Skip to content

  • déguisement Link
    AU BAL, AU BAL MASQUÉ, OHÉ OHÉ

#bébésimontoutmignon ou le récit d’une naissance (encore) pas comme les autres (post à double ou triple RTT)

Après l’article de la dernière fois qui souhaitait un joyeux anniversaire à Julie (merci pour tes vœux d’ailleurs), j’avais prévu de te présenter une petite bête au crochet. Je m’étais une fois de plus sacrifiée en prenant le risque de m’allonger, telle la baleine échouée sur le rivage, pour t’en prendre quelques jolis clichés. Mais voilà… manque d’inspiration, manque d’envie… ça commençait à sentir sévèrement la fin de cette grossesse que tu auras pu suivre de manière assez régulière au fil de ces pages.

Ce n’est donc pas d’une petite bête crochetée que je suis venue te parler aujourd’hui, mais bel et bien du dernier né de notre dynastie.

C’est avec une immense joie que je te présente Simon, né le vendredi 22 mai à 5h55. 51 cm pour 3,990 kg. Une bonne grosse dinde fourrée à l’amour ♥

Naissance Simon (2)

Bon, maintenant que tu as bien reluqué la petite gueule d’ange de mon petit namoureux, on va pouvoir passer à la deuxième partie du pourquoi de cet article : le comment. Je te préviens tout de suite, si les récits d’accouchements te soulèvent les tripes, si tu zappes systématiquement quand tu tombes sur « Baby boom » à la télé, passe ton chemin et rends toi directement à la photo du petit doudou crocheté un peu plus bas. Et ouais, j’ai quand même réussi à glisser une petite bête au crochet dans ce post. Je suis vraiment trop balèze. Sinon, attaches ta ceinture. Sensations fortes garanties.

Tout d’abord, je m’excuse d’avance de te dévoiler ainsi une partie de mon intimité, mais tu l’auras compris, si tu me suis régulièrement, je n’ai pas grand chose à cacher… J’aime parler, partager, raconter ma vie, surtout quand il s’y passe des évènements inoubliables et rocambolesques. De plus, j’ai déjà annoncé la couleur sur instagram et facebook, et certaines m’ont expressément demandé de leur faire le récit. Plutôt que de pondre des réponses personnalisées, je préfère en faire profiter tout le monde 😉 Ne me remercie pas tout de suite… Et puis, je me dis aussi que mes expériences pourraient très bien aider d’autres mamans. Tu vas vite comprendre pourquoi.

Au départ, je ne voulais te raconter que la naissance de Simon, mais en y réfléchissant, je me suis dit que cette histoire complètement folle ne pourrait prendre tout son sens qu’en commençant depuis le tout début, c’est-à-dire à la naissance de Julie, il y a 10 ans.

Il y a 10 ans donc, j’attendais notre #joliejuliepresqueparfaite. J’avais été arrêtée vers 6 mois de grossesse pour risque d’accouchement prématuré avec comme consigne de me reposer au maximum et de passer le plus de temps possible allongée dans mon lit. Autant te dire que le niveau de mon activité physique s’en est retrouvé réduit au minimum (et j’étais déjà pas une grande sportive dans l’âme…). Résultat des courses : + 30 kilos ! Une dizaine de jours avant le terme, la fatigue, mon état physique ainsi que l’impatience m’ont poussé à demander à la sage femme qui me suivait à domicile deux fois par semaine si elle avait pas un « truc » pour accélérer la venue de notre Princesse. Je me suis donc retrouvée un jeudi après-midi à m’enfiler un cocktail à base d’huile de ricin, d’huile essentielle de verveine et de champ’ (ben quoi, elle avait dit une boisson gazeuse…). Dans la nuit, j’ai été prise de douleurs abdominales mais j’ai mis quelques heures à comprendre que ces douleurs étaient des contractions et qu’il fallait partir le plus vite possible à la mater. J’ai donc appelé ma mère, mon chéri n’ayant pas encore son permis de conduire… No comment. Descendre les deux étages a été une véritable torture. Les 2 kilomètres en voiture, un cauchemar. J’ai cru 100 fois accoucher sur la banquette arrière… Arrivés à destination et pris en charge par l’infirmière de garde, j’ai eu le droit à la question de base : « C’est votre premier enfant ? » Forcément, j’ai répondu oui. Ce qui a entraîné : « Bon, on a le temps. La sage femme ne va pas tarder à venir vous examiner« … Euh, ok. Sauf que moi, je serrais les dents et les fesses, et à chaque nouvelle contraction je devais me retenir de pousser. Mais bon, comme c’était mon premier enfant… Au bout d’une demi heure à dire à mon mari que je n’allais pas tenir longtemps, la sage femme est enfin arrivée. Même série de questions. Mêmes réponses. Elle a quand même fini par m’examiner, et oh surprise ! elle m’a annoncé qu’il allait falloir y aller, que j’étais prête. Sur le coup, je l’aurais bien étranglée, mais j’avais encore un peu besoin d’elle. Je me suis donc retenue. A partir de là, mes souvenirs demeurent très flous. Je me souviens d’avoir poussé, pas bien longtemps. Je n’ai le souvenir d’aucune douleur. Juste un grand soulagement après qu’on m’ai posé ma fille sur le ventre. Et mes premiers mots, noyés de larmes : « Putain de merde« . Je ne voyais rien de plus approprié sur le coup… Puis ma « détresse » à l’annonce des pauvres 2,790 kg dont je venais de me libérer. Plus que 27 kilos à perdre ! Youpi oO

Bref, à partir de ce jour-là, je me suis jurée qu’à la moindre douleur, je partirai fissa à la mater, ça m’éviterai d’accoucher dans mes toilettes. Tu vas bientôt pouvoir mesurer toute l’ironie de cette phrase…

Pour Camille, deux ans plus tard, j’ai eu la chance de perdre les eaux dans mon sommeil. Réveillée par cette sensation fort agréable de m’être pissée dessus, j’ai de nouveau demandé à mon chéri d’appeler ma mère… Toujours pas de permis. Cette fois, mon père l’accompagnait, il fallait bien quelqu’un pour veiller sur Julie. Arrivés à la mater, j’ai été rapidement installée en salle de naissance. Puis l’attente a commencé. Les contractions étaient supportables mais malgré mes réticences envers la péridurale, je me suis dit que je m’offrirai bien le luxe de voir ce que ça faisait que de ne pas souffrir. Inutile de préciser que vue la rapidité de la naissance de Julie, je m’en étais passé. Donc, j’ai demandé cette foutue péridurale. Il faut savoir qu’avant de te piquer on te fait passer 1 litre de sérum phy pour bien te nettoyer de l’intérieur. Autant te dire que j’avais peu d’espoir. Mais qui ne tente rien n’a rien comme on dit. La suite des évènements m’a donné raison, mais pas de la manière que j’avais imaginé. J’ai soudain été prise d’une violente contraction qui ne voulait pas s’arrêter. Dans le langage médical on appelle ça une hypertonie, et ça fait un mal de chien. Si tu as déjà accouché et que tu t’es déjà demandé pourquoi la nana dans la salle d’à côté gueulait comme un cochon qu’on égorge. Ben peut-être qu’elle était en train de se taper une bonne vieille hypertonie des familles. Un vrai kiff. Forcément on a bipé la sage femme, qui a bipé le gynéco de garde. En 3 secondes on est passé de 3 à 10 dans la salle. On m’a mis des trucs un peu partout sans rien nous expliquer. Puis j’ai entendu le mot césarienne. Je me suis entendu crier « Non, pas de césarienne ! » Deux secondes plus tard je poussais sur une contraction. Personne n’a rien vu, sauf mon mari qui a dû leur signaler que c’était trop tard, qu’il était déjà là. Problème réglé. Une poussée, un bébé. Championne du monde… Mais je te raconte pas les ravages. Une vraie zone de guerre après un bombardement. Je te passe les détails.

Dans cette histoire, mon chéri a perdu 5 années d’espérance de vie. J’avoue avoir vécu une des plus grandes peurs de toute ma vie. Les suivantes ont d’ailleurs été, en grande majorité, provoquées par Camille lui-même. A croire que ce gosse est né pour nous foutre les jetons. On ne savait pas encore, bienheureux que nous étions, qu’on pouvait mettre la barre encore plus haut.

Puis est arrivée Émilie. Après une fin de grossesse sous haute tension – mon gynéco au bord de la retraite, n’ayant rien trouvé de mieux que de rater la dernière écho et de se planter dans les mesures de 2 mm par-ci, 2 mm par-là… Ce qui nous a valu de nous faire engueuler à l’hopital quand on a refusé catégoriquement le déclenchement en urgence sans une écho de contrôle. Echo que nous avons fini par obtenir et qui a révélé les erreurs de mesure dont je t’ai parlé précédemment, et qui nous a permis d’éviter le déclenchement. Quelques jours plus tard, même scénario que pour Camille. Perte des eaux en pleine nuit. Départ pour la mater conduite par mon chéri cette fois-ci, enfin en possession du précieux papier rose 😉 Et à partir de là, rien à dire. Totale maîtrise des contractions, refus de péridurale, en mode warrior de l’accouchement. Après moins de 3h en salle de naissance, je fais appeler la sage femme. Je m’installe, je demande si je peux commencer à pousser pendant qu’elle fini de se préparer. « Pas de problème, allez-y » qu’elle me répond. Je me concentre, je pousse, et là j’entends l’auxiliaire de puer qui l’interpelle et lui dit « Laisse tomber, je vois des cheveux« . 30 secondes plus tard, j’avais ma fille dans les bras. Problème réglé. Une poussée, un bébé. Championne du monde… Et cette fois, totale maîtrise ! J’ai même reçu les félicitations du jury 😉

J’espère que tu as remarqué que plus ça va, plus ça va vite. Et que je suis plutôt douée pour gérer les signaux d’alerte de mon corps.

Et c’est là que les circonstances incroyables de la naissance de Simon prennent tout leur sens. Tu prends les trois récits précédents (excepté l’hypertonie et la menace de césarienne), tu mélanges, tu secoues, et c’est tipar ! Cette fois-ci, pas de perte des eaux, mais des sensations génantes dans le bas du dos, qui se sont amplifiées toute la soirée et en début de nuit. Afin d’éviter d’arriver trop tard, je prends le risque de partir trop tôt. Arrivés à la mater, il y a déjà deux autres futures mamans en salle d’attente. Après avoir annoncé que c’était notre quatrième, on me prend directement… Désolée Mesdames… Après examen, on nous installe directement en salle de naissance. Et rebelote, comme la fois précédente, on attend. Sauf que cette fois, au lieu de me laisser tranquille gérer sur le ballon, je me retrouve statique avec un monito. Au bout d’une demi-heure, tout va bien, monito parfait, ça contracte, j’ai enfin le droit à mon ballon. Au bout d’une petite heure, je commence à me dire que la péri, ça serait pas mal. C’est franchement gérable, mais bien pénible quand même. Mais mon chéri me rappelle que de toute façon ça sera trop tard, et qu’il m’a connu bien plus courageuse. Il a pas tort. Je suis une warrior ! La sage femme revient. Après examen, elle estime qu’on a encore le temps, re-monito. Je m’endors, les contractions se raréfient… Ah bah non, je vais pas rester là des heures ! Faut pas déconner. Ça se réveille. De bonnes vagues bien douloureuses avec sensations de poussées. Je le signale à la sage femme et je lui demande de vérifier où on en est. Toujours 6 cm et pas de rupture de poche, on a le temps… J’insiste quand même sur la sensation de poussée, mais non, on a le temps… Je demande donc à aller aux toilettes. Mon chéri m’accompagne. A peine entrée dans la cabine, je suis prise d’une contraction que j’arrive à peu près à maîtriser. Je m’assois, et là, tout s’accélère. Attention, récit rapide et brutal : je perds les eaux d’un coup et je sens que le bébé arrive oO Je crie à mon chéri d’aller chercher quelqu’un. Il courre dans le couloir pour appeler une sage femme. Je le rapelle en lui disant que c’est trop tard. Et effectivement, il a eu juste le temps de mettre ses mains pour réceptionner son fils. Sur ce, toutes les sages femmes de garde, ainsi que les auxiliaires de puer débarquent. L’une d’entre elle, prend le relai de mon mari et récupère notre fils. Même pas de poussée, un bébé. Championne du monde… Mon mari a encore perdu 5 années d’espérance de vie et moi je me suis tapée la pire frayeur de toute la mienne. Et je te raconte pas le champ de bataille. Mais j’ai quand même reçu le prix spécial du jury 😉

Au bout du compte, tout est bien qui fini bien. Mais on a eu chaud quand même. Alors si je n’ai qu’un conseil à donner à toutes les futures mamans qui me lisent ou me liront, c’est de surtout toujours se faire confiance. Votre ressenti et votre instinct sont toujours les meilleurs. Personne d’autre ne peut savoir mieux que vous ce qui se passe dans votre corps. Ne surtout pas hésiter à insister, ce que j’aurais dû faire… Mais finalement, ça aurait été moins « drôle » ?!

L’an dernier, en réalisant que j’étais tombée enceinte quasiment 10 ans jour pour jour après être tombée enceinte de Julie, j’y ai vu un joli symbole. Une manière de boucler une jolie boucle. 10 ans, 4 enfants… Un rêve devenu réalité. Avec en plus la chance inouïe d’obtenir une parité parfaite en alternant fille, garçon, fille, garçon. Et finalement, cet accouchement complètement incroyable aura été un peu comme le bouquet final de notre feu d’artifice. Et puis, s’il fallait tout revivre pour obtenir ces quatre êtres merveilleux, je ne changerais pas une seconde pour tout l’or du monde.

Naissance Simon (3)

Naissance Simon (4)

Allez, trêve de conneries ou tu vas finir par oublier que ce blog est un blog où on parle couture, tricot et crochet.

Quelques jours avant la naissance de Simon, j’ai été prise d’une envie irrépressible de crocheter un Gudule du livre Tendre Crochet de Tournicote. Je crois qu’après le petit lapin que je t’ai présenté il y a peu, ça doit être le doudou que j’ai mis le moins de temps à crocheter et surtout à assembler dans la foulée. Au départ, je ne savais pas trop pour qui je le faisais. Et comme j’étais partie sur des rayures roses, je ne l’avais pas instinctivement destiné à Simon. Et puis une remarque sur instagram m’a fait réaliser que finalement, même avec du rose, il serait parfait pour mon fils. J’ai introduit du bleu pour garder un équilibre mixte. Et voilà le travail. Je suis raide dingue de ce doudou. J’ai envie d’en crocheter à la chaîne. Et j’ai hâte que Simon lui fasse des câlins.

Gudule tendre crochet

Patron : Gudule dans Tendre crochet de Sandrine Deveze alias Tournicote à cloche pied

Fournitures : coton Esterel (Pinguoin) coloris étain, ricco rose et bleu, yeux de sécurité Fifi Jolipois.

Naissance Simon (6)

Et pour fêter la naissance de son neveu, ma belle-sœur nous a offert LE protège carnet de santé. J’admire l’appliqué du prénom, moi qui déteste faire ça. Merci Tatie Delphine 😉

Naissance Simon (7)

Naissance Simon (8)

Il est pas magnifique mon fils ??? ♥ ♥ ♥

Naissance Simon (9)

En plus, j’ai une baby sitter gratos à domicile ! La grande classe. Tu la vois la fierté de la grande sœur ? Sérieusement, si elle pouvait l’allaiter, elle le ferai.

Naissance Simon (10)

Bon, je te laisse. Faut quand même que je pense à dormir un peu pour rattraper les heures de sommeil perdues, si seulement c’était possible.

Merci d’avance à toutes celles qui auront lu ce récit jusqu’au bout.

Allez, tschuss. Et la prochaine fois, promis, ça sera plus court.

Articles similaires
Tu veux partager ?

51 Comments

  1. Merci pour ce récit et ce partage. Enceinte de 7 mois 1/2 ton récit m’a beaucoup plu et tu as une vrai capacité d’écriture, t’as pensé à écrire un bouquin ? je suis sur que ça marcherait !

  2. Pfiou…..
    Moi qui pensais que mon accouchement « éclair » était digne d’une médaille, je me rends compte que c’est de la gnognotte à côté de ton récit!!!! Toi, tu as droit au trophée Simon est adorable est hyper éveillé!!! Comme il zyeute déjà l’objectif!!! Ca promet d’être un sacré tombeur Que je suis contente pour toi… quelle belle famille…
    Et le doudou est, en effet, strictement adorable!!!
    N’en fais pas une ribambelle… un seul, absolument unique, suffit à lui-même… tu en feras d’autres du bouquin Ai trop envie d’un troisième (même après ton récit) mais bon, j’aurais plus de 60 ans quand il en aurait à peine 18… bof, pas franchement top pour lui…
    Jai deux magnifiques princesses et des copinautes pour nous montrer/raconter leur bébé, que demander de plus Bienvenue à Simon et longue vie aux parents (à force de vous soustraire des années, c’est tout le mal que je vous souhaite… LOOOOOL)
    A très bientôt, hein, ne nous abandonne pas trop longtemps, tes récits nous manquent déjà kiss kiss

  3. Waouh, quelle(s) (belles) aventure(s) ! Moi, c’estl’inverse, j’ai mis 5 JOURS à pondre la première (en étant déclenchée, ct juste génial aussi) et 20 minutes pour la 2eme (sans péri !). Tous nos accouchements sont différents et c’est ça qui est surprenant (la machine humaine est bizarrement faite) ! En tout cas, je renouvelle mes félicitations (pour ce joli doudou paritaire) et bon courage avec la baby sitter !!! (et du repos aussi !!)

  4. Et bien !!! Juste incroyable !! Ceci dit je suis ton pendant de l’accouchement le plus rapide ! Moi pour les deux ça aura été les accouchements les plus longs !!! 36h pour le premier et 12h pour la seconde avec des frayeurs de ouf mais tout est bien qui fini bien je me dis que vu que c’est dégressif si ça se trouve au 4 ème j’arrive j’accouche et je repars…. mais je tenterai pas ! Je t’admire d’en avoir 4 moi je suis débordée avec 2 ! En tous cas voilà un beau Simon tout beau tout neuf qui n’a pas l’air traumatisé par sa venue rapide et bravo au papa pour sa jolie réception lol !! J’adore te lire ! Je m’y suis crue et cette tension dans le récit ! Tu devrais songer à écrire bon et sinon parlons de ce gudule : je suis fan absolu !! Ce rose ne « choque » pas et l’oreille bleu j’adore ! Il est trop chou ! Parcontre crochetes en un 2eme, au cas où. .. ne serait ce que pour le laver. Profite bien de ton Simo. Fais lui un gros câlinou de ma part. Félicitations à ton mari et toi ! Beau travail d’équipe ! Plein de bisous ma belle et prends soin de toi !!!

  5. Merci pour ce joli partage et cette belle photo de famille. Bienvenu au petit Simon qui a un superbe gudule!

  6. Mathildemariemad Mathildemariemad

    C’est malin tu m’as tiré des larmes de bon matin ! Oui je suis comme ça moi je pleur devant les récits de joies ! Félicitations pour Simon et pour ta belle fraterie

  7. Quel récit epique!!! Ça valait la peine que je me fende d’un petit commentaire, moi qui ne prends jamais le temps de commenter les blogs des copines d’habitude, mais là j’étais obligee! Dire que c’était hier que tu m’annonçais ta grossesse, assise en terrasse d’un café parisien… Et voilà déjà Simon arrivé!!!! Merci pour ce palpitant récit, qui laisse transparaitre la maman tendre, aimante, courageuse et forte que tu es. Je suis très fiere de t’avoir pour amie. gros gros zouzous!!!!!

  8. Et bien, quel récit ! J’ai toujours du mal à lire ou entendre les récits d’accouchement (césarienne en urgence, j’ai eu beau pousser comme une malade le long du transfert, y a rien eu à faire). Pour moi mon accouchement reste le plus grand drame de ma vie, et ce qui m’empêche d’envisager une autre grossesse… Mais quand même, je dois bien dire que le tien est loin d’être banale ! Vous formez une super équipe avec ton homme, et je vous souhaite beaucoup de bonheur à 6 !

  9. Félicitations !!! Quel beau petit garçon qui arrive avec déjà une grain d’originalité (qui n’est pas sans rappeler celui de sa maman …^^). J’ai suivie tout ça en pointillé grâce à instagram (vue que je suis très absente d’internet). Et en tant que maman un chtouille warrior ( accouchements rapides et sans péri pour moi aussi et 4 enfants aussi) je te renouvelle mes félicitations et vous souhaites encore tout le bonheur pour cette nouvelle vie avec 4 enfants.Profitez en bien car ces petites choses ont la mauvaise habitude de grandir beaucoup trop vite ! Merci encore d’avoir partagé avec nous tes/vos aventures. Gros bisous

  10. effectivement, une véritable épopée ! malgré cette grosse frayeur, Bébé Simon va bien. J’espère juste que ses parents arriveront à s’en remettre rapidement !
    longue et belle vie à vous 6 !!

  11. Pff c’est malin, je chiale.
    ♥♥♥♥

  12. Moi je suis fan de tes posts à rallonge et de tes récits d’accouchement !!!! C’est fini c’est sûr ? Vous arrêtez à 4 ?? Dommage pour nous !! Et sinon je be sais pas qui je préfère de Gudule ou Simon…. ils sont beaux tous les 2… Mais si tu colories l’oreille droite de Simon en bleu, c’est sur je craque !!!

  13. Quel(s) récit(s) ! J’ai souri (pour l’histoire du permis, c’est aussi du vécu, no comment aussi), j’ai tremblé (avec mes deux césariennes, ça reste un mystère pour moi toute cette « mécanique »). Mais pour quel final !! Vous êtes magnifiques tous les sept. Pourquoi sept ? Ben je compte le papa même si on ne le voit pas, et n’oublions pas Gudule quand même !

  14. Que d’aventures ! Effectivement tu es une championne !! Ton Gudule est mignon, et ton Simon à croquer !!

  15. Truc de FOUUUUUU! Je n’ai pas arrêté de sourire bêtement en lisant ton récit même si je me doute que vous avez dû rigoler beaucoup moins en vivant tout ça. Gros bisous à ton Simon si mignon!

  16. Emma-Jeanne Emma-Jeanne

    Ton récit est incroyable ! FELICITATIONS Stéphanie, bienvenue à ton adorable Simon PS : Je kiffe Gudule !

  17. J’ai tout lu!!! Je comprends mieux le « sans péri » tu es une warrior!!!!!

  18. whaouuu tu sais tenir en haleine ton public
    sacré chute (sans jeu de mot)
    et ce petit simon est cro cro mignon
    (quand je pense que moi je mets plus de 13h à accoucher!!!!)

  19. Alors là je dis wahouhou, tu gagnes haut la main la médaille des accouchements les plus rapides du monde entier !!!! Ton fils est beau, beau et rebeau. Félicitations !!!!!

  20. Bravo. Maintenant j’ai besoin d’un mouchoir…
    Tu m’as rappelé des sensations dont celle d’avoir interrompu mon mari en lui disant « c’est maintenant ! » et d’avoir après que LE sage femme m’ait dit : on va vérifier, « ah mais moi j’y vais, vous faites ce que vous voulez ». 30 sec après, ma merveille était là…
    Prends soin de toi et de ta tribu (et chapeau bas à ton homme, le mieux n’aurais jamais survécu ).
    Merci pour ce récit, entre émotion et sourire, ça vient de me faire beaucoup de bien :*

  21. 4 belles histoires et 4 superbes enfants 😍

  22. Pfiou quel beau récit ! Une bien belle histoire pour une bien belle famille, et chapeau bas Madame, tu es une vraie warrior et tu mérites bien ton nom Amazing Iron Woman

  23. Quelles aventures ! je dois dire que je trouve ça incroyable, des accouchements si rapides ! Tu n’as pas de bassin (ou bien ?) pour que tes bébés arrivent comme le cadeau de Noël qui tombe direct en bas de la cheminée ! lol ! Malgré les frayeurs, ça fait de sacrés souvenirs ! Pour mon premier, la sage-femme était pas très aimable (voir carrément stressée), il faisait nuit, il n’y avait pas un bruit et c’était plutôt triste…même si j’étais super heureuse de l’arrivée de mon premier petit bout !. En revanche, je garde un super souvenir du deuxième : La sage-femme était encore étudiante, détendue, drôle et pétillante. Le gynéco aussi… il a réussi à faire tomber le placenta par terre dans un grand « splatch » inattendu ! Il faisait beau dehors, tout le monde était de bonne humeur ! Ca change tout !
    Bravo pour cette bien belle famille et bienvenue à ton petit Simon !

  24. Louise hamster Louise hamster

    Toi je t’aime, toi. Ton récit aussi, ton style surtout, et tes nains n’en parlons pas !

  25. et bin didonc…en fin de compte tu l’as accouche toute seule…excellent…et tout un bien beau simon..tout beau qui va faire le bonheur de la famille (pas le stresse en plus comme la camille…lol)….en tout cas il est deja bien gate a la naissance…

  26. haaaannnnn ! FABULEUX !!! ta jolie famille, ton Simon si mignon, son doudou, ton récit…. tout quoi ! encore félicitations et j’ai retrouvé un peu de mes accouchements de garçons dans ton récit des tiens… Pour Cléa je sais pas, rien à voir, trop classique sans doute ! plein plein plein de bisous, à tous !

  27. Sylvie Lisbonne Sylvie Lisbonne

    Merci pour ce récit, qui ma fait rire et, comme toutes les naissances, m’a tiré les larmes aussi !! Félicitations à toi pour ce beau bébé, et tes 3 merveilles précédentes ! Bon repos et bon courage pour la suite !!!

  28. Je n’en attendais pas moins de toi. Je ne suis pas déçue. Félicitations du es une Queen

  29. Bravo tu es formidable, drôlement bien gâtée pour la fête des mères avec cette jolie tribu ! Bises !

  30. Franchement, TU DECHIIIIIIIRES!!! (aucun jeu de mot avec ton périnée!!) (trop tôt pour ce genre de blague??) C’est génial franchement c’est rocambolesque à ton image! Simon est adorable et Gudule aussi, BE HAPPY!!

  31. Oh , punaise! Et t’as resigné à chaque fois?!!
    En voyant cette photo à 5, plus de doutes possibles, un joli rêve qui prend vie! Beaucoup de belles choses à venir pour vous 6 alors (et félicitations!! Pour Simon, le mode warrior, et le permis de monsieur!!)

  32. Tu es une warrior ! Tu es la meilleure !
    Je partagerais volontiers des souvenirs épiques d’accouchement…. mais pas en public et encore moins à une heure de grande écoute ))
    Profite de tous tes trésors, et une merveilleuse fête des mères dimanche pour toi !
    A bientôt ^^

  33. Quel accouchement! Des souvenirs à raconter à chaque enfant Mais j’ai lu sur ig que tu avais accouché à la mater de Pontoise…et franchement, 12 ans après, je vois qu’ils sont toujours aussi doués : j’ai accouché toute seule de ma fille alors que j’étais déjà hospitalisée car d’après toutes les SF, je n’allais pas accoucher avant la fin de soirée : et pourtant ma fille est née à 8h30 du matin!!

  34. Moi mon nombril Moi mon nombril

    Mais quelle merveille ce petit Simon ! Quant à tes récits, pfiouuuu, moi je te décerne la Palme (c’est pour que la prochaine fois tu demandes à accoucher en psicine). J’ai plus beaucoup de mémoire en cemoment, mais il me semble que lorsque nous nous sommes rencontrées à CSF 2013, tu m’avais fait part de cette envie de 4ème. La boucle est bouclée. Félicitations et longue vie à Simon (et à vous tous, mais c’est pour la rime).

  35. Marioon Marioon

    Ben voilà, je pleure… trop d’émotions tout ça ! (En vrai j’ai kiffe ce récit! )

  36. et de 4 … et fin enfin tu le dis …
    après 4 j’ai perdu 5 a 3 mois de grossesse extra utérine … il n’était pas attendu quelle joie ce petit bout plein de bisous a vous tous biz isa

  37. Eteann Eteann

    Superbe récit qui m’a bien fait rire!! C est vrai que ces moments sont inoubliables, mais avec tes anecdotes en plus, c’est formidable! Très beau gudule pour ce petit Simon.

  38. Putain tu fais chier. Le café du samedi matin c’est sacré et maintenant il est tout salé… ❤️❤️❤️ (tu fais chier)

  39. une superbe aventure que ces 10 années avec un joli début et une belle fin (plein d’anecdotes en plus )
    Du coup j’ai bien tout lu et j’ai largement zappé la partie crochet mdrrrr
    Bienvenue dans les familles à 6 (ici aussi 1 garçon, 2 filles, 1 garçon avec également 10ans entre le premier et le dernier ^_^)
    Je ne vais pas mentir ce n’est pas drôle et pas rose tous les jours mais c’est vraiment sympa de pouvoir profiter de ses enfants pleinement Merci aussi pour tous ces partages que je prend vraiment plaisir à lire car bien souvent sur la toile certains partages des moments idylliques et on a l’impression d’être des looses car ce n’est pas pareil chez nous :p.
    Bon tout ça pour dire FÉLICITATIONS à toute votre belle famille,plein de gros bisous au dernier né mais aussi aux frères et sœurs (oui oui et aux parents aussi :p), je vous souhaite pleins de beaux moments et de bien grandir tous ensemble

  40. J’ai tout lu J’en conclue qu’il vaut mieux éviter le cinquième, hi hi hi.
    Bises et merci pour ce récit.

  41. Magnifique loulou, magnifique famille. Et quel récit !
    En fait, tout est là, se faire confiance. Mais c’est fou comme le corps médical sait mieux que nous… Pour ma dernière (3ème) poulette, la sf s’est concentrée à me convaincre d’accepter la perfusion que je refusais (au point de me demander, en pleine contraction, de calculer en combien de temps j’allais me vider de mon sang si je faisais une hémorragie de la délivrance, sachant que je perdrais 1/2l de sang par minute et que notre corps en contient 5l. Je me demande encore combien ça m’aurait couté de lui foutre un bon coup de boule pour qu’elle arrête de me faire chier…). Elle était tellement en rogne de ne pas réussir à me faire changer d’avis qu’elle ne m’a pas examinée et m’a laissée en plan dans la chambre avec un très professionnel « je suis têtue, vous savez, je finirai par vous la poser, cette perf », pile au moment où la miss a commencé à se manifester. Malgré les appels de mon amoureux pour que quelqu’un rapplique, on est resté tout seuls avec nous-même, j’ai failli accoucher debout au bout du lit. Et quand une sf (une autre) s’est enfin pointée, au bout de 10 min à serrer les fesses pour ne pas que ma fille sorte, elle a commencé par m’engueuler parce que je grognais à chaque contraction et que ça faisait peur aux autres mamans (pour le double coup de boule, c’est plus cher ?…)
    Puis elle s’aperçoit, grâce au monito posé à la sauvage, que ma poulette est en détresse cardiaque, et là, bizarrement, branle-bas de combat. Pareil que pour Camille, on passe de 3 à 50 dans la salle, on me fait pousser à fond, même entre les contractions, c’est une telle boucherie que je ne sens même pas ma fille sortir de moi (et je te raconte pas les dégâts au niveau de mon précieux fondement…).
    Et c’est là que je me dis qu’avec un peu de patience, d’écoute et de prise en compte de la maman (moi) de la part de cette équipe, je n’aurais pas été dépossédée de l’accouchement zen auquel je m’étais préparée.
    Et ça me reste un peu en travers, grrrr.

  42. Et bien quelle aventure…je me suis totalement reconnu dans l’accouchement de ta premiere En tout cas vous etes magnifiques, bravo super môman!

  43. Quelle jolie famille Stéphanie!!!En effet, les accouchements sont épiques pour toi!!!

  44. Nannnn… Mais tu es trop méga forte!!!
    Si moi je raconte mes accouchements, tout le monde se barre illico et plus personne ne me connais… Un jour peut être! Mais comme aucun troisième n’est prévu au programme ni maintenant ni dans les prochaines années, ça risque pas (que je raconte, hein!) En faite, je crois que si tu as une gosse comme ma mini, t’es vacciné à vie et plus jamais tu fais d’enfant! Je l’adore, je l’aime d’amour, mais ça fait 5 ans et demi qu’elle m’use et c’est pas fini… mais je me souviendrais de ces années bonheurs à l’âge des sorties et des retours de boite et je n’hésiterai sous aucun prétexte à faire la « zoumba » dans sa chambre!!!
    Bref, je m’égare complètement dans ce que je voulais t’écrire, c’est dire j’ai perdu le fil…
    Bises à vous et j’admire… respect!!! 4 enfants t’es une « warrior »

  45. Marion Marion

    ah ah je « tombe » sur votre blog et sur cet article! c ‘est génial, j’ adore votre style, le récit j’ l’ai lu en entier avec un bon sourire aux lèvres, vive ces (fichus) accouchements ( j’ ai 3 enfants, 3 p’tits gars) et merci pour toute cette joie de vivre! je pars me coucher ( oui,déjà, j’ en ai encore un qui fait la java la nuit) heureuse de ces petites vies qui nous sont confiées!

  46. Hiiiiii il m’aura fallu un mois pour réussir à lire tes récits d’accouchements! J’adore!!! T’es une vraie warrior à les sortir aussi facilement! Je suis complètement d’accord sur le « écoute-toi, écoute ton corps ». Pour Loup le gynéco me disait « vous êtes à dilatation complète, vous pouvez pousser »… ben non, j’avais pas envie! J’ai attendu qu’il se décide à sortir tout seul, hihi. Et là, pouf, quand il s’est décidé, il est sorti comme une savonnette dans sa poche des eaux. Trop magique! Aaaaah tout ça me donnerait presque envie de refaire un bébé (les accouchements, les plus grands trips de ma vie!)

  47. Ouf! Quelle épopée! Ça m’aurait fait rêver ces accouchements express (44h pour mon quatrième ! Convictions et dignité oubliées après la quarantième heure: j’ai pigné pour réclamer une péri… Sérieux, j’ai bien cru que je reviendrai de mon congé mater sans avoir accouché !)
    Il est trop mignon trop Bigorneau ! Et quelle jolie photo de famille! Et surtout surtout je t’admire ! Être aussi productive, blogueuse à jour, avec 4 loupiots… Tu peux effectivement te revendiquer championne du monde!

  48. Merci pour ce récit et ce partage. Enceinte de 7 mois 1/2 ton récit m’a beaucoup plu et tu as une vrai capacité d’écriture, t’as pensé à écrire un bouquin ? je suis sur que ça marcherait !

  49. cinvava cinvava

    et ben je regrette pas d’avoir attendu pour prendre le temps de lire ton récit
    tu vois t’es faite toi aussi pour faire les bb, lol
    pour l’hypertonie, ben je savais pas ce que j’avais eu, mais pour les 4 j’ai eu a chaque fois, une immense contraction qui dure genre 30 min avec un bb qui sort tout seul sans rien pouvoir faire
    et j’ai eu un bb qui est né alors que j’étais debout, on a juste eu le temps de le rattraper au vol, donc je t’imagine bien sur les toilettes, ça doit faire tout à fait le meme genre d’impression…..
    quand au symbole la boucle qui se boucle j’aime bcp aussi (mon der était prévu pour mon anniv, 30 ans apres)
    en tout cas ils ont eu tous autant qu’ils sont de chouettes naissances qui vous laisseront un souvenir pour toujours
    Gudule est terrible aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *