Skip to content

  • déguisement Link
    AU BAL, AU BAL MASQUÉ, OHÉ OHÉ

Je ne suis pas z’un héros, un héros…

Hello meuf.

J’ai cru remarquer (dis moi si je me trompe) que ça n’a pas l’air de te gêner plus que ça quand je me mets à râler et à me plaindre. Franchement, t’imagine pas comment je trouve ça trop cool de ta part. Mon mec, lui, n’est plus aussi conciliant 😉 Je comprends pas pourquoi =D

Comme t’aimes ça et que tu ne sembles pas être à deux doigts d’aller consulter un avocat (je te rassure, mon mec non plus, hein ?!), ben… je vais en remettre une couche, ça me fera du bien. En même temps, t’es pas obligé(e) de lire. Mon mec, lui, il est obligé d’écouter. Quoique… Et puis, toi et moi, on n’est pas marié’e)s… Mais c’est pas une raison, hein. T’en vas pas.

En plus, je vais même pas râler, je vais pleurnicher, c’est encore pire. Mais d’abord, je vais t’avouer un truc, j’adore quand tu m’envoies des fleurs et que tu me prends pour une Wonder Woman. Mais très franchement… j’en suis tellement loin. Tu me diras, et c’est ce que j’ai répondu à un commentaire hier, « on est toujours le Super Héros de quelqu’un. C’est un peu comme avec les cons…. » Alors, je te remercie, infiniment, de m’avoir élevée au rang de Super Héroïne, même si je ne pense pas vraiment le mériter, malgré le fait que j’essaye de m’en auto persuader… Ouh la… Je crois que la schyzophrénie me guette.

Si je ne t’ai pas encore perdue, on arrive enfin là où je voulais en venir. Sous mon apparence de fille enjouée, toujours prête à dire une connerie, se cache une grande angoissée qui, d’après mon mec (et il à pas tort), ne voit souvent que le verre à moitié vide et non pas à moitié plein. Et ça, je te jure, à vivre au quotidien, c’est super chiant. Autant pour mon entourage que pour moi. Aujourd’hui par exemple, je me suis reveillée non pas de mauvais poil (comme souvent), mais ultra tendue, limite déprimée. Après avoir eu envie de pleurer en déposant un Chouchou lui-même en pleurs à la garderie, je suis rentrée chez moi, quelques minutes à peine après que la grande soit partie pour le Collège (re envie de pleurer), et je me suis retrouvée toute seule, pour la première fois depuis des mois, dans mon appart. Normalement, j’aurais dû sortir les cotillons et la boule à facette. En mode Toutouyoutou… Ben même pas.

Pour ne pas gâcher cette journée de liberté, j’avais quand même tout prévu. Je devais coudre un jean à Julie. Youhou ! Une journée de couture et de silence rien que pour moi ! Ben non. En fait, si. Mais il m’a fallut une heure avant d’arrêter de déprimer et de pouvoir m’y mettre. T’en veux du Super Héro en carton ? Au final, j’ai passé le reste de ma journée en tête à tête avec ma machine et quand mon alarme a sonné pour aller chercher les nains à l’école j’ai faillit re déprimer… C’était déjà fini… Je crois que je suis définitivement foutue. Un jour, peut-être, je saurai apprécier chaque moment à sa juste valeur, au lieu de n’en voir que les mauvais aspects… Ou pas…

Bon, bref, je suis une dépressive en sursis, une emmerdeuse patentée, une éternelle insatisfaite, un cauchemar ambulant pour qui vit avec moi. Mon pseudo te trompe sur la marchandise 😉 Et tu te laisses embobiner. Je t’adore. En plus, après tout ce blabla dont tu n’avais strictement rien à battre, je te montre même pas le jean dont je t’ai parlé. Je suis vraiment toute pourrie 😉

Allez, pour te remercier d’être aussi sympa avec moi, pour profiter du fait que l’automne ne soit pas encore installé (c’est quoi le rapport ? ), et puis un peu parce que j’étais venu là pour ça à la base, je vais te montrer une petite cousette qui ne date pas d’hier puisqu’elle a été réalisée au mois d’Avril et que les photos, elles, ont été prises, très précisément, le 8 mai dernier…

Ça faisait très très très longtemps que je voulais coudre une Alula d’Ivanne S. Mais soit j’avais une trouille (inexplicable et inexpliquée) de m’y mettre, soit un baobab géant dans la main… toujours est-il que je me suis réveillée un matin d’avril, froid et moche, avec une envie irrepressible de robe estivale. Une Alula, et rien d’autre. J’avais le tissu. Yavaipluka. Une fois mes deux pièces coupées (j’ai zappé le col), je me suis rendue compte que le tissu serait trop transparent à porter tel quel. J’ai donc coupé une doublure. Et c’est là que c’est parti en cacahuette. J’ai mis un certain temps à trouver comment doubler la robe… Finalement, je ne sais plus d’où ou de qui est venue l’idée (mais pas de moi assurément), il suffisait d’assembler selon la technique dite « de la cuillère ». La même que celle employée pour assembler le haut de la Datura de Deer and Doe. Bon sang, mais c’est bien sûr ! Comment avais-je fait pour ne pas y penser ? On est douée où on ne l’est pas. CQFD.

Une fois ce « problème » résolu, la robe a été achevée en deux coups de cuillères à pot. Un ourlet rapporté avec un biais doré pour l’extérieur et un roulotté pour le bas de la doublure (raccourcie par rapport à l’extérieur) et c’était fini. Le genre de couture rapide et sans accro. Enfin, c’était sans compter sur l’un des élastiques utilisé en guise de boutonnière, qui a décidé de céder au bout deux jours. Va réparer un si petit truc dans un angle déjà coupé. Je te raconte pas la galère…

Pour aller avec , j’avais cousu un joli bandeau, tout simple. Je dis bien avais… Tel que tu le vois, il a tenu une journée à l’école avant de disparaître… Même pas vener. Depuis, j’en ai refait un autre, qui lui, ne verra jamais la Grande Section… Faut pas chercher les emmerdes.

A toi qui a tout lu, je te laisse avec mon actrice dramatique en herbe.

A toi qui a sauté le monologue abrutissant, t’inquiètes, je t’en veux pas. Tu peux aussi profiter des talents de mon mini moi =D

robe Alula (1)

Modèle : Alula d’Ivanne Soufflet en 4 ans rallongée en 6, Grain de couture pour enfants

Fournitures : plumetis à fleurs du marché, première étoile guimauve (doublure) Motif Personnel, biais doré gagné je ne sais plus où.

robe Alula (2)

robe Alula (3)

robe Alula (4)

robe Alula (13)

Attention photo moche mais au grand intérêt couturesque… Le biais doré, in situ.

robe Alula (5)

Je te remets quelques clichés de la Star en lutte contre les Paparazzi (ou le vent, ou le soleil… au choix).

robe Alula (6)

robe Alula (7)

robe Alula (8)

robe Alula (9)

robe Alula (10)

robe Alula (11)

Allez, on dirait que moi aussi j’ai 4 ans et demi, qu’on est Dimanche et qu’on va au Parc… ♥

Promis, demain, je vois la vie en rose…

Articles similaires
Tu veux partager ?

20 Comments

  1. ha ha ha
    comme je te l’avais déjà écrit sur IG, j’adore ta sincérité!!!! Tu écris ce que nous pensons et ressentons parfois aussi à « voix basse »…
    Combien de fois, n’attends-je pas avec impatience que les princesses (surtout la plus petite!) soit couchées afin de m’échouer dans le canapé et patauger dans la joie!!!!
    Et finalement… une fois ma petite diablesse couchée… j’ai le coeur qui prend le TGV et monte dans ma gorge pour s’installer et me faire pleurer… « mon bébé me maaaaaaannnnnque »!!!!!!! (faut avouer que je « quitte » mes amours tous les soirs et ne les revoient jamais avant le lendemain après-midi vers 16:30… et ce depuis qu’elles sont allées à la crèche)
    Bref, comme toi (!) je ne profite pas assez souvent du moment présent…
    CARPE DIEM qu’il disait l’autre!?!! 
    ps/ on va ouvrir un cercle qu’est-ce que t’en dis? « Le cercle des verres à moitié vides » mouhahahaha

  2. Ahlala !!! Toi la spécialiste de la liste des petits carnets en tous genre tu devrais t’en faire un dans lequel tu écrirais chaque jour 3 choses positives dans ta journée. Je suis pas adepte de cette méthode mais ceci dit elle t’aiderait à voir le positif et à force tu finirais par ne plus en avoir besoin bon moi je m’en fiche que tu sois râleuse, insatisfaite moi je t’aime comme tu es avec tes hauts et tes bas. C’est ca l’amitié non ?! et je suis trop contente car tu es vite revenue !!! Et meme quand tu râles ou pleurniche te lire me file la patate pour la journée (mets le sur ta liste des petits bonheur du jour celle la : meme quand je râle ou pleurniche sur mon blog je donne de la joie à d’autres. C’est pas beau ca ??!!). Trop jolie cette allula et dommage pour le bandeau ca complétait joliment la tenue…. Ahhh ces enfants on dirait la mienne tiens ! Par contre les claquettes pour poser sur le blog cest une faute de staïle ca madame ! La brigade de la photo super lèchéeblogocompatible va débarquer chez toi fais gaffe Ton Emilie est toujours aussi craquante ! Plein de bisous et retourne derriere ton écran nous montrer la suite ! Et tu sais il m’arrive encore de pleurer certains matins quand ma fille veut pas que je parte alors sens toi moins seule mais maintenant que tu as goûté au bonheur des journées coutures rien qu’à toi apprécie et dis toi que simonchouchou s’éclate lui aussi avec les copains et tous les jouets qu’il n’a pas chez lui et puis tu as mon numéro si tu veux papoter que je te raconte des conneries ou constater que mes journées sont encore plus pourries que les tiennes lol bisouuuuuuuus

  3. Il y a des jours comme ça, ou le cœur n’y est pas, on ne sait pas pourquoi…enfin si, le temps qui passe, les bébés qui n’en sont plus, le plein remplacé par le vide…passer d’un extrême à l’autre peut donner un haut le cœur…tu sais : celui que tu as quand tout à coup tu franchis trop vite une montée en enchainant une descente en voiture ! (enfin , moi ça me fait ça, j’ai le cœur qui se retrouve dans le cerveau et aussitôt après il redescend dans les chaussettes ! c’est pas terrible comme sensation !) ben voilà…trop d’un coup ! Mais t’inquiète ! Tu vas les apprécier ces journées rien que pour toi ! Et aujourd’hui moi je dis Youpi quand j’ai pas mes deux dans les pattes ! ^^ Bref, ta petite comédienne est bien jolie ! …et je constate que toi aussi tu ressors des cousettes d’avant les vacances !…rien branlé cet été, j’ai préféré l’apéro ! toi aussi ???

  4. T’es toute pourrie mais moi, j’♥ ça ! & j’étais comme ça … /* Mais c’était avant ! Maintenant, ça va mieux MAIS je n’ai plus le droit de manger du pampeulmousse, snif snif ouin ouin ! */
    Donc je ne vais pas me répéter mais …
    /* En même temps, c’est chez toi, tu fais ce que tu veux. Pis comme on en redemande … */
    & sinon, ta poulette est TROP craquante ! & sa robe aussi !

  5. Mon grand est parti en voyage scolaire et c’était le misère, je chouinais intérieurement mais mon grand restait stoïque dans ses bottes . Mère poule un jour, mère poule toujours vivement samedi !!
    J’adore ton Alula et Émilie en alula et Émilie tout court aussi .Faut tenir bon le gang du 11 sept et du 13 mai aussi !

  6. Tu sais que si le verre est à moitié vide, c’est peut-etre que tu en as bu la moitié ?
    J’aime bien, moi tes billets bruts de fonderie et très sincères et réalistes aussi ! (en tous cas, moi ça me cause ce que tu racontes). J’adore le tissu de ton Alula !

  7. Yala ! Faut sauter de bonheur quand tu poses un nain à la crèche et que l’autre fait sa vie au collège… C’est le début du commencement de l’autonomie et de ton temps à toi !
    Plus sincèrement, je crois que ca ne s’invente pas, ya les mères superwomen très fusionnelles avec leurs gosses et ya les mères superwomen qui le sont moins. Et les deux adorent les avoir loin ET les avoir avec soi. Bah oui… Ya juste la proportion de l’un et de l’autre qui varie… Et Alula est jolie !

  8. Je vois trop ce que tu as pu ressentir… mais je crois qu’on passe toutes par là quand on a élevé nos chouchous et que le dernier n’est plus à la maison. Quand on est dedans, on a qu’une envie, avoir le luxe ultime de passer une journée tranquille…. et quand on l’est enfin, on est perdues ! Amputées d’une partie de nous-mêmes, plus de repères….
    Halala…. memories….
    Tinkiet, c’est juste un passage Très jolie robette of course… au passage !

  9. Pour commencer, je kiffe ta poulette, elle est trop craquante dans sa si jolie tenue. En ce qui te concerne, tu expliques très bien le paradoxe de la plupart des parents, on est content d’avoir des moments sans les enfants et en même temps on a toujours ce manque d’eux quand ils ne sont pas là, bref, c’est pas simple !

  10. On a tous un Mr Hyde qui sommeille en nous, je ne suis pas inquiète pour ta santé mentale. En tout cas pas plus qu’avant cet aveu, et comme t’avais de l’avance grave… Trop croquigne ta poulette dans sa robette, plus j’en vois plus j’ai envie de coudre mon Alula aussi.

  11. Ouf, heureusement, on est « humain (e)s » avec des verres à moitié vides, à moitié pleins et même des qui débordent parfois J’ai envie de te dire qu’on t’aime comme tu es et quelque soit ton niveau d’eau !
    Et puis d’abord merci car tu es mon héros du sport… grâce à toi, j’ai commencé la marche rapide au printemps et peut être le footing bientôt quand mon dos sera d’accord Des bises bien sincères

  12. Cette Allula est splendide, c’est bien comme ça que je la préfère cette robe, sans le col. J’adore tes photos, Emilie est trop craquante, et en plus avec la couronne, une vraie petite reine cette demoiselle !! Pour ton monologue, je te rassure, on a toutes plus ou moins les même tendance Certaines en sont conscientes comme toi et l’avoue, ça fait du bien et c’est honnete… Et d’autre se le cachent à soi-même et sont juste invivables pour les proches, parce qu’elles ont des œillères (comme moi il parait !!)

  13. Bon ma poule, déjà je dois te dire un truc : héros s’écrit avec un S à la fin même au singulier !!
    Sinon cette Alula est superbe. Moi qui n’ait jamais trop aimé ce modèle, là je fonds !! Et puis j’ai hâte de voir le jean de Julie aussi !!
    Et sinon on est toutes un peu pareilles non ? On a du mal à lâcher nos bébés et en même temps on n’aspire qu’à ce moment de calme béni des dieux !! Tu vas remettre Simon régulièrement à la crèche du coup ???

  14. On se retrouve toutes tellement dans ce que tu écris. Mais toi , tu l écris si bien. Les bons mots aux bonnes places. Je n ai ni ton talent en écriture ni en couture …….et c est pour cela que je passe souvent par ici ( même si je n écris pas de comm)

  15. tu sais (oui tu le sais car je suis certaine que c’est déjà écris au dessus et que je n’invente pas la poudre du commentaire) dire que l’on n’est pas parfaite comme mère nous rends parfaites. Le dire (que l’on n’est pas parfaite) c’est aider toutes celles qui n’osent pas le dire. C’est lutter contre des clichés de tout est beau tout est joli dans le monde des mamans. Mais parcontre faudrait voir à nous montrer ce jean !!! est-il parfait lui ? Jolie robe d’été cousue au printemps frisquet ! le diadème en crochet est intégré au bandeau ? si c’est le cas tu m’étonnes qu’il est disparu de la mater

  16. on doit avoir un lien de parenté car j’aurai une grosse tendance à être comme toi
    en tout cas l’alula est superbe. et pour l’élastique je compatis j’ai connu ça aussi avec celle de ma puce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *