette Planète… mais je suis bien la seule à ne pas y arriver… POURQUOIIIIIIIIIIIII ???

Eh bien, parce que.

Parce que je réfléchis trop, tout le temps, pour tout, pour rien. Je suis littéralement incapable de prendre une décision toute seule. Trop de responsabilités…

Parce que je procrastine tout le temps aussi, sauf quand je suis à fond, une semaine par mois, avant de m’effondrer de fatigue.

Parce que je suis nulle ???

Ou parce que finalement, je me suis laissée entraîner, comme un mouton, par cette mode de la sur-organisation, parce que je suis ultra fragile et hyper influençable… Ben ouais.

Tu sais, c’est un peu comme la première fois que tu entends une chanson à la radio et que ta première réaction c’est de te dire que c’est de la MERDE. Et puis, à force de l’entendre, tu finis par trouver ça sympa, et de fil en aiguille, deux semaines plus tard, tu surkiffes, tu danses, tu chantes et limite t’irais bien voir en concert. Alors là, je me dis « ok, il y a que les cons qui ne changent pas d’avis »… mais ça pue quand même à plein nez le formatage intellectuel.

Eh bien tu vois, là, en ce moment, je me sens horriblement formatée, limite violée par toute cette culpabilisation ambiante que te balancent dans la tronche toutes les Konmari et autres prêtresses de l’organisation. Même combat pour le Bullet et son nouveau pote le M3 oO Non mais sérieux, c’est quoi cette nouvelle connerie ?

Tu vas dire mais elle raconte quoi la meuf là ??? Le Bullet, il y a pas six mois, elle t’en faisait des caisses pour te dire à quel point c’était GENiÂââLLL, comment ça avait limite changé sa vie… Foutage de gueule en bonne et due forme.

Ben ouais, je te l’ai dit, il y a que les cons qui ne changent pas d’avis.

Parce que force est de constater qu’après 5 ans et DEMI de tentative d’organisation militaire de mon emploi du temps,  RIEN, mais alors absolument RIEN, QUE DALLE n’a changé. Je me sens toujours aussi débordée, toujours autant au bord de la crise. Et je dirais même plus, c’est pire depuis que je tiens mon Bullet. Et encore plus depuis que j’essaye de trouver comment me reconvertir… sans grand succès…

Au départ, ce Bullet, ce n’était qu’une légère transformation de mon carnet de listes sensé me faire tenir des objectifs uniquement imposés par moi-même. Non mais parce qu’il faut être honnête, hein. Jamais PERSONNE d’autre que MOI ne m’a demandé d’en faire des tonnes. Je n’ai absolument aucune obligation de résultat, à part celle que m’impose ma conscience/folie/maniaquerie. En rajoutant la présentation, le dessin, les tracks lists, les objectifs de la semaine, du mois, de l’année… c’est devenu tellement étouffant que j’en somatise en m’étouffant littéralement du soir au matin. Pour de vrai. La vie de ma mère. No LIE.

Et puis en Décembre, j’ai pas eu le temps de le tenir. Juste celui de noter des idées par-ci par-là. Point barre. ET là, j’ai eu le déclic. Au feu le Bullet. Casses-toi pauvre con. Va pourrir la vie de quelqu’un d’autre. J’ai fini par recommencer un cahier (moi qui déteste gâcher…). Un cahier tout simple dans lequel je me suis engagée à ne pas avoir d’objectifs, mais des idées, des envies. A ne pas dessiner, parce que je suis super nulle et que ça me sert à rien. A ne surtout PAS traquer mes habitudes oO Non mais quelle horreur !!! J’en étais arrivée à traquer des trucs absolument inutiles que s’en est limite inavouable de débilité profonde. A la place je me suis dit que ça serait peut-être plus sympa de noter TOUS les jours, 3 petits plaisirs de la vie. Non mais, putain, encore un truc inventé par je ne sais quel psychopathe. 3… Pourquoi 3 et pas 1, 2, 4, 5, 12… ??? Ces derniers jours, je me suis retrouvée plusieurs fois assise devant mon cahier, comme une conne, à chercher un truc à écrire pour finalement noter des banalités comme avoir mangé un sandwich ou avoir fait ma lessive home made oO Non mais allo quoi !!! T’as pas autre chose à foutre ???

Mas au final, ça n’a pas suffi. J’ai recommencé à me prendre la tête en me disant que je n’en faisais pas assez… Tu te rends compte, on est le 13, déjà la moitié du mois de Janvier (attention, banalité) et tout ce que j’ai cousu depuis le début de l’année c’est 6 pochons Oo C’te honte ! Il y a vraiment trop de laisser aller Madame. Pendant ce temps-là, ma grande n’a pas de pyjama, la petite sort sans moufles, mes tissus dorment, mes envies s’accumulent, mes enfants se plaignent que je ne joue pas avec eux, mes dents grincent, j’étouffe, je ne dors plus. Bref, je pète un câble.

Dans cette société du mérite, de la course à la réussite, de la rentabilité, de l’organisation sensée te faire gagner du temps et qui finalement t’en fait perdre, je me suis totalement laissée bouffer. Et je m’en veux tellement, si tu savais.

J’ai toujours aimé l’ordre, la propreté, le calme etc… mais là c’est devenu totalement obsessionnel. Limite je ferai un bon sujet pour les émissions de merde diffusées sur D8 ou NRJ12 (Dieu merci, on a plus la télé). Tout ce que je déteste. La fille qui hurle et court en permanence, sans jamais prendre le temps de VIVRE, BORDEL. Je vis au bord des larmes tout le temps. Tu sais, cette sensation désagréable qui te prends à la gorge. Le burn out me guette. A moins que je ne sois déjà en plein dedans. D’après mon psy, c’est une déprime passagère… Ok. Et elle se casse quand cette connasse ?

Mais bon, de quoi je me plains ? Je bosse pas, je fais ce que je veux. Ben ouais, c’est ça, dans tes rêves.

Il est bien pourri le rêve de la mère au foyer qui se prend des bains, qui se fait des gommages et qui regarde les Feux de l’Amour.

Des comme ça, j’en connais pas. Par contre, des filles comme moi qui se demandent pourquoi les autres y arrivent et pas elles, ben finalement, j’en connais plein… Et ça, c’est la faute de cette société de merde qui t’oblige à travailler dans des conditions épouvantables, qui t’oblige à savoir ce que tu veux faire de ta vie, qui te formate pour être un bon petit consommateur, alors que toi, t’as juste envie de VIVRE BORDEL. Parce qu’au final, une vie t’en aura qu’une, donc forcément, faudrait voir à pas la rater. Faudrait voir à pas passer à côté de toutes ces jolies choses.

C’est un peu pour ça que je regrette de ne pas être née plus tard finalement. Parce que tous ces changements sociétaux qui montrent le bout de leur nez, on n’en profitera pas ou peu. Je suis pour une réduction du temps de travail. Mais pas pour avoir plus de temps pour consommer ! Pour avoir le temps de VIVRE ! Pour un salaire universel, pour que TOUT le monde puisse profiter de la vie…

Parce qu’en plus de tout ce que je DOIS faire, je me prends aussi la tête pour trouver LA solution qui me permettra de rapporter de l’argent dans mon foyer quand je ne serai plus en Congé Parental. Bientôt, en Mai. Tu me diras, il me restera le chômage. Youhou. Je vais enfin passer de l’assistée qui garde ses mômes en en branlant pas une, à l’assistée qui profite du Système tout en gardant ses mômes et en en branlant pas une.  Et comme je vais devoir chercher un travail sinon on me culpabilisera de recevoir de l’argent alors que je ne fais RIEN, je vais encore devoir péter un plomb. Genre la meuf qui aura le beurre ET l’argent du beurre et qui en plus se permettra de râler pour avoir le cul du crémier. Parce que je DOIS savoir ce que je veux faire de ma vie ! Je DOIS participer à l’Effort National,. Je DOIS être un bon petit soldat de l’Etat, payer mes taxes et consommer pour ETRE. To be or not to be, là est la question. Pression, pression, pression…

En ce qui me concerne, je pense très très sincèrement qu’être chez moi, m’a grandement permis de ne pas rater toutes les évolutions de mes enfants, et rien que pour ça, c’est priceless. Par contre, cette surenchère de l’organisation, du il FAUT faire ça, ça, ça et ça. NON…

Alors tout ça pour dire quoi ?

Pour dire que pour cette année 2017, je m’engage à être plus présente pour ma famille, pas juste la mère qui fait les lessives et emmène les gosses à l’école, que je m’engage à ne pas avoir d’objectifs qui dépassent mes capacités. FAIRE DE MON MIEUX, pas plus. Je m’engage à n’utiliser mon cahier que comme un pense bête, noter mes idées, garder des souvenirs de ce qui m’aura marqué en bien comme en mal. Parce que finalement, ne se souvenir que des Belles Choses, c’est juste enjoliver sa vie et se mettre la tête dans le sable. Juste un journal de VIE quoi..

J’aimerai arriver à me coucher le soir sans me flageller pour ce que je n’ai pas fait la journée et penser à ce que je vais DEVOIR faire le lendemain (qui s’accumulera forcément avec ce qui reste à faire, et ainsi de suite) jusqu’à ce sentiment profond d’inutilité, de nullité. Et puis arriver à m’endormir sans me dire que je vais mourir et que j’aurais pas eu le temps de coudre tel truc ou de faire tel machin. Car DORMIR, c’est MOURIR, et moi je meurs tous les soirs, comme dans un jour sans fin. Jusqu’au jour où…

Parce que finalement, s’organiser c’est bien… mais si c’est pour ne pas vivre, ça pue.

Et bonne année bien sûr.

PS: ce post est volontairement dénué de toute production créative. Tout commentaire uniquement tourné sur la beauté de mon œuvre m’aurait grandement fait chier.

Articles similaires
Tu veux partager ?

32 Comments

  1. et bin euh…oui en fin de compte s’en foutre de ce que fais la societe…j’ai un avantage sur toi…je suis bordelique…donc l’organisation, cela me passe au dessus…et je fais ce que je peux….et cela va….lol
    en tout cas couraaaaaaaaaaaaage pour 2017….

  2. Moi, j’ai lâché pleins de trucs sous peine d’explosion 😬 Je fais toujours pas mes nuits et je suis comme toi le congé parental c’est fini (sauf qu’on l’a pas vu venir) alors je cherche (et j’espère avoir trouvé) comment ramener de l’argent moi aussi… C’est pas facile tous les jour c’est sur et les réflexions à la con ne sont jamais loin… Entre ce que je voudrais faire de mes journées et le constat de ce que j’arrive à faire y a une sacreee différence mais tant pis. La maison n’est peut-être pas aussi propre-rangée qu’il faudrait, je m’en fous mes enfants sont heureux et c’est tout ce qui compte 😊Courage !! 😘

  3. Le fil d'Aude Le fil d'Aude

    Je vois bien de quoi tu parles… comme je suis « à la maison », je me sens obligée de remplir à craquer mon emploi du temps pour…soyons franche…que Mme Toutlemonde ne dise pas que je ne fais rien de mes journées…
    Mais Mme Toutlemonde trouvera toujours un truc à critiquer, Mme Toutlemonde a besoin de cela pour croire qu’elle a toujours fait les bons choix. Alors, je ne suis pas prête à ralentir…pas le courage encore mais pour faire taire ces femmes là (je trouve les hommes beaucoup moins durs sur ce sujet), je leur réponds que j’admire celles qui arrivent à tout faire mais que je n’y arrive pas. Ça rassure leur ego et elles me fichent la paix après. Profite de ceux qui te sont chers

  4. Moi je bosse. Mais j’admire les femmes qui décident de rester à la maison pour s’occuper des gosses (entre autre). C’est un boulot à temps plein ! Tout le monde n’est pas capable de le faire. Moi la première…

  5. Priscilla Fee bo Priscilla Fee bo

    Ahlala qu’elle raisonnante profonde ton message à sur moi. Parce que moi je travaille pour payer les taxes comme tu dis et je ne suis pas plus heureuse que toi parce que moi en plus je travaille sur Paris en habitant loin de Paris je pars tôt et je rentre tard. Je ne m’occupe pas des devoirs de mes enfants je ne les emmène pas à l’école et je ne vais pas les chercher et je culpabilise. Alors je suis devenue la présidente de l’association des parents d’élèves por pouvoir suivre leur scolarité autrement. Et bien tu sais quoi ? J’ai essayé le bullet, 2 jours ! Parce que je n’ai pas réussi à le commencer parce que je ne voulais pas me louper et au final je n’arrivais pas à savoir par quoi commencer. Il m’a angoissé direct ! Alors oui on est pas des mères parfaites et on ne le sera jamais et il existe pas ! Et c’est très bien comme ça ! La mère parfaite est un mythe !!!! Ça s’appelle un robot ! Dis toi que celles qui te font rêve sur IG ne sont pas ce qu’elles montrent. Cest une façade. Tu as raison de te recentrer sur toi et ta famille parce que cest tour ca qui compte. Moi aussi cest ce que j’ai décidé de faire. Cest bien assez prenant comme ça pour pas se mettre une pression supplémentaire. Tu veux que je te dise : nous le ménage cest une fois par semaine et encore. Celui à qui ca plait pas cest pareil. On vit ps dans la crasse mais pas dans un univers aseptisé non plus. Il y abelles murettes qu’on ne repasse plus (si tant est qu’on ait commencé un jour). Avant je devais avsolument faire un truc le week end voirdj monde etc. C’est fini. Maintenant jaime et j’apprécie rester chez moi avec ma famille a fait edes journées pyjamas à regarder des films et à prendre le temps de jouer ensemble et à se balader. Et c’est très bien comme ça. Plus de pression !!!! Par contre j’essaye tous les jours de regarder mon quotidien avec un œil neuf et de trouver un petit plaisir. Hier cetait la photo que j’ai mise sur IG de la vue de la seine. J’ai pris 1min à apprécier ce paysage avant de repartir rapidement à ma formation. Aujourdhui on verra. Ta réussite sera tes enfants bien élevés et épanouis. Et tu verras qu’ils ne retiendront pas que la maison était toujours propre et bien rangée et que les repas étaient mijotés ils retiendront le fou rire que vous avez eu ensemble, le jeu durant lequel tu as perdu et ce genre de chose. Stop à la pression. Oui au plaisir. Et dans tout ça ne culpabilise pas de toctroyer une heure ou plus pour toi. Ils comprendront aussi que pour ton équilibre et le leur tu en as besoin. Moi je te fais plein de bisous et laisse les mauvaises langues parlées dis toi qu’elles sont jalouses et envieuses rien de plus parce qu’elles sont malheureuses dans leur Vie plein plein plein de bisous !!!!

  6. J’ai jamais eu de bullet et j’en aurais jamais . Faut lâcher de la pression. Comme toi mais depuis peu, mon mari est malade et mes priorités ont radicalement changees. Comme toi, je vais vaincre des montagnes. Comme toi je me pose plein de questions et l’avenir m’angoisse.
    Commençons par profiter du temps présent et des petits plaisirs quotidiens, on est des warriors poulette ! Ne l’oublies jamais 😙😙😙

  7. Je t’envoie pleins de chaudoudoux
    Tu sais ici depuis la rentrée de septembre j’ai juste l’impression de jouer le taxi
    J’ai de plus en plus de mal à trouver du temps pour mes envies….. alors même si le lundi je suis souvent super productive. Si ça peut te rassurer le reste de la semaine c’est vraiment la dèche La mère parfaite n’existe pas
    Et ce qu’on voit sur le net est bien souvent qu’une image surfaite Facile de ne montrer que le positif…..
    Allez je te souhaite que cette année t’apporte plus de sérénité Bon courage et arrête de te fixer autant d’objectif A force on passe à côté de l’essentiel

  8. Magadopte Magadopte

    Moi je trouve que tu assures. Mais je comprends tout ça. Ça fait 3 ans que je n’ai plus de « vrai » salaire. Je fais plein de choses en ayant l’impression de ne rien faire. Le sentiment de nullité, c’est mon truc. Mais ça s’arrange un peu, j’essaie de donner la priorité à ce qui nous rend vraiment heureux. T’as raison, respire un grand coup, on dit merde au fucking bullet journal et merde à ceux à qui tu n’as pas de compte à rendre. Je t’embrasse et on se voit quand tu veux sur Paris et on pourra parler reconversion (on avait dit ça une fois !).

  9. Je vois tout à faire de quoi tu parles. Je n’aime pas trop parler, écrire et surtout je ne sais pas trop le faire alors je ne vais pas trop parler ici mais juste te dire que tu n’es pas seule, craquer ça fait du bien aussi. Parle, sort tout avant qu’il ne soit trop tard, j’ai connu la dépression il y a plus de 15 ans et j’en ai encore des séquelles. Etre surdouée n’arrange rien… Courage ! Faudrait qu’on se voit, on n’est pas si loin…

  10. arf ton message…. j’ai un peu envie de te dire la même chose que Ludivine… et puis je crois qu’on nous a tellement appris a culpabiliser… bon j’ai effacé et recommencé quinze mille fois ce commentaire, je crois que le côté public m’empêche d’exprimer tout ce quil y aurait a dire… bisoustout ce que je voudrais

  11. Hey wonder maman, je t’envoie juste toute ma compassion par brouettes entières (avec des convoyeurs au taquet hein!!!) Et des bisouilles aussi!
    Quant au club des mamans parfaites que j’ai longtemps haies, je les plains aujourd’hui de ne vivre que dans une vitrine de paraître sans jamais effleurer la moindre profondeur de l’Existence. Pas sûre qu’elles se posent un millième de ces questions. To be or not to be… mais pour qui?

  12. Alors voilà, j’ai vu ton message sur Instagram et comme ça me parle, j’suis venu lire la totale ici.
    Je me dis que ça me parle tout ça. Je n’ai pas de Bullet car j’ai pris ma claque avant toi, avec les blogs. Tu vois, tu as mieux résisté que moi ! Tu es une Amazing Women pour moi qui bosse à plein temps pendant que tu élèves ta tribus.
    Je rejoins Priscilla, moi qui rêve d’être rentière pour avoir l’argent qui paye mes taxes et charges et le temps libre qui me permettrait de vivre que de plaisirs, et en plus j’veux bien le Q du crémier !! Bref, un jour j’ai étouffé de moutonnage et j’ai pris du recul sur la vie que j’avais ou que je voulais comme parfaite pour la maison, parfaite pour l’éducation du mioche, parfaite pour mon mec, parfaite pour le boulot, parfaite pour mes amies, parfaite pour xxxxxxx Comme c’est maintenant bien réel dans ma tête : j’ai qu’une VIE et j’en ai fait plus de la moitié alors STOP à tout ce qui me la bouffe !
    Faire « au mieux » de mes capacités au jour le jour, je ne suis pas et ne serai JAMAIS parfaite car je Fuck la parfaite sans prendre beaucoup de risque … elle n’existe pas et de toute façon ça ne sera pas moi !!
    Je veux profiter de chaque instant, et foutre en l’air mon agenda si une éventuelle virgule vient se glisser dans le programme. Tu vois, je me suis levée ce matin en me disant « allez, je vais en profiter pour coudre » et puis en prenant mon café mon fils, cet ado toujours trop occupé pour passer du temps avec sa reloux de Daronne était levé, et on a commencé à « faire les cons » tu vois ces moments rares et délicieux, alors j’en ai profité au max et on a partagé une grosse heure. J’ai surkiffé, 1 hre de couture en moins. Ensuite j’ai pris un autre p’tit café avant d’aller enfin faire cette couture (je me suis levée bien plus tôt pour ça hein !), et pour accompagner ce café, hop un petit passage vite fait sur Insta voir les belles photos et life des cop’s…. Je tombe sur ton message … merde, ça me parle ça … lecture sur le blog et Pan ! Tu vois là, je viens de perdre une 2ème hre de coutre, il est bientôt midi et je pourrais me dire « merde je me suis levée tôt pour rien j’ai pas fait de couture, merde mes objectifs » … Mais ça c’est terminé !! Je suis CONTENTE d’avoir kiffé avec mon fils, je suis CONTENTE d’avoir pris du temps pour te lire et t’écrire ! Je suis CONTENTE de cette matinée improvisée qui a mis en l’air mon programme parce ce que j’ai Vécu !
    Je refuse les obligations supplémentaire hormis celles imposées par mon boulot ET pour lesquelles je peux en retirer une satisfaction Je te souhaite d’arriver aussi à VIVRE pour le Plaisir, à envoyer balader les Obligations à la cons qu’on se colle. Kiffe les moments avec tes enfants, ton homme et ce qui te fait Plaisir. Envoie chier ce qui t’impose des contraintes et te bouffe du temps. Mon nouveau mantra « Je ne suis pas parfaite, je fais au mieux, je profite, je suis feignasse si j’ai envie » !!
    De gros bécots et vive la vie en Live !

  13. S0nja S0nja

    Bon!
    Par où commencer…
    Ben, en fait, non, je NE vais pas te faire la morale car… y a PAS de morale Te souhaiter « succes » comme disent les flamands (j’aime bien leur piquer cette expression car mille fois mieux que « bon courage » – pas forcément positif car chargé de « ça va aller? » ou « je te plains »… et pas mieux non plus que « bonne chance! » sous-entendant « oh ma pauvre, j’aimerais pas être à ta place!!! ») donc SUCCES, ma Belle, pour ta (tes?) nouvelle(s) résolutions et… OUI… la société nous formate la tête! Et pas qu’un peu!!! Regarde les US, où ils sont souvent une décennie en avance sur nous, ils ont Trump comme président!!! Nous, dans une décennie, tu as déjà pensé à qui on aura???? Sur cette question existentielle, je te laisse car j’ai de la lessive qui m’attend (tu sais mes 6-8 machines qui doivent im-pé-ra-ti-ve-ment tourner tous les samedi + dimanche sans quoi on n’a plus rien à porter -enfin, les enfants surtout- durant la semaine car je rentre tellement tard qu’à part aider aux devoirs, donner le bain, faire à manger, raconter une histoire et border les enfants… je ne bidouille plus-plus-plus car je m’endors sur mon tricot)
    HA AH AH HA HA « Tous ensemble » qu’ils écrivent dans toooooouuuuutes les new cultures d’entreprise (et c’est même la new devise de notre équipe de foot nationale Les Diables Rouges) et bien, ma chérie, « TOUTE ENSEMBLE DANS CE MERDIER »!!! je t’embrasse et… COGITO ERGO SUM, hein, c’est important aussi de s’en souvenir, y a pas de mal à penser trop… ça veut juste dire que tu es une cérébrale (et que t’as p’tre envie de retourner travailler mais que tu n’en n’es pas vraiment certaine car déjà tellement débordée que tu n’arrive pas à t’imaginer avec en plus un boulot! Mais on y arrive toooouuuuute)
    OK, je sors

  14. Et ben ça alors…tu m’en bouches un quoi et en même temps tu confirmés ce que je pensais…voilà quelques semaines, j’ai commencé à zieuter des comptes sur le lettering….ouais ça fait mieux que calligraphie …lettering ! La calligraphie j’en ai déjà fait…y a des années, c’était avant les enfants…avant la peinture…avant la couture…. Avant plein de choses en fait (c’est comme la broderie…. En ce moment c’est tendance…. J’en ai fais aussi…avant les enfants ….avant la couture….enfin bref avant) tout ça pour dire « à l’ouest (oui j’habite dans l’ouest) rien de nouveau, mais j’ai eu envie de retenter le LETTERING (avé l’accent siouplé) et je me suis dus qu’il me fallait un support…je me suis remémoré l’existence du Bujo (je crois bien l’avoir découvert chez toi). Je n’avais pas vraiment compris ce que c’était… J’ai creusé… Et puis je me suis dit pourquoi pas…même si ça devait être bien has been depuis le temps (un train de retard…d’ailleurs c’est quoi le M3 ?) …je l’ai commencé pas vraiment convaincue de gagner du temps mais en me disant qu’au moins je pourrais reprendre le dessin et les gribouilles….je ne sais pas bien ce que je vais y mettre mais je sais déjà que je n’aurai pas le temps de tout faire et tout remplir… Alors je te dis merci…. Tu me confirmes que ça ne sert à rien…juste à se vider la tête peut-être….et rassurés toi personne n’est parfait ! 😙

  15. Je te comprends tellement, avec mes 4 gosses, à cette différence que j’ai les 2 profils : je suis à mi-temps. ça veut dire que mes collègues pensent que quand je ne suis pas avec eux, ben je me repose, et puis tu vois j’ai bien le temps de faire de la soupe maison, hein, et de l’autre côté, ben y’a des papiers scolaires que j’ai pas signé ou des devoirs que j’ai pas vérifié, et bing, ça tombe sur le jour ou bien sûr le collégien avait pas fait son boulot… Enfin,ça va jamais, quoi … J’ai pris de la distance avec les images instagram. Je les regarde comme de jolies photos qui font plaisir à mon oeil, mais je n’en fais plus une référence pour mon chez moi.
    Donc repose toi, détends toi et arrête s’il te plait de te mettre cette pression de dingue, en fait tu es la seule à te demander une telle perfection. Et puisque le Bullet à l’air d’être un déclencheur de ton burn-out, ben laisse moi te dire que le mien il est très moche et tant pis. je vois pas l’intérêt de perdre du temps sur un truc qui doit t’en faire normalement gagner (mais j’aime bien le principe). Et je t’embrasse fort !

  16. SophiedeBdx SophiedeBdx

    Rassure-toi, personne n’y arrive: on le fait juste croire aux autres !!

  17. Ah mais si ça ne te convient, fiche le au feu !! Je persiste à croire qu’il n’a pas à ressembler à un truc parfait, il peut être gribouillé, même pas forcément rempli, y a pas de règles !!! Moi il m’aide clairement, mais j’ai lâché plein de trucs dedans qui me gonflent, les tracklists mensuelles, ce genre de truc. Bon. Je garde mon cahier pour les explications tricot, j’en ai un autre pour toutes les merdouilles que je peux faire. L’intérêt majeur du bullet pour moi, c’est de me prendre un temps pour me poser, par contre, je ne désespère pas si je n’ai pas rempli mes objectifs parce que finalement, je me rends compte que j’ai fait d’autres choses quand même, même si ça n’était pas prévu. Et tant pis pour le ménage. Même si j’adorerais que ça soit nickel comme quand j’étais célibataire genre…
    Oui mais voilà, j’ai une famille et créer des souvenirs à mes gnomes compte davantage que celui qu’ils aient le souvenir d’une maman stressée parce qu’elle n’aura pas fait tout ce qu’elle « aurait dû » faire Keep cool, tu es amazing de toute façon. Pis je vais te dire, tu fais vachement plus de trucs que moi hein Et même que quand je serais grande, je serais amazing. Parce que même si tu estimes que tu n’en fais pas assez, ben moi tu m’épateras toujours.
    PS : t’as raison, avoir la chance de les voir grandir nos enfants, ça n’a pas de prix. Et en plus, on sait ce que c’est un prédicat parce qu’on a (quand même) un peu de temps pour les devoirs

  18. anais82 anais82

    Il y aura toujours des gens pour dire et critiquer, te faire culpabiliser…chez nous, c’est Manu qui est en congé parental , qui s’occupe des filles et quand tu entends les autres, il ne fait rien, il PROFITE alors que oui, il profite de ses enfants, plutôt que d’aller bosser tous les we et tous les soirs pour s’occuper des enfants des autres (c’était comme ça avant , il travaille dans le social) mais par cette situation, c’est moi qui culpabilise quand je vois sur instagram et partout, toutes ces mères qui bossent et qui s’occupent a fond de leurs enfants alors que parfois, quand je rentre du travail, j’ai juste envie de me poser…quand on a eu annaelle, 1 an et demi après Juliette, je voulais tout gérer mais c’est pas possible et au bout d’un moment le corps dit stop. Maintenant, parfois , oui c’est free style mais je ne pense pas qu’elles soient malheureuses. Je travaille aussi sur moi car je culpabilise de crier quand j’en peux plus, je culpabilise de pas être la, de pas être écoutée a la maison alors que manu oui…je comprends ton râle bol! mais moi je trouve que tu es une super maman avec des enfants qui ont l’air au top (ce que je vous de loin par les réseaux sociaux )!!!bisous

  19. J’aime à penser que ces fameuses mamans parfaites sur IG ou sur facebook sont des grosses grosses menteuses! non mais sérieux comment ça pourrait être autrement ? elle ne publie que le positif en faisant croire que c’est que leur quotidien!
    Il n’y a pas d’organisation parfaite, il faut simplement trouver son propre équilibre, profitez des siens est finalement ce qu’il y a de plus précieux! Tes loulous se souviendront des moments que vous avez passez ensemble et pas de savoir si tu as rempli tous les objectifs de la journées dictés par ton bullet ! Laches la pression, cries un grand coup, envoi valser cette foutu pression ! gros bisous de réconfort !

  20. carotte carotte

    Dis, t’as pensé à te faire tester neuro-droitière ? Parce que ce que tu décris, ça me parle

  21. J’avais écrit un long commentaire, et je viens de l’effacer…
    Il est certain que l’on est beaucoup a se reconnaître!
    2016 m’a fait comprendre pas mal de chose, j’ai lâché plein de trucs et ça m’a parfois fait du bien. Il n’y a pas de mode d’emploi pour VIVRE! Ce n’est pas tous les jours facile, mais je me dis que l’on fait ce que l’on peut…
    Une chose est sûr, mon recul m’a fait comprendre que je déteste cette société de surconsommation, cette société ou il faut rentrer dans des cases pour que tout soit linéaire… Si je ne sais pas toujours ce que je veux, je sais maintenant ce que je ne veux pas et plus!

  22. Et bâ moi je suis tristoune de lire ça…. ça me fait bien chier qu’avec tout ce que tu fais, tu aies (en ce moment…) une estime si basse de toi-même.
    Je crois que pour être bien avec quoi ou qui que ce soit à l’extérieur, il faut être bien à l’intérieur. Le bonheur au final c’est tout bête…. C’est se rendre compte tous les jours de la chance qu’on a. A commencer par la santé, l’amour, la chance de vivre dans un contexte (plutôt) libre et (trop) riche. Des banalités mais pourtant…. des rêves inespérés pour les 3/4 de la planète. Rien que de penser à ça, ça fait relativiser….
    Et puis, je sais que c’est ton cas aussi, sentir chaque matin que l’on est avec la bonne personne, et que c’est avec cette personne que l’on bâtit une famille…. ça aussi, ça a de quoi satisfaire nan ?
    Le reste : les objectifs, le rangement, les bonnes notes, les tendances…. c’est du superflu. Oui la société et tous ces réseaux sociaux qui détestent le vide nous mettent des pressions incroyables sur tout…. mais comme tu dis, c’est parce que nous le valons bien. Il ne tient qu’à nous d’y résister !
    Et moi j’ai une idée de carrière pour toi : écrivain ! Et ne dis pas que tu n’y as jamais pensé… je te croirais pas Keep the faith !

  23. Haaa mais lâches la bride, ma belle. Chez moi c’est le ménage une fois par semaine, je suis naze en cuisine, je bricole pour moi quand je peux, je travaille depuis la maison mais pour 90% des gens c’est abstrait, même mon mec a eu du mal à comprendre, je suis là pour mes filles mais des fois j’aimerai être ailleurs. Je bouffe de la viande et quasi pas de légumes. Mon atelier est en bazar 90% du temps. Je ne fais pas de sport. Et bien tu sais quoi: je m’en fous. tiens il est 13h passé et je ne sais même pas si je vais faire à manger ce midi… bah oui no stress. Le monde parfait n’existe pas. Les mères parfaites n’existent pas et si elles existent putain qu’elles doivent être chiantes. Bref, ne te met pas la pression. Balances ton cahier. Ha et oui lâches un peu les réseaux sociaux, ça aussi ça aide à se sentir mieux. Moi je fais des break et franchement je ne m’en portes pas plus mal. Bon après si tu veux on peut se donner des challenges genre: laquelle de nous deux peut rester regarder sa pile de linge gonfler le plus longtemps. par contre sans te mettre la pression je suis super entraînée à ce jeu là. gros hug la miss et KEEP CALM.

  24. BobinesdElo BobinesdElo

    Il faut trop qu’on se rencontre, ton post j’aurai pu l’écrire. C’est fou 5ans 1/2 aussi que je suis mère au foyer et plus ça va plus je m’en rajoute et moins je vais bien! Jte dis on est pareille! Tu crois que c’est l’air parisien? Pareilles jte dis même pour la reconversion et tout et tout (bilan de compétences en cours, je voudrais participer au sauvetage du monde!! encore un objectif trop grand !!) bref faut qu’on se voit!!

  25. Et bien j’aurais pu écrire exactement le même article que toi !!! Mince, au moins, ça me rassure un peu de ne pas être la seule à péter un plomb parce que je pense ne pas en faire assez alors que j’ai toute la journée pour faire des millions de choses, et me détester le soir parce que j’ai fait un dizieme des choses que j’aurais eu envie de faire ! Rassurée aussi de ne pas être la seule à ne pas savoir quoi faire de ma vie, de chercher désespérément comment me reconvertir à presque 40 ans (Oui parce qu’en plus du burn out, la crise de la quarantaine me titille aussi !!)..
    Bref, tout ça pour te remercie pour ton article, car même si le fait de savoir que je ne suis pas la seule à traverser ça ne m’aidera sûrement pas à le traverser mieux, ton article m’a confirmé que je me mettais trop la pression ! 😉
    En tout cas, bon courage !

  26. Je te dis pas ce que j’en pense de la pression que tu te mettais ? Non ? C’est pas la peine ? La mère parfaite qui fait tout bien n’existe pas tu le sais bien. Même ton fil IG tu n’y crois pas. Mais à force de le voir on s’imagine que. Comme le corps musclé et fin des femmes à longueur de pub. Tu est la première à dire à tes filles que ca n’existe pas, non ?
    Donc regarde tout ce que tu fais (et non pas ce que tu ne fais pas) et crois moi, tu déchires déjà à fond. ET pense à toi aussi bor… de m… !

  27. Je pourrai en faire des caisses tellement ton post me parle … mais je vais juste faire simple : ÉTEINS LA RADIO. On arrête d’écouter les « gens » autour de nous qui font ci ou ça mieux que nous … On fait ce qu’on peut et ce qu’on a envie de faire. Tu en fais beaucoup /* plus que moi honnêtement !!! */ et ta famille est heureuse. Sérieux, y a besoin de plus ? Allez, je vais retourner glander. & culpabiliser un peu mais pas trop.

  28. Winnicott parlait de « mère suffisamment bonne », je le cite souvent car je trouve ça très vrai ! Prends soin de toi, profites des tiens, et de tous ces moments de vie qui font la richesse d’une jolie famille comme la tienne ! Et tant pis s’il y a de la poussière sur les étagères…

  29. Et bien c’est très malin, encore une fois tu m’as retournée les tripes… Toutes tes angoisses, ta révolte, ta colère, ton envie de Vivre pour de vrai, comme ça me parle ! Je ne sais pas quoi te dire pour t’apaiser, mais je ne crois pas qu’il y ait à chercher à être autre chose que nous sommes. Tu n’es peut être pas une mère parfaite (et encore, je t’admire si souvent de faire tout ce que tu fais pour tes gosses !!), mais, franchement, tu crois vraiment que la mère parfaite existe ?! On a toutes nos petits travers, mais on a surtout toutes des tas de choses que nos enfants adorent en nous.. Je crois qu’il faut mieux se focaliser là dessus… c’est bien mieux pour le moral

  30. Je te kiffe !!! Pourquoi crois-tu que je suis bien moins sur les réseaux sociaux ? pourquoi Est-ce que je publie bien moins qu’avant sur le blog, que je mets des semaines à répondre à mes adorables commentatrices du blog, à mes mails, et pourquoi je mets des jours également à consulter les blogs que je suis et que j’aime bien ?
    Parce que la vraie vie m’appelle tout simplement Je ne suis pas parfaite, loin de là, et pendant longtemps, je me suis tout comme toi flagellée pour la moyennénitude dont je faisais preuve, avec le même sentiment que toi de ne jamais être à la hauteur.
    Bref, comme tu l’as dit, on n’a qu’une vie, et plutôt que d’être avant ou après, il faut se contenter de vivre ici et maintenant, c’est tout ce qui compte, et aux chiottes la société d’aujourd’hui et les jugements des autres ! A 40 balais, il serait temps qu’on apprenne un peu à s’aimer non ?

  31. que dire si ce n’est ce que j’ai ressenti l’année dernière quand j’étais à la maison. J’ai détesté car j’avais l’impression que je devais du coup faire 15 fois plus de trucs et au final j’en faisais beaucoup moins…. (qui a dit que j’étais logique).
    Quand je me suis retrouvée seule avec les enfants je me suis mise à repasser le linge car pour moi c’était HYPER important que mes enfants soient encore plus tiré à 4 épingles alors que j’étais devenu maman solo (n’importe quoi). Et maintenant je continue car c’est HYPER important que mes enfants soient propre en étant une famille recomposée (n’essaye pas de trouver la logique, j’ai abandonné).
    Comme 1pomet3 vers depuis un moment je suis vachement moins sur les réseaux sociaux car je trouve c’est culpabilisant en nous faisant nous rendre compte surtout de ce qu’on arrive pas à faire.
    Je me rappelle quand ma puce était née, j’avais vachement lâchée du leste et j’étais contente quand à midi j’étais habillé et si j’avais réussi à faire un truc dans la journée…

  32. Des bisous de réconfort! Je ne sais pas ce que c’est, moi, j’ai pas d’enfants et je suis grosse et c’est mon problème dans cette société. On a tous un problème dans la société, faut apprendre à dire merde aux autres sans culpabiliser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *