Skip to content

Oleg le rescapé & Cie – Je déstocke #2 2 ans plus tard (et encore, je suis gentille) #2

Oleg de Lalylala

Ayé, Février s’achève… Tous les ans c’est pareil, je me dit que 28 jours, ça fait vachement court quand même. Tu te rends compte ? Demain, nous seront déjà en Mars. C’est fou. Mars, ses défis à la con, ses promesses de Printemps et surtout, surtout sa merveilleuse heure d’été. Je vais enfin pouvoir sortir de mon hibernation. Youhou ! Les jours qui rallongent, c’est MON carburant ultime – avec le petit café du matin.

En attendant, l’heure a sonné de te présenter mon (mes) déstockages du mois de Février. Par contre, je te préviens tout de suite, pire que du déstockage, c’est carrément archéologique. Je n’ose même pas compter le nombre d’années que les deux œuvres que je vais te présenter ont passé enfermées dans le noir, l’un dans un sac, l’autre dans un carton à dessin…  Je ne voudrais pas que tu alertes les services sociaux des réalisations maltraitées, je jure que je ne leur ai fait aucun mal.

 

Oleg de Lalylala aka @lalylaland

Pour ménager ton petit cœur et y aller progressivement dans ce voyage dans le temps, je vais commencer par te parler de la plus « jeune » de mes deux victimes…

Quand j’ai débuté le crochet il y a environ 6 ans – ouch, je bavais, comme tout le Monde, sur les magnifiques amigurumis de Lalylala. Je suis même à peu prêt certaine d’avoir appris à crocheter dans le but d’en réaliser un – ainsi qu’une grannies blanket. Mais ça, c’est une autre histoire.

Je rêvais donc de crocheter un doudou Lalylala, et pour me motiver j’en avais acheté quelques uns. Yavaipluka. Quand j’ai eu enfin maîtrisé le cercle magique et la maille serrée, je me suis auto félicitée, et en toute inconscience, je me suis octroyée le permis de m’attaquer à l’un de mes graals. Comme je suis une mère qui déchire – rien à voir avec le fait que je n’assume pas de posséder des doudous (la preuve tout à la fin de cet article) – j’avais envisagé en faire un à chacun de mes enfants, qui n’étaient d’ailleurs QUE trois à l’époque. La bonne blague.

En toute logique, j’ai donc décidé de commencer par la plus grande, en lui demandant lequel elle voulait. Forcément, elle a choisi le plus simple… Oleg, le poulpe, 8 tentacules… Merci ma chérie. Je me suis donc mise à l’ouvrage en projetant de lui offrir pour sa fête au mois d’Avril (2013) suivant. Bon, je ne sais pas exactement quel est le temps de gestation d’une maman poulpe dans la nature, mais je suis à peu près sûre d’avoir pulvérisé un record.

Comme je ne vais pas attendre 5 années de plus avant de te le montrer, je te laisse l’admirer deux secondes. Je t’en reparle après [ndlr : je sais, je m’a planté dans le nom de la designeuse sur la photo. Tant pis, on dira que j’ai fait exprès de mettre son pseudo Instagram]

Oleg de Lalylala

Celui qui a bien failli ne jamais exister.

J’ai donc crocheté les premières mailles de cette petite merveille, un mois de Février, il y a maintenant 5 ans. Pile au même endroit d’où je t’écris ces lignes. En rentrant de ces vacances, j’avais une tête et 4 ou 5 tentacules. J’en avais chié. C’était long. J’ai procrastiné. Le temps a passé. Beaucoup beaucoup de temps…

Quelques mois années plus tard, j’ai tout ressorti, et tout recommencé, une demi taille de crochet au-dessus. C’est fou comme une demi taille peut faire toute la différence. J’ai vite enchaîné sur le corps, la capuche… Pour situer dans le temps, j’étais enceinte de Simon et je crochetais comme une perdue. Il ne faisait aucun doute pour moi que j’arriverais à assembler la bête avant mon accouchement. Et puis le trou. Plouf. Time warp. Dommage, il ne lui manquait plus qu’un bras, son col et ses « nageoires ».

Suite à ça, je l’ai transporté partout, à chaque congés, avec la ferme intention d’en finir. Et c’est finalement lors des dernières vacances de Noël que j’ai terminé de crocheter tous les éléments. Il lui a encore fallut attendre quelques semaines avant que je l’assemble. Et forcément, une fois fini, je me suis demandé pourquoi j’avais mis si longtemps. C’est pas facile tous les jours d’être un boulet, je te le dis.

En ce qui concerne la réalisation elle-même, je n’ai pas grand-chose à dire. Je ne me souviens pas de tout en même temps. C’est long, mais ça vaut le détour je trouve. A part ça, je me suis permise une toute petite modification sur le col. J’ai ajouté une lisière en mailles coulées avec du fil blanc afin d’ajouter un brin aux deux utilisés par la créatrice pour former les cordons. La torsade, je le sentais pas. J’ai préféré faire une tresse

Oleg de Lalylala

Oleg de Lalylala

Oleg de Lalylala

Oleg de Lalylala

Oleg de Lalylala

Le happy end.

Après tout ce temps, j’attends maintenant le mois d’Avril pour l’offrir à ma grande. J’espère qu’elle l’aimera autant à presque 13 ans que si elle l’avait eu comme prévu peu avant ses 8 ans. Hum hum. Je DÉCONNE !!! Je lui ai évidemment donné dans la foulée. Et je la soupçonne d’être ensuite allée brûler un cierge en l’honneur de ce petit miracle. C’est limite si elle s’est pas pincée en le voyant. Et ouf qu’elle l’aime encore. Ça m’aurait bien fait chier qu’elle me dise qu’elle n’en voulait plus. L’ingratitude, moi, ça me déboîte 😀

Oleg de Lalylala

Par contre, elle a quand même dû attendre que je le prenne en photo avant de pouvoir l’emporter dans sa chambre. Ce qui a laissé le temps à ce pauvre Oleg de profiter de notre vue imprenable sur la voie ferrée. J’espère que ça ne lui aura pas donné des envies d’évasion 😉

Oleg de Lalylala

 

Modèle : Oleg de Lalylala

Fournitures : coton 3 dégradé et blanc Phildar (si mes souvenirs sont bons)

 

En toute logique, mon devoir de mère devrait me dicter de m’attaquer aux doudous des trois autres. Mais je sais pas, là, tout de suite… ça me tente moyen. Fuck, l’équité. C’est trop surfait.

 

Le « ravioli » au point de croix

Le ravioli, c’est le mignon petit sobriquet que mon chéri a donné au truc que je vais te montrer maintenant.

Le mois dernier, en cherchant la grande feuille noire qui m’a servi à faire la série de photo précédente, je suis retombée sur cette broderie au point de croix réalisée à la naissance de Julie, à moins que ça ne soit au moment de celle de Camille. Bref, une broderie qui datait de Mathusalem. Une relique de ma vie passée. Et je ne sais pas ce qui m’a pris, mais à ce moment précis, j’ai décidé qu’il était impératif que je la mette en valeur avant la fin de la semaine. Tu me connais, je ne résiste pas aux défis. Auto-challenge accepted.

Alors, quoi faire de cet énorme carré, à part l’encadrer ??? J’ai eu beau chercher, je n’ai pas trouvé mieux qu’un coussin. Donc, j’ai cousu… un coussin. Et ouais, pas d’arnaque cette fois 😉

Par contre, un simple carré ne me satisfaisait pas du tout. je trouvais que ça ne mettrait pas du tout le motif en valeur. J’ai donc encore cogité et j’ai pensé à lui donner la forme d’une taie d’oreiller. L’idée était là. Ne manquait plus qu’à la réaliser. Et là, je te le donne en mille, ben ça n’a pas été aussi facile à faire qu’à dire.

J’ai donc fait un petit dessin (si tu savais à quel point je dessine bien…) et pas mal de calculs pour arriver à obtenir ce que je voulais. Et tadaam !!! C’est pas trop trop choupi ???

Coussin point de cr

Coussin point de cr

Coussin point de cr

Coussin point de cr

Coussin point de cr

Pour lui donner un peu de peps, j’ai choisi de faire le verso dans un coupon de wax contrastante avec le coton très enfantin du recto. Et comme je n’avais pas de coussin à la bonne taille à glisser à l’intérieur de la taie, je l’ai tout simplement fabriqué. Quelques pressions Kam et le tour était joué.

Coussin point de cr

J’adore cette Wax. Pas toi ?

Coussin point de cr

Coussin point de cr

Il ne me restait plus qu’à le donner à Simon, qui l’a tout bonnement refusé… presque poliment. Suite à cette déconvenue, et histoire de ne pas faire de jaloux, j’ai décidé de le garder pour moi. Et c’est finalement Snoopy, mon fidèle compagnon, qui se l’est approprié. Je le soupçonne d’y faire des siestes à rallonge dès que j’ai le dos tourné 😉 Mais bon, après 41 ans de bons et loyaux services, je ne peux rien lui refuser !Coussin point de cr

 

Modèle : coussin patron perso, modèle de broderie issue d’une collection de fiche type « Collection Atlas » datant d’il y a plus de 15 ans.

Fournitures : vilaine toile Aïda pour la broderie (je préfère 1.000 fois la toile de lin, mais bon, quand on débute, on fait comme on peut), fils DMC, Wax de Côte d’Ivoire et coton MT.

 

Oleg de Lalylala et gros coussin brodé #amigurumi #pointdecroix Click To Tweet

 

J’avais envisagé de te faire un tuto pour le montage de ce type de housse. Malheureusement, je n’en ai pas eu le temps ces deux dernières semaines. Toutefois, n’hésites pas à me dire si ça t’intéresse dans les commentaires. Si oui, je te le préparerai en rentrant.

C’est tout pour aujourd’hui. N’oublie pas d’aller faire un tour chez Mathilde, la formidable GO de ce défi mensuel, pour voir ce qu’elle a peut-être elle-même déstocké ce mois-ci. Tu pourras également trouver la liste des autres participantes au bas de ses articles.

 

Pour ma part, je te donne rendez-vous dès demain sur Instagram pour le premier jour de la Saison 2 du défi Un Mars et ça repart. Je sens que ça va faire péter le Rock’n’roll cette histoire 😉

Tschuss.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Articles similaires
Tu veux partager ?

22 Comments

  1. Oh punaise mais je la reconnais cette broderie j’ai failli la faire pour ma môme il y a .. 16 ans 😂😂
    C’est dingue ce que la gestation d’un Poulpe est longue mazette !!!
    Sinon Shame on me mais je suis pas fan du wax, pardon je sors, à pluche !

  2. tout ce qui est long est bon! Lol
    tu vois comme c’est une réussite les ouvrages à long terme

  3. je suis en admiration devant tn petit personnage crocheté ! j’ai beau essayé depuis plusieurs années le crochet … ben non ça vient pas !
    Bref j’adore tes destockage et j’ai hâte de voir ce que tu vas nous sortir le mois prochain !
    A demain (ouais truc de fou, j’ai décidé de te suivre quand même pour le défi de mars ….. on verra si je tiens la distance !)

  4. J’adoooooore ces doudous. Et, d’ailleurs, j’ai appris le crochet pour être capable d’en crocheter. Mais je me suis arrêtée à 3 araignées. Je n’ai jamais eu le courage de me lancer dans ces gros projets!

  5. rachel rachel

    et bin 5 ans de gestation…tout un record…mais la nouvelle pieuvre se porte bien et est vraiment superbe didonc…et mercredi c’est ravioli…alors c’est superbe aussi….tout un joli post…;)

  6. tout arrive à point à qui sait attendre 😀
    Superbe ces deux destockages, Bravo, bises et bonne fin de semaine à vous 6 et bon début de mois ^_^

  7. cyqlaf cyqlaf

    Il est mignon ton doudou, doudoudidonc !
    & oui, c’est super long la gestation d’un poulpe, c’est bien connu !
    Quant au ravioli, je ne comprends pas que Chouchou n’en veule pas. Quelle ingratitude ces gosses !

  8. Priscilla Fee Bobine Priscilla Fee Bobine

    Ohlala moi aussi les amigurumi de lalylala me font craquer mais j’ai jamais eu le courage de me lancer.
    Bravo pour le tien jaime beaucoup la couleur. Ca me fait penser à noah et sa poupee pirate dont je repoussé l’échéance depuis je ne sais combien de temps. Je m’y suis remise juste avant de partir en vacances. Maintenant elle a deux jambes et deux bras rembourrés faudra attendre pour le reste 😂

    Il est trop choupi ce petit coussin la broderie est super jolie.
    Bon je suis ps fan du wax derriere m’enfin c’est qu’un détail.

    Bravo pour ce destockage ! Bon je file sur IG je ne veux rien louper de ce défi de mars que j’ai littéralement kiffé l’année dernière !
    Bisous !!!

  9. J’chui trop fière, j’ai mis que 18 mois pour faire la sirène ! (et je l’ai jamais bloguée !). Moi je l’aime bien ton poulpe et ca ne m’étonne pas que ta presqueparfaite l’a adoptée cash, son bon goût n’est plus a prouver.
    Remarque pour être l’honneteté même je partage aussi les goûts de Simon sur ce coup là… mais chut !

  10. tiens je pense que j’ai fait la meme collection que toi y’a fort fort longtemps, par contre je suis pas sure d’avoir jamais brodé un modele……………

    bravo d’avoir exhumé ces projets qui ont failli finir en décrépitude

    Et ouf pour Oleg, je sais pas si Snoopy aurait apprécié la concurrence

  11. Tout comme toi je me suis mise au crochet pour pouvoir réaliser ces superbes bestioles, tout comme toi pour me motiver j’ai acheté un patron (pas folle tout de même) et contrairement à toi j’ai foiré et abandonné il y a bien longtemps (peut être en 2013). J’admire donc d’autant plus ton résultat qui est vraiment réellement beau.

  12. Quels ingrats les mioches ! « En veux pas »…Il y a des baffes qui se perdent, c’est sûr ! Et dire que dans quinze ans, tu entendras : « maman, tu ne te rappelles plus le coussin que tu m’avais fait ? Parce que je le trouvais si beau et je me dis que… » Trop tard ! Non mais !… Pour Oleg, j’ai connu la même chose pour le choix quand j’ai tendu le livre des doudous crochet à ma fille de 14 ans hier, lui demandant lequel elle voulait que je fasse… Devine ? Pile dans le mille ; celui que je ne voulais pas faire de tout le bouquin ! Si, si… En revanche, encore deux ou trois soirs et il sera fini. (Je ne me lancerai pas dans le point de croix, non merci : me semble hors de ma portée. Je n’aurais pas la patience). [Pour le fuck, pas trop d’inspiration et pas trop de temps non plus ! Peut-être le mois prochain…]

  13. Tu es la reine du déstockage ! je devrais en prendre de la graine 😉

  14. joli déstockage. J’adore le poulpe trop mignon. Je suis admirative devant la broderie au point de croix (que je ne sais pas faire), quel boulot! Par contre je comprends Simon, à choisir ma préférence va pour Oleg (ah, je ne devais pas choisir? trop tard)

  15. Ah une bonne vieille toile aida ! Ça me rappelle des souvenirs !
    Purée il est trop cool ton Oleg!

  16. Whaou, il est trop mignon ce Oleg. Je suis sûre que ta grande était super contente. Ca donne envie de se mettre au crochet…

  17. Bravo! Deux projets au long cour qui voient leur aboutissement.

  18. Je te félicite d’avoir fini Oleg et ton coussin est magnifique. Bravo. Bonne journée, bisous

  19. Oh ton Oleg je l’aime d’amouuuuuur !! Tu as bien fait de persévérer !! (hihi)

  20. Lison Lison

    Cet oleg est terrible 😍

  21. il déchire Oleg… en plus il tient droit tout seul

    et pour le coussin… je suis bouche bée pour moi le point de croix c’est un truc trop trop dur (j’avais essayé quand j’étais enceinte de mon grand)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.